Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Une visite de l'Ichimoku

Une visite de l'Ichimoku

2012-01-26 17:16:00
James Stanley, Strategist
Share:

Ichimoku

Par James Stanley

La technique Ichimoku est un système de trading développé avant la Seconde Guerre mondiale par M. Goichi Hosada ; son objectif est d'être en mesure d'effectuer l'intégralité de l'analyse à partir d'un seul indicateur.

Le terme Ichimoku peut être traduit sommairement par "un coup d'oeil", indiquant qu'aucun autre indicateur ou méthode technique ne sont nécessaires pour utiliser le système.

Il existe 5 lignes utilisées avec Ichimoku, et cet article explique chacune de ces lignes.

Le signal

Au coeur de la technique Ichimoku se trouve une moyenne mobile de 9 et 26 périodes construite sur le cours moyen. La moyenne mobile sur 9 périodes est appelée "Tenkan-sen", tandis que la moyenne mobile sur 26 périodes est appelée "Kijun-sen".

Avec la technique Ichimoku, une grande partie de l'action s'effectue avec ces deux tracés ; ainsi, il est important de bien connaître leur fonction respective.

La moyenne mobile sur 9 périodes, ou "Tenkan-sen", est la moyenne mobile la plus rapide, et je l'appelle "ligne de déclenchement". Un moyen simple de s'en souvenir : déclenchement se dit "Trigger" en anglais, qui commence par un T, comme Tenkan-Sen.

La moyenne mobile sur 26 périodes, ou "Kijun-sen", est la plus lente des deux ; je l'appelle "ligne de base".

Comme dans de nombreuses stratégies de croisement, un signal haussier est généré lorsque la moyenne mobile rapide, ou ligne de déclenchement (Tenkan-sen), croise la ligne de base (Kijun-sen).

Une visite de l'Ichimoku

Un croisement Ichimoku haussier : généré avec Marketscope/Trading Station

Inversement, un signal baissier est lancé lorsque la moyenne mobile rapide, ou ligne de déclenchement, traverse à la baisse la moyenne mobile plus lente, ou ligne de base.

Une visite de l'Ichimoku

Un croisement Ichimoku baissier : généré avec Marketscope/Trading Station

Les croisements qui ont lieu dans la technique Ichimoku constituent le coeur du système ; cependant, beaucoup de traders savent déjà que les croisements de moyennes mobiles peuvent être délicats. Tous ne fonctionneront pas, et de nombreux signaux seront en décalage par rapport au marché, comme le cours s'inverse peu de temps après que le croisement ait lieu.

Et c'est précisément sur ces points que la technique Ichimoku peut se révéler très utile. Nous allons nous y intéresser dans la rubrique suivante : "Kumo".

Kumo, le nuage

S'il y a bien un élément de la technique Ichimoku qui domine les autres dans l'esprit des traders, c'est le "nuage", ou en japonais, "kumo".

Ce nuage est en fait constitué de 2 courbes, et de la zone qu'elles délimitent, en grisé ; il fournit aux traders un nouvel outil unique pour leurs graphiques.

Pour créer ce nuage ou "kumo", nous prenons 2 courbes, dites Senkou Span A et Senkou Span B, puis examinons la zone du graphique située entre elles, à la recherche d'un support et/ou d'une résistance potentiels.

Le nuage est toujours déterminé 26 périodes à l'avance, et c'est là qu'un trader peut trouver des indications concernant l'intensité des signaux qui apparaissent lors des croisements entre les lignes de déclenchement et de base que nous évoquions plus haut.

Si les cours se trouvent AU-DESSUS du nuage, les traders peuvent supposer que l'attitude de la paire est haussière. Dans ce cas, le "kumo" constitue une zone de support variable. L'illustration ci-dessous présente cette relation. Notez les points d'inflexion, auxquels le nuage agit comme un support pour le cours :

Une visite de l'Ichimoku

Attitude haussière, avec les cours au-dessus du nuage : généré avec Marketscope/Trading Station

Si les cours sont au contraire sous le nuage, nous sommes dans la situation diamétralement opposée. Les traders peuvent alors estimer que la paire est baissière, le "kumo" agissant comme une résistance.

