Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • 🇦🇺 AUD - Confiance des milieux d'affaires NAB (DÉC), Réel : -2 Consensus : N/A Précédent : 0 https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-01-28
  • À venir : 🇦🇺 AUD - Confiance des milieux d'affaires NAB (DÉC) prévu à 00:30 GMT (15 min) , Réel : N/A Consensus : N/A Précédent : 0 https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-01-28
  • Forex Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui 🇯🇵JPY : 0,34 % 🇨🇭CHF : 0,17 % 🇪🇺EUR : -0,05 % 🇨🇦CAD : -0,35 % 🇦🇺AUD : -0,95 % 🇳🇿NZD : -0,96 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#currencies https://t.co/r4fMdBudMZ
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Or : 0,69 % Argent : -0,10 % Pétrole WTI : -0,74 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/5sm7xcl6LS
  • Indice #SOX (semi-conducteurs) -3.9%
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/lOXoOrRyiD
  • Plus forte baisse du Dow Jones depuis octobre L’indice dans le rouge en YTD
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Dow Jones : 0,01 % S&P 500 : 0,01 % CAC 40 : -0,08 % Dax 30 : -0,11 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/pzsUsPb0kT
  • 🇺🇸 La 1ère estimation du PIB US du T4 2019 sera publiée ce jeudi. Le consensus table sur une hausse de 2,1% du PIB sur un rythme annualisé. Je dirai qu'il y a plus de chances de déception au vu des prévisions faites par les modèles ci-dessous. https://t.co/oPQsr0GbQk
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Or : 0,47 % Pétrole WTI : -0,13 % Argent : -0,18 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/G9WaCd3KIm
L'euro connaît son premier test de 2014 alors que les taux baissent avant la BCE

L'euro connaît son premier test de 2014 alors que les taux baissent avant la BCE

2014-01-04 10:50:00
Christopher Vecchio, CFA, Stratégiste Devises senior
Share:
L_euro_connait_son_premier_test_de_2014_alors_que_les_taux_baissent_avant_la_BCE___fr_body_Picture_1.png, L'euro connaît son premier test de 2014 alors que les taux baissent avant la BCE

Prévisions fondamentales pour l'euro : neutres

- Les PMI régionaux se sont améliorés...sauf en France.

- L'augmentation des taux américains ajoutent au repli de l'EURUSD.

- L'euro connaît une première baisse contre les devises des matières premières depuis des semaines.

L'euro a commencé l'année avec un gros coup, mais pas pour célébrer: après avoir atteint un plus haut de 1,3890 $ au début de la semaine (en 2013), l'EURUSD a clôturé à 1,3589. Donc, même si l'EURUSD a baissé de -1,16% de l'ouverture à la clôture au cours de la semaine, en fait, il était à -1,66% de ses plus hauts, avec des cours similaires à fin octobre/début novembre. C'est à cause de ces similarités que nous voyons le premier vrai test de l'euro de 2014 qui arrive cette semaine.

En octobre, juste avant la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne de novembre, une collecte de des données d'inflation les plus faibles de la période post-crise de 2008 a suscité les craintes d'une décision plus accommodante de la politique monétaire dans l'immédiat. En revanche, dans les jours précédant la réunion de la BCE, l'EURUSD a chuté de plus de -3,5 % et ces craintes ont été finalement justifiées car la BCE a réduit son principal taux de refinancement à un plus bas historique de 0,25 % en novembre. (Il est intéressant de noter que la réunion de la BCE a marqué le plus bas de novembre pour l'Euro).

La semaine dernière, les indices PMI du secteur manufacturier en Europe ont fourni le catalyseur pour démarrer le segment plus bas. Pour être clair, les chiffres de décembre du PMI manufacturier italien, allemand, espagnol et plus largement celui de la zone euro sont restés ou se sont déplacés plus encore dans le territoire de la croissance (>50). Pour la plupart des grandes économies de la zone euro, les conditions économiques s'améliorent lentement mais sûrement. Mais l'inquiétude est née après que le rapport français ait montré les chiffres les plus faibles sur sept mois et une perspective qui semblait désastreuse pour les affaires et l'emploi .

C'est peut-être une panique à court terme basée autour d'une crise de politique monétaire en France . Si l'économie française souffre sous la direction politique actuelle, leadership, qui est peu susceptible de changer en 2014, alors les actuelles politiques économiques obstructives ne vont pas aussi changer, et les opérateurs n'ont d'autre choix que de se tourner vers la BCE pour de l'aide ; telle que la situation actuelle se présente, rien ne viendra de l'intérieur en France.

L'aide de la BCE est actuellement peu probable, et par conséquent, toute baisse de l'Euro résultant de la spéculation qu'une politique plus accommodante est en voie, pourrait être dénouée . Comme les changements de taux généralement prennent environ six mois avant que les effets de la réduction se fassent sentir sur l'économie, nous pensons qu'il est peu probable, en l'absence d'une nouvelle augmentation des chiffres de déflation/désinflation, la BCE réduira les taux encore une fois, au moins dans le 1T14.

La décision de politique monétaire de novembre montre clairement l'intention de la BCE de façonner sa politique uniquement au regard de l'Allemagne (sinon le principal taux aurait été réduit plusieurs mois auparavant) . Sans les indicateurs monétaires allemands pointant vers la déflation, d'autres politiques d'assouplissement – une autre diminution des taux, un autre LTRO – sont hautement improbables. Il est important pour les vendeurs de l'Euro que les données allemandes, plus encore que tout autre pays, continuent à rester sous pression. Cette manifestation est peu probable, avec l'IPC allemand de décembre (lundi) devrait montrer une inflation à + 0,4 % par rapport à + 0,2 % (m/m) en novembre.

En fin de compte, si la BCE annonce un a FLS similaire au LTRO, cela pourrait s'avérer favorable pour l'euro. En l'absence d'une massive carte blanche d'injection de liquidité comme le LTRO1 et le LTRO2 respectivement en décembre 2011 et février 2012, les mesures prises spécifiquement en faveur de la croissance de l'emploi, un rebond du marché immobilier, et une reprise de la consommation devraient limiter la faiblesse de l'euro. La BCE semble disposer d'une faible marge de manœuvre pour assouplir sa politique au cours du premier trimestre 2014, étant donné la possibilité pour l'euro de continuer sa progression. Les liquidations de court-terme pourraient à ce jour être considérées comme des opportunités d'achat de long-terme. –CV

Pour recevoir les compte-rendus de cet analyste, Inscrivez-vous à la liste de diffusion de Christopher.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.