Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • 🇳🇿 NZD - Indice PMI manufacturier BusinessNZ (NOV), Réel : 51.4 Consensus : N/A Précédent : 52.6 https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-12-12
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/vpu4WBEq35
  • Sinon aujourd’hui il y avait des élections au Royaume-Uni
  • À venir : 🇳🇿 NZD - Indice PMI manufacturier BusinessNZ (NOV) prévu à 21:30 GMT (15 min) , Réel : N/A Consensus : N/A Précédent : 52.6 https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-12-12
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui CAC 40 : 0,18 % Dax 30 : 0,13 % S&P 500 : -0,03 % Dow Jones : -0,04 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/rGXjDlBLLr
  • Accord « de principe » entre les États-Unis et la Chine d’après Bloomberg https://t.co/oKADOvtIwY
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Pétrole WTI : 0,28 % Argent : 0,21 % Or : -0,53 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/Z29Q7tsVtH
  • #Facebook -2.6% —> https://t.co/pVdusPhxIt
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/d2In7vYa3w
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui S&P 500 : 0,56 % Dow Jones : 0,50 % CAC 40 : -0,13 % Dax 30 : -0,14 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/0AU2u2yWZB
Le yen pourrait bénéficier de l'affaiblissement des taux américains, mais le FOMC a activé l'appétit pour le risque

Le yen pourrait bénéficier de l'affaiblissement des taux américains, mais le FOMC a activé l'appétit pour le risque

2013-09-21 00:50:00
Christopher Vecchio, CFA, Stratégiste Devises senior
Share:
Yen_Would_Benefit_from_Softer_US_Yields_but_FOMC_Turned_Risk_On_body_Picture_1.png, Le yen pourrait bénéficier de l'affaiblissement des taux américains, mais le FOMC a activé l'appétit pour le risque

Le yen devrait bénéficier de l'affaiblissement des taux américains, mais le FOMC a activé l'appétit pour le risque

Prévisions fondamentales pour le Yen japonais:Baissier

  • Le yen était prêt à se renforcer contre le dollar US, si la Fed avait légèrement réduit le QE3...
  • ... Mais en fin de compte, l'absence de réduction du QE3 a fourni une impulsion majeure aux actifs à risque au niveau mondial, faisant plonger le yen contre les devises à haut rendement du FX.
  • Les données COT de la semaine dernière ont montré que spéculateurs s'étaient jetés sur des positions vendeuses du yen avant la réunion la Fed.

Le yen était en queue de peloton la semaine dernière, perdant rapidement du terrain depuis mercredi après la surprise réservée aux investisseurs par la Réserve fédérale, qui a maintenu son programme QE3 inchangé, à son rythme actuel de $85 Mds par mois. Les opérateurs étaient largement positionnés en faveur d'une réduction de $5 Mds à $15 Mds du QE3 par la Fed, ce qui selon nous aurait pu provoquer un repli des taux américains, au bénéfice du yen. Bien que cela se soit avéré vrai pour la séance américaine de mercredi après la réunion de la Fed, l'absence de réduction du QE3 s'est avérée être un catalyseur majeur pour les actifs "risqués". Ce thème devrait continuer à dominer comme l'économie japonaise

Alors que la Fed maintient le QE3 à $85 Mds par mois, les marchés émergents et les devises de matières premières (le monde FX à rendement élevé / bêta élevé) ont bondi entre mercredi et jeudi, au détriment du yen. Et peut-être avec raison : les taux japonais ont chuté à leur plus bas niveau depuis début mai, transformant le yen non pas en une devise susceptible de profiter de son statut de valeur refuge, mais en une monnaie de financement, dans le contexte de la vague d'exubérance alimentée par la banque centrale. Il est probable que le yen souffre contre les devises du FX à rendement élevé sur le court terme.

La décision de ne pas réduire le QE3 en septembre place le yen dans une situation précaire. Les préoccupations étrangères restent floues, mais semblent se stabiliser. Au niveau géopolitique, un consensus international se développe pour éviter un conflit armé en Syrie, maintenant que le régime de Bachar El Assad a commencé à coopérer avec les organismes de règlementation des armes. En Iran, les bases d'un dialogue plus ouvert avec l'Occident ont peut-être émergé, avec le nouveau président Hassan Rouhani. Peu importe si ces pourparlers pour une meilleure coopération n'aboutissent à rien, il y a des raisons de penser que la "surcote de guerre" établie sur les marchés des matières premières (en particulier le pétrole) et l'USDJPY (via les bons du Trésor) pourrait être liquidée.

Aux États-Unis, deux catalyseurs potentiels pourraient mettre à mal le yen : la Fed, bien sûr, et le Congrès. La Fed a clairement affirmé que rhétorique mise à part, il était nécessaire que les données économiques à venir s'améliorent pour qu'elle réduise le QE3. C'est la ligne de conduite qui avait été adoptée après la réunion de juin du FOMC, qui avait donné le coup d'envoi des spéculations en faveur d'une réduction en septembre. Les raisons pour lesquelles la Fed a choisi de ne pas réduire le QE sont suffisamment claires, si l'on examine les données de l'inflation et de l'emploi, qui n'ont pas affiché de progrès depuis juin. Cela signifie aussi que l'influence des données américaines sur les devises et les taux d'intérêt s'est accrue ; l' USDJPY en particulier devrait montrer une sensibilité exacerbée aux données sur l'emploi et l'inflation.

L'influence du Congrès américain sur le yen devrait devenir de plus en plus profonde au cours des prochaines semaines, car il semble qu'une nouvelle épreuve de force à propos de la limite de dette soit probable. Tant que le Congrès demeure un véritable frein pour l'économie américaine (le président de la Fed M. Bernanke a d'ailleurs cité cet état de fait avec raison mercredi, comme une raison pour laquelle la Fed n'a pas réduit le QE3), il est possible que le yen reste au moins vigoureux contre le dollar US. Les votes prévus sur les projets de loi à la Chambre des représentants et au Sénat guideront le débat sur la dette ; s'ils ne se déroulent pas sans heurts, des turbulences seront probables en octobre. Dans un tel cas de figure, la mauvaise fortune du yen contre les devises du FX à rendement élevé pourrait rapidement virer de bord, tout comme en août 2011

À l'intérieur du Japon, les influences sur le yen sont neutres alors que l'économie est dans l'ensemble en meilleure santé que prévu. La hausse de la TVA semble être sur les rails, et le Premier ministre Shinzo Abe devrait trancher la question le 1er octobre ; la Banque du Japon a jusqu'à présent indiqué qu'elle était prête à développer ses assouplissements monétaires pour éviter une chute de l'activité économique (une hausse des impôts entraîne une baisse de la consommation).

Le gouvernement a pressé les entreprises à augmenter les salaires pour qu'elles aussi contrecarrent ce problème (ce qui devrait équilibrer la consommation perdue), mais peu de progrès ont été réalisés jusqu'à présent sur ce front. Même si le Japon réussit à alimenter l'inflation, sans hausse des salaires, la consommation baissera (le pouvoir d'achat des consommateurs sera réduit), et l'économie souffrira une fois de plus (menaçant de mettre la politique économique de M. Abe elle-même en péril, celui d'un échec total) ce qui conduira potentiellement à l'émergence d'inquiétudes plus graves au sujet du fardeau de la dette du Japon, apparemment insurmontable. –CV

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.