Une visite de l'Ichimoku

Attitude baissière, avec les cours sous le nuage : généré avec Marketscope/Trading Station

Puissance des signaux

Pour les traders, l'un des grands avantages de pouvoir estimer l'attitude d'une paire de devises est la possibilité de connaître la puissance potentielle du signal, lors du croisement des courbes de déclenchement et de base.

Les traders estiment souvent chaque signal spécifique en conséquence, selon le critère suivant : la direction du signal est-elle en accord avec l'attitude de la paire à l'instant considéré ?

Ainsi, par exemple : dans les situations où la direction du signal et l'attitude de la paire sont en accord, les traders peuvent estimer que le signal est "fort". En effet, la tendance à long terme de la paire et le momentum à plus court terme sont alignés, et permettent aux traders de supposer qu'ils peuvent entrer sur un trade, dans une tendance forte. Le graphique ci-dessous illustre un signal de croisement "fort" avec la technique Ichimoku.

Une visite de l'Ichimoku

Signal d'achat fort, le signal et l'attitude sont en accord : généré avec Marketscope/Trading Station

En examinant attentivement le graphique ci-dessus, vous remarquerez certainement qu'un peu avant de recevoir notre signal "fort" grâce au croisement haussier déclenchement/base, nous avons eu un autre croisement. Cependant, il s'agissait là d'un signal de vente, puisque la courbe de déclenchement est passée sous la courbe de base.

Et sans doute plus important : ce signal était en désaccord avec l'attitude de la paire à ce moment donné. Ainsi, puisque la paire présentait une attitude haussière et que le signal, baissier, ne correspondait pas à cette attitude, de nombreux traders estiment qu'il s'agit là d'un signal "faible". En effet, le signal généré n'est pas en accord avec la tendance à plus long terme de la paire de devises. Le graphique ci-dessous illustre plus avant la différence entre les signaux Ichimoku forts et faibles.

Une visite de l'Ichimoku

Signaux forts et faibles : généré avec Marketscope/Trading Station

Les croisements qui ont lieu à l'intérieur du nuage peuvent être considérés comme étant "neutres", puisque la paire n'affiche ni une attitude haussière ni une attitude baissière à ce moment.

Le graphique ci-dessous examine de plus près les signaux générés lors d'une tendance haussière du dollar australien. Les signaux faibles sont en rouge, tandis que les signaux forts sont entourés en bleu.

Une visite de l'Ichimoku

1. Ce signal haussier apparaît alors que la paire affiche une attitude faible. Il ne correspond pas à la direction de la tendance à plus long terme à ce moment, et ainsi, de nombreux traders choisiront de l'ignorer entièrement.

Notez cependant que pour les traders patients, il existe un moyen de mettre à profit ces signaux ; nous y reviendrons un peu plus tard.

2 Ce signal baissier apparaît après la traversée du nuage par le cours, nous donnant maintenant une posture haussière. Ce signal est lui aussi en désaccord avec l'attitude, et là encore, de nombreux traders pourront décider soit A) d'attendre un signal fort en accord avec l'attitude, soit B) de ne réaliser aucun trade basé sur ce signal.

3. Nous observons désormais un signal en accord avec la posture. Ce signal haussier apparaît alors que le cours est au-dessus du nuage, et de nombreux traders le considèrent comme un signal "fort". Remarquez que les traders qui ont décidé de ne pas réagir au signal 1 peuvent maintenant chercher à entrer sur un échange, puisqu'il s'agit d'un signal correspondant à l'attitude de la paire.

4. Comme la paire de devises atteint une congestion avant d'enregistrer de nouveaux plus hauts, les traders observent un nouveau signal de croisement faible. Notez la bougie qui avait rebondi sur le sommet du nuage peu avant que le signal ne soit généré. C'est pour les traders un signe indiquant que d'autres spéculateurs considèrent le nuage comme un élément de support. Et, peu après, nous recevons le signal 5.

5. Avec ce signal, nous avons la correspondance que les traders recherchent souvent. Il s'agit pour les traders d'une nouvelle opportunité d'entrée dans la tendance. Remarquez la tendance haussière qui suit, comme les cours continuent de s'apprécier après l'apparition du signal.

