Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Seuls 11% des Américains ont mentionné que les pb éco. étaient les plus importants pour le pays, contre 86% au plus bas de la crise vers mars 2009 Ce n'est pas un signal baissier, simplement un signal d'alerte. (Cela fait 2 ans que moins de 20% des Américains sont inquiets) https://t.co/y7oLUdfNVq
  • Chine Ventes de voitures = encore -4% en octobre y/y 16ème mois de repli consécutif Ventes de voitures à énergies nouvelles (NEV) —> -45% en octobre y/y
  • ouch... Chine : nouveaux prêts en yuan = 661 milliards Précédent : 1690 milliards Consensus : 800 milliards Plus faible montant depuis fin 2017
  • Hang Seng Index -2.6% CSI300 -1.8% Shanghai Composite -1.8%
  • RT @NorthmanTrader: It's almost as if between financial engineering via buybacks, market engineering via the Fed and bad news engineering v…
  • Chine Plus fort repli des prix à la production en plus de 3 ans et en contraste, plus forte hausse de l’inflation (IPC) en 8 ans, tirée par les prix de l’alimentaire (dont le porc) Et donc des interrogations concernant la marge de manœuvre des autorités pour stimuler la demande https://t.co/rQaiqP9bv1
  • Charabia https://t.co/cdAvrixtbn
  • Trump indique que les informations sur le degré d’annulation des taxes sur la Chine sont « incorrectes » Et indique que l’accord avec la Chine « doit être le bon » hum...
  • Les deux dernières fois que le pourcentage de banques américaines qui resserrent les conditions de crédit consommation était sur ces niveaux, pendant un cycle de baisse de taux de la FED, l’économie américaine entrait en récession... https://t.co/Sge1dSlEok
  • Pourquoi 90% des traders perdent en bourse ? https://t.co/4BglsaLC8h
La reprise du dollar australien semble probable dans les prochaines semaines

La reprise du dollar australien semble probable dans les prochaines semaines

2013-12-21 05:18:00
Ilya Spivak, Stratégiste Devises senior
Share:
Australian_Dollar_Recovery_Looks_Likely_in_the_Weeks_Ahead_body_Picture_1.png, La reprise du dollar australien semble probable dans les prochaines semaines

La reprise du dollar australien paraît probable dans les semaines à venir

Prévisions fondamentales pour le dollar australien : haussières

  • L'amélioration des résultats économiques nationaux et de ceux en provenance de Chine limite l'amplitude des paris en faveur d'une réduction des taux de la RBA
  • La correction des rendements US du fait de l'incertitude sur la réduction de la politique de la Fed pourrait favoriser une hausse de l'aussie
  • Localisez le point de retournement du dollar australien à l'aide du SSI DailyFX

L'argument fondamental pour la faiblesse du dollar australien s'est résolument fragilisé. Les traders restent cependant positionnés en faveur de la faiblesse, avec les derniers chiffres du rapport des Engagements des Traders du CFTC montrant que les paris spéculatifs s'approchent une fois encore du niveau net vendeur le plus élevé établi en août. A moins d'une nouvelle indication en défaveur de la devise australienne, cela ouvre la porte à une période de prise de profit permettant à la devise de s'apprécier à l'approche de 2014.

Les prévisions sur la politique monétaire australienne ont dans l'ensemble été stables durant ces deux derniers mois, avec une mesure des prévisions intégrées du Crédit Suisse montrant que les investisseurs parient sur un statu quo pour les 12 prochains mois. Pendant ce temps, les données compilées par Citigroup révèlent que les chiffres de l'économie australienne se sont de plus en plus améliorés par rapport aux prévisions, depuis mi-octobre. Au pire, cela laisse peu de marge pour placer des paris en faveur d'une réduction des taux.

Considérant les facteurs extérieurs, l'évolution économique en Chine est importante. Le géant asiatique est le plus grand partenaire commercial de l'Australie et un des principaux moteurs de la demande pour le secteur essentiel de l'exploitation minière du pays. En fait, l'essentiel de la tendance baissière de l'aussie en 2013 suit les prévisions à la baisse de la croissance du PIB chinois. Sur ce front, les choses semblent être favorables aussi. Les données économiques chinoises ont commencé à se redresser en décembre et les prévisions de croissance médiane en 2014 ont été révisées à la hausse en conséquence de la stabilisation en septembre (selon un sondage Bloomberg des économistes).

Cela donnerait pour les États-Unis des perspectives de politique monétaire: le dollar australien a été étroitement ancré sur la tendance des rendements du Trésor américain , la baisse par étape avec une augmentation des coûts d'emprunt des États-Unis reflétant les spéculations sur la réduction de la relance par la Fed. Comme devise à haut rendement, l'unité australienne s'est retrouvée du mauvais côté de la liquidation à travers le spectre de trades dépendant de financements à faible taux en USD garantis par les efforts du QE par la Fed.

Ben Bernanke et compagnie ont finalement réduit le programme d'achat d'actifs en décembre, tailladant le montant des achats de MBS (titres adossés à des créances hypothécaires) et de bons du Trésor de $5 Mds chacun, laissant entendre que ce rythme va continuer, à moins de changement majeur des perspectives économiques. Cela réduit considérablement l'incertitude, ce qui soulève une question importante : Jusqu'à quel point les marchés ont-ils intégré les actions de la Fed ?

Le rendement du bon du Trésor à 10 ans finit juste en dessous du plus haut sur 2 ans en 2013 à 3 pour cent, faisant allusion à un resserrement important qui aurait déjà eu lieu. Pendant ce temps, les traders sont les plus enclins à une position net-vendeuse sur les marchés à terme de l'obligation de 10 ans en 19 mois. Cela semble laisser la place à une correction avant que l'avance structurelle plus grande reprenne car l'ambiguïté entourant le timing de la réduction du QE par la Fed s'est clarifiée, poussant l'aussie à la hausse. - IS

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.