Ne manquez aucun article de James Stanley

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de James Stanley

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Trader sans les niveaux de support et de résistance peut être comparé à conduire sans ceinture de sécurité. En effet, les tendances baissières peuvent s'arrêter net et les tendances haussières peuvent s'inverser rapidement lorsque le cours atteint un obstacle suffisamment solide. Et en se privant de la connaissance des niveaux de support et de résistance clés, les traders risquent de laisser leurs trades gagnants se transformer en pertes.

La justification de ces changements de flux à proximité des niveaux de support et de résistance est logique. Si les traders estiment qu'un niveau de support ou de résistance donné est suffisamment solide, ils placeront souvent leurs stops ou limites à proximité. Lorsque les cours atteignent ces groupes de stops ou de limites, le débouclage des positions peut générer un décalage des cours.

Dans le cas de nombreuses zones subjectives de support et/ou résistance, le bénéfice potentiel de ces niveaux peut être réduit. En effet, les niveaux subjectifs sont souvent moins communs, et moins repérables par les traders ; ils génèrent donc une activité moindre. Les niveaux objectifs sont quant à eux repérés par un nombre plus grand de traders, qui peuvent gérer leur trading en conséquence ; ces niveaux peuvent même être traités efficacement par trading automatisé, qui ne demande aucune interaction de la part du trader. Il s'agit des points pivots.

La genèse des points pivots

Pendant la majeure partie de l'existence des marchés, les ordinateurs n'étaient pas disponible à grande échelle. Les teneurs de marché et les traders du parquet avaient cependant besoin d'une manière de suivre l'évolution des cours, de savoir s'ils étaient faibles ou élevés d'un point de vue relatif ; et à partir d'un calcul mathématique simple, les points pivots sont nés.

Les traders ont ainsi simplement décidé de prendre le plus haut, le plus bas et le cours de clôture de la période précédente, et de diviser le résultat par trois pour déterminer le "pivot". À partir de ce point pivot, les traders pouvaient baser leurs calculs pour trois niveaux de support et trois niveaux de résistance. Le calcul des points pivot les plus basiques, connus sous le nom de "pivots de traders de parquet", et des niveaux de support et de résistance associés sont présentés ci-dessous :

Please add a description for the image.

Lorsque le cours s'approchait de ces niveaux, les traders pouvaient se préparer à des renversements potentiels ; et si aucun renversement n'apparaissait, ils pouvaient tenter de trader les cassures depuis ces niveaux, dans la direction de la cassure.

Please add a description for the image.

Points pivots quotidiens appliqués à un graphique horaire de la paire GBPUSD

Types de pivots

Les pivots décrits plus haut (basés sur le plus haut, le plus bas et le cours de clôture du jour précédent) sont considérés comme des pivots "quotidiens", puisque c'étaient les évolutions des cours de la veille qui généraient les niveaux de support et de résistance. Les traders peuvent également calculer ces niveaux pour diverses périodes.

En se basant sur l'hypothèse de prophéties auto-réalisatrices (résultant du fait que de nombreux analystes techniques observent la même chose), certains traders estiment que les points pivots à plus long terme possèdent une force plus importante. Les traders ont également la possibilité d'utiliser les cours de la semaine ou du mois précédents. Comme c'est aussi le cas dans bien d'autres formes d'analyse technique, les entrées à plus long terme peuvent souvent être plus intéressantes, tout simplement parce qu'elles sont potentiellement examinées par plus de traders, en termes d'analyses à long terme.

Les pivots en tant qu'objectifs de prise de profit

Les points pivots sont communément utilisés dans la détermination de zones dans lesquelles les traders peuvent potentiellement tenter de prendre leurs profits, en particulier avec les chiffres à plus long terme de ces indicateurs. La raison est que les mouvements des cours peuvent s'inverser, offrant ainsi aux traders une opportunité d'achat selon la même tendance, mais plus tard, à un prix plus intéressant, tout en maximisant leur gain à court terme sur la position en cours. La figure ci-dessous illustre ceci plus en détail :

Please add a description for the image.

Présentation d'une stratégie en 3 phases, affichée sous Marketscope/Trading Station

Les traders peuvent même planifier des stratégies de sortie en "scale-out", en se basant sur les niveaux des points pivots. Si c'est une position d'achat qui est en cours de construction, il est possible de placer des ordres limites multiples près des trois niveaux de résistance ; de même, pour les positions vendeuses, les limites sont placées à chaque niveau de support.

Cassure haussière d'un point pivot

De nombreux traders tentent de concentrer leur activité de trading aux périodes les plus volatiles du marché, lorsque le potentiel de mouvements importants est plus élevé. Nous avons examiné le trading suivant une telle stratégie dans la balistique des cassures.

Les traders peuvent tenter de considérer les cassures de chaque niveau de support ou de résistance comme une opportunité d'entrer sur un trade dans un marché en évolution rapide. À ce niveau, les niveaux de pivots à plus long terme peuvent être particulièrement intéressants, tout spécialement aux niveaux hebdomadaire et mensuel. Le graphique ci-dessous montre comment un trader peut mettre en place une stratégie de cassure d'un point pivot :

Please add a description for the image.

La cassure d'un pivot, affichée sous Marketscope/Trading Station

Renversements aux points pivots

Les renversements aux points pivots sont peut-être moins communs que les cassures, puisqu'ils représentent de façon inhérente un trading à contre-tendance. Lorsque le cours teste un niveau de résistance, il ne peut y être arrivé qu'après une tendance haussière d'une forme ou d'une autre. Si le cours est à un niveau de support, c'est l'inverse : il évoluait à la baisse. Bien qu'il puisse sembler opportun d'essayer d'acheter à un niveau faible ou de vendre à un niveau élevé, les traders doivent être certains qu'ils assimilent l'environnement de façon adaptée, pour s'assurer qu'une telle opportunité justifie le risque.

À ce niveau, l'analyse sur périodes multiples peut être d'une aide particulièrement précieuse. Nous avons examiné cette forme d'analyse dans l'article Les périodes utilisées dans le trading, dans lequel nous avancions que de nombreux traders préféraient mettre à profit l'observation des marchés selon des points de vue différents.

Ainsi, si un trader observe une tendance à long terme sur un graphique hebdomadaire, il peut tenter d'acheter lors du test d'un niveau de support quotidien. Ce dernier peut en effet offrir une opportunité "d'acheter à bon prix", ce qui permet au trader de placer un stop prudent, afin de contenir les dégâts potentiels d'éventuels trades perdants.

Suivant : Les points pivots de Camarilla (day trading) (2 sur 9)