Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
L'euro pourrait connaitre un effondrement général alors que l'EURUSD et l'EURJPY sont en baisse

L'euro pourrait connaitre un effondrement général alors que l'EURUSD et l'EURJPY sont en baisse

2014-02-01 04:47:00
John Kicklighter, Stratégiste sénior
Share:
Euro_Risks_Market_wide_Collapse_as_EURUSD_EURJPY_Break_Lower_body_Picture_1.png, L'euro pourrait connaitre un effondrement général alors que l'EURUSD et l'EURJPY sont en baisse

Prévisions fondamentales pour l'euro : Baissier

  • Les inquiétudes sur la politique monétaire ont été renforcées par une inflation historiquement basse la semaine dernière, et la BCE va prendre une décision de politique jeudi
  • De forts flux entrants de capitaux sur les actifs plus risqués de la zone euro ont du être inversés, mais sont clairement mis en danger par la volatilité
  • Vous avez un biais baissier (ou haussier) sur l'euro, mais vous ne savez pas quelle paire utiliser? Utiliser un panier de devises de l'euro.

Une légère baisse de l'euro au cours de la semaine dernière a commencé à se transformer en sérieuse dégringolade à la clôture de vendredi. Avec la clôture de l'EURUSD en dessous de 1.3500 et l'EURJPY bien en dessous de 140, la deuxième devise la plus liquide au monde pourrait connaître une vente plus forte et directe au cours de la prochaine semaine. Alors que les indicateurs techniques étaient importants pour commencer les choses, une baisse d'amplitude et de persistance demande un développement fondamental clé. En fait, la base pour ces deux problèmes fondamentaux très immédiats - la stabilité des marchés financiers et les positions relatives de politique monétaire - produit des spéculations baissières pour l'euro.

Le plus grand risque à venir pour l'euro est le même danger que celui qui obsède le S&P 500 et les cross du yen : une aversion au risque concertée. Pourquoi mettrions-nous la deuxième devise la plus liquide au monde dans une même liste avec les devises à taux élevé et instables sur le plan fondamental ? des afflux de capitaux excessifs. Identique à la performance des marchés boursiers US – mais à plus petite échelle – quelques actifs européens parmi les plus risqués ont attiré une vague régulière d'investissement étranger. Particulièrement, les obligations souveraines de la périphérie de la zone euro (Espagne, Italie, Grèce, etc) ont attiré les investisseurs du monde entier à la recherche de rendements plus élevés.

Sur un terrain spéculatif où les taux mondiaux étaient à des plus bas records, où le risque de secousses négatives sur le marché était endigué par la relance de la banque centrale et où les gestionnaires de fonds devaient affronter des benchmarks impossibles comme le S&P 500, les dettes souveraines de la zone euro semblaient particulièrement attrayantes. Après que les officiels politiques aient enfin maîtrisé la panique de faillite imminente ou de sortie de l'union de l'un de ses membres (le point d'inversion semble avoir été l'introduction du programme OMT de la BCE), les investisseurs ambitieux ont trouvé des rabais importants (rendements élevés) dans la dette de la région. Les investisseurs ont canalisé des capitaux dans ces actifs dépréciés, rassurés par des niveaux de volatilité mondiale au plus bas depuis 2007 et la sécurité perçue de la dette ‘souveraine’.

Cependant, comme pour les plus hauts historiques enregistrés par les marchés actions et l'endettement, il y a un point de ‘sursaturation ’. Les taux des pays périphériques se dirigent à présent vers des plus bas pluriannuels alors que les taux espagnols et italiens à 2 ans sont à des plus bas historiques. Ceci est remarquable compte tenu du taux de chômage record de l'Espagne (au-dessus de 25%) et du poids de la dette sans précédent de l'Italie. Une nouvelle progression de ces actifs – ainsi que de nombreux autres marchés européens – devrait à l'avenir s'avérer limitée. Si tout devait rester stable sur les marchés financiers mondiaux, l'euro devrait doucement se déprécier pour trouver l'équilibre. Cependant, les récents remous suggèrent que nous ne devrions pas assister à de tels ajustements dans la douceur.

Le rebond de volatilité et de plus en plus de corrections corrélées sur toutes les différentes classes d'actifs au cours des dernières semaines suggèrent que le sentiment vacille mais reste en danger d'une correction plus spectaculaire. Si la confiance chancelle, les actifs surendettés, risqués sur le plan fondamental et surévalués, seront liquidés assez rapidement. Le récent regain de l'appétit européen sera certainement la victime d'un tel revirement de marée.

En l'absence de moteur d'aversion au risque concertée – que j'attends en fait depuis un certain temps – l'euro pourrait toujours comporter un biais baissier. L'autre thème important pour le marché du FX est la politique monétaire en relation. A sa dernière décision sur les taux en novembre, la BCE a décidé de baisser les taux d'emprunt en réponse à une chute soudaine de l'inflation. La semaine dernière, le chiffre de l'IPC de la zone euro a atteint un plus bas record de 0.7% tandis que le taux de chômage se maintenait à un plus haut record de 12.1%.

Alors que nous nous dirigeons vers une réunion de politique monétaire cette semaine, il n'y a quasiment pas d'attentes de nouvelles baisses de taux – que ce soit sur le benchmark ou sur le taux de dépôt (qui a recueilli une attention importante car un taux négatif avait été envisagé comme une option). Plus d'assouplissement de cette sorte serait probablement sans effet. De plus, il ne résoudrait pas la préoccupation plus importante. Avec les pays renfloués par la Troïka sortant de leurs programmes de sauvetage (certains refusant des lignes de crédit de précaution), la croissance encore instable, le crédit aux entreprises en contraction, la hausse des taux à court terme et la contraction de la liquidité, il y a de nombreuses raisons pour que la BCE introduise un nouveau programme de relance ciblé. En fin de compte, que la politique monétaire penche vers l'agressivité ou la passivité, elle est toujours attentiste. Et comparé à la réduction de QE de la Fed et à la spéculation de hausse de taux de la BoE, c'est un contraste baissier. –JK

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.