Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Seuls 11% des Américains ont mentionné que les pb éco. étaient les plus importants pour le pays, contre 86% au plus bas de la crise vers mars 2009 Ce n'est pas un signal baissier, simplement un signal d'alerte. (Cela fait 2 ans que moins de 20% des Américains sont inquiets) https://t.co/y7oLUdfNVq
  • Chine Ventes de voitures = encore -4% en octobre y/y 16ème mois de repli consécutif Ventes de voitures à énergies nouvelles (NEV) —> -45% en octobre y/y
  • ouch... Chine : nouveaux prêts en yuan = 661 milliards Précédent : 1690 milliards Consensus : 800 milliards Plus faible montant depuis fin 2017
  • Hang Seng Index -2.6% CSI300 -1.8% Shanghai Composite -1.8%
  • RT @NorthmanTrader: It's almost as if between financial engineering via buybacks, market engineering via the Fed and bad news engineering v…
  • Chine Plus fort repli des prix à la production en plus de 3 ans et en contraste, plus forte hausse de l’inflation (IPC) en 8 ans, tirée par les prix de l’alimentaire (dont le porc) Et donc des interrogations concernant la marge de manœuvre des autorités pour stimuler la demande https://t.co/rQaiqP9bv1
  • Charabia https://t.co/cdAvrixtbn
  • Trump indique que les informations sur le degré d’annulation des taxes sur la Chine sont « incorrectes » Et indique que l’accord avec la Chine « doit être le bon » hum...
  • Les deux dernières fois que le pourcentage de banques américaines qui resserrent les conditions de crédit consommation était sur ces niveaux, pendant un cycle de baisse de taux de la FED, l’économie américaine entrait en récession... https://t.co/Sge1dSlEok
  • Pourquoi 90% des traders perdent en bourse ? https://t.co/4BglsaLC8h
Risques politiques européens au premier plan alors que des ‘signes timides de rétablissement’ continuent de poindre

Risques politiques européens au premier plan alors que des ‘signes timides de rétablissement’ continuent de poindre

2017-03-27 05:13:00
James Stanley, Stratégiste Devises
Share:

Prévisions fondamentales pour l'Euro: Neutre

  • Le rebond de l'EUR/USD s'essoufle à l'avant du point haut de 2017 ; indice des prix à la consommation (IPC) de la zone euro en préparation.
  • Analyse technique de l'EUR/USD : Tendance baissière sur 11 mois en danger.
  • Si vous cherchez des idées de trading, consultez nos guides de trading. Si vous cherchez des idées pour des perspectives davantage à court terme, veuillez consulter notre indicateur de l'indice du sentiment spéculatif (SSI).

Les données émergeant de la zone euro continuent d'étonner, donnant l'impression que nous pourrions enfin voir les ‘signes timides’ d'un rétablissement économique européen se mettre en place Vendredi matin, une série de publications sur le PMI avec un thème récurrent d'informations surprises a encore souligné ce potentiel alors que la fabrication, les services et les PMI mixtes de France et d'Allemagne ont dépassé les attentes. Étant donné que les indices de commande des usines (PMI) sont considérés comme un indicateur de tête, le fait que toutes ces statistiques ont dépassé les attentes met en évidence le fait que l'optimisme continue de croître au sein d'un segment clé de l'économie européenne.

Mais nous sommes au stade où la BCE est prête à laisser le QE prendre fin (en décembre 2017), laissant peut-être ‘la main invisible’ et ‘les esprits du monde animal’ se charger de la variation de prix dans l'euro ? C'est la grande question entourant la banque centrale européenne en ce moment et cela perdurera probablement jusqu'à ce que nous obtenions plus de signes d'une reprise confirmée qui pourrait inspirer la confiance nécessaire au sein de la BCE pour laisser les forces du marché prendre le relais. Les chiffres des IPC d'Allemagne et de la zone euro dans son intégralité seront publiés jeudi et vendredi la semaine prochaine, respectivement, et chacun d'eux parlera de la perspective d'une reprise économique continue dans l'Union européenne. Mais nous ne nous attendons pas à ce que la route devant nous soit facile comme le risque politique tiendra probablement la première place dans les gros titres européens au cours des semaines à venir.