6. Un autre signal faible. Encore une fois, nous avons une inflexion avec le nuage. Cependant, remarquez que cette fois la pénétration du nuage a été plus profonde que lors du contact précédent, celui que nous avions noté avant le signal 4.

7. Nous enregistrons une fois encore un croisement fort ; cependant, cette fois le cours ne poursuit pas son accélération à la hausse. En fait, il commence à s'échanger à proximité et au sein du nuage, peu après l'apparition de ce signal. Ceci permet aux traders de supposer que la tendance peut être sur le déclin. Rappelez-vous : la posture est évaluée selon la relations des cours avec le nuage. Ainsi, si le cours se déplace vers le nuage, de nombreux traders supposeront que la tendance peut potentiellement se renverser ou arriver à une congestion.

8. Cette fois nous avons reçu un signal de vente, mais nous observons qu'il est au sein même du nuage. Comme nous l'avons observé pour le signal 7, de nombreux traders supposeront que la tendance s'affaiblit à ce point, puisque le cours s'échange à proximité et au sein du "kumo". Remarquez la forte cassure qui traverse la limite inférieure du nuage, suite à ce signal.

Jouer les signaux "faibles"

Comme nous l'avons indiqué plus haut, de nombreux traders décideront d'ignorer entièrement les signaux faibles, se concentrant uniquement sur les signaux forts qui offrent un accord entre le croisement déclencheur/base et la posture de la paire ; mais avec tous les outils disponibles dans cet indicateur, il existe une marge de manoeuvre assez importante en termes de créativité.

Par exemple, certains traders peuvent souhaiter jouer les signaux "faibles", mais seulement si l'attitude de la paire finit par être en accord avec le signal.

Prenons un exemple : un signal faible apparaît sur le graphique. Plutôt que de l'ignorer et d'attendre un croisement fort, un trader peut garder un œil attentif sur le graphique, en attendant que l'attitude de la paire change. Ce trader peut chercher à prendre des trades de cassure, en utilisant le nuage comme support ou résistance. Le graphique ci-dessous illustre ce placement potentiel.

Une visite de l'Ichimoku

Un trader en attente sur un signal "faible" : généré avec Marketscope/Trading Station

Déterminer la taille des lots

Puisque les traders peuvent évaluer la force des signaux en se basant sur la direction à long terme de la tendance ou sur les biais qui peuvent exister, ils peuvent également choisir de prendre les signaux faibles, mais d'y accorder moins d'importance en jouant sur la taille du trade. Donc, par exemple :

Trader avec un compte de 10 000

Signaux forts : 50 000, ou un levier 5:1

Signaux neutres : 30 000, ou un levier 3:1

Les signaux faibles : 10K ou un levier 1:1

Ou peut-être qu'un trader avec un compte de 250K voudra être un peu plus conservateur :

Les signaux forts : taille de l'échange 1,000K ou un levier 4:1

Les signaux neutres : taille de l'échange 500K ou un levier 2:1

Les signaux faibles : taille de l'échange 250K ou un levier 1:1

Gestion du risque

A cause du Kumo, Ichimoku a un mécanisme pour définir la gestion du risque.

Rappelez-vous : la technique Ichimoku est un système de suivi des tendances. Et comme nous l'avons vu plus haut, les points d'inflexion avec le nuage permettent aux traders de supposer que la tendance arrive à bout de souffle ou risque de se renverser. Ainsi, de nombreux traders utiliseront cette zone pour leur stop, en supposant que si et quand le cours revient vers le nuage, la tendance peut être terminée et il est temps de sortir de l'échange.

Les traders ont même de la flexibilité avec ce mécanisme comme ils peuvent choisir des stops "conservateurs" ou "agressifs" basés sur leurs profils individuels de risque.

Pour des traders qui veulent être agressifs, ils peuvent chercher à établir leurs stops au plus proche du Kumo. Dans les tendances haussières, ce serait vers le sommet du Kumo, et dans les tendances baissières, vers son creux.

De cette manière, dès que les évolutions des cours menacent le nuage, le trader quitte l'échange.

