Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Tranquillement Amazon touche un plus bas de 2 semaines, avec un Nasdaq toujours à moins de 1% du top historique...à surveiller
  • Forex Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui 🇳🇿NZD : 1,28 % 🇨🇭CHF : 0,31 % 🇯🇵JPY : 0,18 % 🇪🇺EUR : -0,02 % 🇦🇺AUD : -0,05 % 🇨🇦CAD : -0,16 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#currencies https://t.co/TpCFIpZ2f2
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Argent : 1,06 % Pétrole WTI : 0,50 % Or : 0,43 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/awW6ecZlUk
  • « Very rapidly » ... https://t.co/a5rHJF75qv
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/avU4XZdTpJ
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Dax 30 : 0,11 % CAC 40 : 0,03 % Dow Jones : -0,01 % S&P 500 : -0,01 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/T5VQGS7Le7
  • Via BBG —> https://t.co/e5UnHwHodX
  • https://t.co/YbGEzarqAu
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Argent : 1,22 % Or : 0,64 % Pétrole WTI : 0,10 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/e9sLUTS0vo
  • https://t.co/5r8igxWfWk
Ce qui alimente une guerre des devises, 1e partie

Ce qui alimente une guerre des devises, 1e partie

2013-01-31 18:00:00
James Stanley, Stratégiste Devises
Share:

Résumé de l'article : Les plus grandes banques centrales du monde se sont lancées dans des programmes importants d'intervention afin de stimuler leurs économies ; la plupart d'entre eux sont basés sur une politique monétaire que l'on a surnommée "guerre mondiale des devises". Dans cet article, nous analyserons les conséquences du renforcement d'une devise. Dans notre prochain article, nous examinons les dévaluations de devises.

L'intervention des banques centrales, pour de nombreuses personnes, a permis d'empêcher l'économie mondiale de basculer dans une spirale infernale menant au gouffre financier. Cinq ans après le début de la crise financière, on voit que les plus grandes banques centrales au monde continuent d'alimenter le système financier afin de l'empêcher de s'effondrer.

Des efforts d'intervention sont actuellement en activité aux États-Unis, en Europe, au Japon, en Suisse et ont joué un rôle prépondérant en Chine au cours de l'année 2012, comme ce dernier État tentait d'éviter "l'atterrissage difficile" prévu par tant d'observateurs.

Aujourd'hui, alors que le S&P est tout proche de ses plus hauts niveaux depuis 5 ans (après avoir récemment dépassé le niveau psychologique des 1500), il peut sembler que le désastre a bien été évité... Du moins pour l'instant, comme ces efforts immenses d'intervention ont compensé certaines données économiques très inquiétantes.

Une grande partie de ces interventions sont basées sur ce qui pourrait devenir une situation fort préoccupante, et c'est cette idée même qui avait retenu les banques centrales d'utiliser des programmes de relance plus importants par le passé. Il s'agit là d'opérations qui ont été mises en œuvre sous différentes formes depuis la dissolution de l'accord de Bretton Woods, à l'époque où il avait été décidé de permettre aux monnaies de flotter librement les unes par rapport aux autres.

Dévaluation des monnaies

Cela peut sembler quelque peu contre-productif, mais la dévaluation d'une devise est en elle-même une forme de relance. À l'inverse, le renforcement d'une devise peut placer une pression énorme sur les exportations d'un État ; et pour un pays qui dépend de ces exportations, le renforcement de la monnaie peut avoir des conséquences catastrophiques.

Prenons le cas du Japon, un État dont l'économie est fortement basée sur les exportations, et qui s'est récemment efforcé d'obtenir de très fortes dévaluations du yen dans un effort visant à stimuler l'économie. L'une des grandes exportations du Japon sont les automobiles ; examinons donc l'effet d'un yen plus fort ou plus faible sur les exportations automobiles japonaises.

Supposons qu'en 1999, alors que l'USDJPY était proche de 150.00, un constructeur automobile japonais ait été en mesure de vendre une voiture aux États-Unis pour $30,000 alors que les coûts de fabrication, de transport et de vente se montaient à ¥3,500,000.

Apprendre_le_Forex___ce_qui_alimente_une_guerre_des_devises__1e_partie___fr_body_Picture_3.png, Ce qui alimente une guerre des devises, 1e partie

Huit ans plus tard, les marchés sont bien différents ; basons-nous sur un niveau de 100.00 pour l'USDJPY, soit une perte de 33% par rapport aux 150.00 précédemment observés pour cette même paire USDJPY.

Ce changement du taux de change a un impact drastique sur notre constructeur automobile. Auparavant, il engrangeait des profits ; mais désormais, il est confronté à des pertes.

Apprendre_le_Forex___ce_qui_alimente_une_guerre_des_devises__1e_partie___fr_body_Picture_2.png, Ce qui alimente une guerre des devises, 1e partie

Au lieu donc d'un profit important sur chaque voiture, le constructeur est confronté à une perte pour chaque unité vendue. Et pourtant, il n'a rien fait qui soit préjudiciable ! Il a simplement continué à fabriquer la même voiture, avec les mêmes coûts et les mêmes méthodes de production... Il n'en reste pas moins que maintenant, du fait de la force de sa monnaie, il se trouve forcé d'engranger des pertes sur chaque unité vendue.

Nous le voyons bien dans cet exemple, le renforcement d'une monnaie place une pression importante sur les exportations d'un État, en rendant plus difficile la vente de ses produits dans les autres économies.

Dans une telle situation, notre constructeur automobile est confronté à des décisions difficiles : soit augmenter le prix du véhicule (ce qui le rend donc moins compétitif), ou absorber les pertes. Bien sûr, d'un point de vue commercial, aucune de ces options n'est une bonne solution.

Et nous pouvons observer les effets d'un tel renforcement d'une monnaie sur l'économie liée en examinant la situation du Japon depuis la fin des années 80. L'érosion de l'USDJPY a eu des conséquences dramatiques pour le constructeur automobile de notre exemple ci-dessus ; sa situation n'est pas très différente de celle de nombreuses entreprises japonaises.

Il suffit de jeter un coup d’œil à la valeur du Nikkei au cours des 25 dernières années pour voir ce que le renforcement du yen a fait à l'économie japonaise :

Érosion du Nikkei, conséquence du yen fort

Apprendre_le_Forex___ce_qui_alimente_une_guerre_des_devises__1e_partie___fr_body_Picture_1.png, Ce qui alimente une guerre des devises, 1e partie

Compétition sur le marché

Comme nous l'expliquions plus haut, les entreprises qui se retrouvent dans cette position n'ont pas le luxe de pouvoir choisir parmi différentes options, afin de compenser l'effet de leur monnaie forte. En augmentant les prix de leurs produits (et en les rendant donc moins compétitifs), ils s'exposent au risque de vendre moins de voitures. D'un autre côté, ils peuvent tenter de simplement absorber les pertes en maintenant leur position de compétitivité et en espérant qu'un jour, leur devise finira par s'affaiblir, permettant un retour des marges de profit.

Qu'elles choisissent l'une ou l'autre de ces voies, les entreprises dans cette situation sont confrontées à des jours difficiles, puisqu'elles dépendent d'exportations qui sont justement de plus en plus difficiles à réaliser, alors que la monnaie forte rend leurs produits plus coûteux.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.