Les élections néerlandaises se sont déroulées avec un minimum de tension ; mais comme nous approchons d'avril il y a une autre élection imminente qui pourrait laisser les inquiétudes envahir la zone euro et il s'agit de l'élection présidentielle française qui doit se tenir plus tard dans le mois. Une Marine Le Pen serait probablement de mauvais augure pour l'euro, vu que la candidate a auparavant évoqué la possibilité d'en finir avec la devise unique. Plus récemment, elle a semblé atténuer sa position sur ce problème vu qu'elle soutiendrait maintenant la devise commune ; et même la perspective d'un ‘Frexit’ semble s'éloigner un peu plus après que Mlle Le Pen a semblé modérer son point de vue sur ce problème après qu'un récent sondage du CSA a indiqué que 66 % des votants souhaitent rester dans l'Union européenne.

Le thème de la faiblesse de l'euro autour d'une victoire de Le Pen a été souligné cette semaine après que la première série de débats français a été largement considérée comme avoir été gagnée par le principal adversaire de Mlle Le Pen, Emmanuel Macron. Après le débat, l'euro s'est négocié plus haut, arrivant enfin dans les pips du point haut de 2017 de l'EUR/USD. Étant donné que cette course à la présidence est considérée comme un match nul à ce stade, dans lequel chaque candidat peut encore sortir gagnant ; il est probable que nous n'avons pas encore vu la fin de la volatilité autour des élections françaises. Le tracker des sondages sur l'élection française du Telegraph montre actuellement une probabilité de 25,4 % pour à la fois Mlle Le Pen et M. Macron, aussi cette course est loin d'être terminée et elle continuera certainement d'apporter des éléments d'impact sur l'euro au fur et à mesure que nous approchons du premier tour des élections le 23 avril.

Dans un futur plus proche, la semaine prochaine est le moment où le Royaume-Uni déclenchera enfin l'article 50 du Traité de Lisbonne afin d'entamer les discussions sur le Brexit (Mercredi 29 mars). Cela peut représenter un problème moindre pour les traders ; mais il semble que l'opinion générale est que le sterling effectuera un rallye dès le déclenchement de l'article 50. Par déduction, cela peut provoquer la faiblesse de l'euro s'il a effectivement lieu. Plus probablement, la force récente du sterling résulte du pic d'inflation observé dans le rapport de février sur l'IPC au Royaume-Uni. La simple perspective d'un ‘assouplissement moins conciliant’ de la Banque d'Angleterre pourrait motiver les positions courtes à long terme pour fermer les positions baissières dans le GBP, créant ainsi un plus grand ‘effet de resserrement’. Et si une multitude d'investisseurs vont acheter le GBP afin de couvrir les positions courtes précédentes, ils vont devoir trouver les capitaux quelque part pour le faire et la vente de l'USD alors qu'il est à des niveaux bas peut ne pas être une option attirante. Mais en dépit des ‘pourquoi’ c'est le ‘quoi’ qui est important ici, et les traders de l'euro doivent se méfier de la force du sterling cette semaine lors du déclenchement de l'article 50.

En ce qui concerne l'euro, le front des données est plutôt chargé la semaine prochaine ; bien que nous devions attendre jusqu'à jeudi avant d'assister à des annonces de ‘fort impact’ lors de la publication de l'IPC allemand. Le matin suivant, vendredi, nous obtiendrons plus de données allemandes avec les chiffres du chômage et plus tard au cours de la session, les données sur l'IPC de la zone euro seront publiées pour le mois de mars. Les informations continues apporteront une force supplémentaire à l'euro sur la base de moins de conciliation de la part de la BCE ; mais les facteurs prédominants dans la variation du prix de l'euro semblent actuellement être de nature politique, aussi à moins que ces chiffres sur l'inflation et le chômage s'avèrent significativement au-dessus des attentes, attendez vous à ce que les vents dominants dans les forces politiques indiquent la façon dont les participants aux marché tirent des déductions de ces données et les valorisent.

Pour la semaine à venir, les prévisions pour l'euro seront établies sur neutre.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.