Cependant, pour les traders qui cherchent à être plus conservateurs, ils peuvent regarder le côté opposé du nuage. Ceci donne à ces traders une distance supplémentaire pour leur stop, ce qui peut leur permettre de rester dans le trade, et potentiellement sur la tendance, plus longtemps.

Le graphique ci-dessous montre la différence entre une gestion du risque agressive ou conservatrice avec Ichimoku.

Une visite de l'Ichimoku

Gestion du risque conservatrice/agressive via le nuage : généré avec Marketscope/Trading Station

Remarquez sur le graphique ci-dessus, notre trader conservateur pourrait potentiellement être resté sur le trade plus longtemps, capturant potentiellement des pips supplémentaires qui n'étaient pas disponibles pour notre trader agressif. Mais remarquez également les signaux forts supplémentaires qui prennent place après la première entrée achat. Rapidement après, notre trader agressif est arrêté, une autre opportunité d'achat se présente avec un croisement fort. Nos traders agressifs qui ont été stoppés rapidement peuvent potentiellement entrer à nouveau.

Examinons le graphique ci-dessus d'une manière légèrement différente

Une visite de l'Ichimoku

Gestion du risque conservatrice/agressive via le nuage : généré avec Marketscope/Trading Station

Sur ce graphique, le trader prend le deuxième signal, et nos traders agressifs connaissent des résultats bien différents de ceux atteints sur le graphique que nous avons analysé plus tôt.

Sur le graphique précédent, nous avons vu que les traders agressifs ont été stoppé très rapidement, enregistrant potentiellement une perte dans le trade. Les traders conservateurs sont cependant parvenus à rester sur le trade plus longtemps et ont généré plus de pips.

Sur ce graphique, nous voyons l'exact opposé. Encore une fois, le trader agressif est stoppé bien plus vite, mais cette fois, le cours continue de chuter et finit par casser le fond du nuage, nous donnant une posture baissière.

Alors que le cours chute, notre trader conservateur renonçait à une grande partie du gain qui aurait pu être produit par un signal de croisement fort.

Comme la paire continue sur sa trajectoire baissière et casse le côté bas du nuage, stoppant nos traders conservateurs, ils enregistrent des résultats bien moins favorables que ceux des traders agressifs ; nous avons ici un scénario bien différent du premier graphique que nous avons observé.

Prudence ou agressivité

Après avoir étudié les graphiques ci-dessus, de nombreux traders se demandent peut-être : "devrais-je opter pour une gestion du risque agressive ou conservatrice avec Ichimoku ?"

Malheureusement, il est difficile de répondre de façon tranchée à cette question.

Le problème vient du fait que quel que soit le système de trading que nous utilisons, les cours sont imprévisibles, et personne ne peut être certain des évolutions futures du cours.

Nous avons seulement observé deux exemples plus haut, un qui montre une situation dans laquelle un profil de risque conservateur fonctionne le mieux, et un autre dans laquelle un profil plus agressif fonctionne le mieux.

Mais ces exemples ne sont pas forcément dictés par une gestion du risque conservatrice/agressive ; ils sont surtout liés au cours. Comme nous l'avons vu dans le second exemple, le cours continue de chuter, entraînant nos traders conservateurs à renoncer à plus de pips que nos traders agressifs. Cependant, si le cours n'avait pas cassé le côté bas du nuage, et était plutôt reparti à la hausse, réaffirmant l'attitude haussière que nous avions observée précédemment (comme nous l'avions vu sur notre premier exemple), c'est le trader conservateur qui aurait pu être gagnant.

Pour les traders qui sont nouveaux dans Ichimoku, il est recommandé de choisir un profil de risque qui ressemble le plus à votre profil général de risque en matière d'investissement ou de trading. Ainsi, la gestion des trades, basée sur vos tolérances personnelles au risque, vos objectifs et votre ambition, est plus aisée.

Est-ce l'analyse technique la façon dont vous analysez les marchés? Puis Ichimoku est un indicateur qui pourrait être utile dans votre analyse. Veuillez passer en revue notre Ichimoku guide en cliquant ICI!

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.