Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • V shape ? (Nasdaq 100 - 15 min chart) https://t.co/KEE3lhi9iC
  • Fed / Bullard toujours au sujet des taux Quelque chose qui ressemblerait à de la panique attirerait mon attention, mais ce n'est pas le cas
  • Fed / Bullard La taux 10 ans revient juste à son niveau des 6 mois qui ont précédé la pandémie, c'est toujours un niveau bas (still quite low level of yields)
  • Fed / Bullard au sujet de la tolérance sur les taux -nous ne pouvons pas parler d'un niveau spécifique sans contexte de données, donc il est difficile de définir une limite ("draw an line in the sand")
  • Selon Bloomberg, les Etats-Unis et l'Europe se sont mis d'accord sur une pause de 4 mois concernant les taxes commerciales
  • Le #Nasdaq100 évolue toujours sur des plus bas de 3 mois sous l'effet des taux Test en cours du haut de l'ancienne zone de consolidation Si incursion sous cette zone, pas grand chose avant 12000 voire l'oblique inférieure --> https://t.co/Xy2vuexoOp
  • 10 ans US / Retour à la case départ https://t.co/uoS20sIFBY
  • Les arrangements entre copains c'est cool, mais peut-être que le client final va commencer à élever la voix https://t.co/EkislFnT5Q
  • Pétrole #WTI au plus haut depuis avril 2019 La baisse liée à la crise totalement effacée et dépassée ça va vite, peut-être trop vite pour certains pays qui ne seraient pas d'accord pour payer ce prix en phase de reprise économique... https://t.co/cEleCsByPw
  • Si un "swoosh" doit se matérialiser sur l'argent, il ne doit plus tarder... Potentiellement préférable d'attendre retour > 28$ pour exploiter le mouvement s'il se (re)met en route #Silver #XAGUSD --> https://t.co/peVLC1yllF
Les perspectives de l'euro rendues incertaines par la politique italienne, mauvaises données PMI

Les perspectives de l'euro rendues incertaines par la politique italienne, mauvaises données PMI

Christopher Vecchio, CFA, Senior Strategist
Euro_Outlook_Muddled_by_Italian_Politics_Weak_PMI_Data_body_EUR.png, Les perspectives de l'euro rendues incertaines par la politique italienne, mauvaises données PMI

Les perspectives de l'euro rendues incertaines par la politique italienne, mauvaises données PMI

Prévisions fondamentales pour l'euro : neutres

  • Rebond de l'aussie et du kiwi avec l'or; L'EUR/USD au-dessus de $1.3100
  • L'euro continue à plafonner en dépit des espoirs de la BCE
  • Mauvaise fausse coupure de l'EUR/USD – Support à 1.2970

L'euro a connu une semaine forte contre toute attente, en ne baissant que de -0.47 % contre le dollar US, l'EURUSD s'installant à 1.3054 à la clôture de vendredi. Les devises européennes en général ont regagné la faveur au cours de la semaine écoulée après que le PIB du T1 2013 de la Chine a sévèrement nuit aux perspectives du bloc des commodités en matière de profits. L'euro a augmenté de +1.74 % contre le dollar australien et de +1.52 % contre le dollar néo-zélandais, même si de nouveaux gains sont incertains. La semaine dernière, nous avons constaté que le Parlement italien restait divisé sur la personne à élire à la présidence italienne, et le leader de centre-gauche Pier Luigi Bersani a maintenant annoncé qu'il allait renoncer à ses responsabilités.

Le commentaire principal de la semaine qui a contribué à maintenir l'euro en position élevée est venu du Président de la Bundesbank allemande Jens Weidmann, qui a affirmé que [nous] "n'attendons pas trop" d'une baisse de taux, ce qui indique que la politique monétaire agressive va continuer à constituer un contre-point à tout effort d'assouplissement supplémentaire de la politique monétaire. Ceci n'est pas tout à fait "nouveau" : nous avons souvent entendu que le mécanisme de transmission de politique de la Banque centrale européenne ne fonctionne plus, ou que l'argent n'est pas créé au sein de l'économie grâce à des mises-à-terme. Ce symptôme affecte principalement l'Italie et l'Espagne, mais il est clair que cela touchera la France et à l'Allemagne à l'avenir si les perspectives de croissance ne s'améliorent pas.

De manière inhérente, c'est un commentaire agressif, parce que cela veut dire que les officiels de la BCE ne vont sans doute pas baisser les taux lors de la prochaine réunion en mai, ce qui enlève un poids sur les rendements de la région, et conserve l'euro à un niveau plus élevé. Mais quand on le considère dans le contexte des difficultés politiques italiennes - une impasse politique - et les données qui vont sortir cette semaine, nous devons avoir une perspective neutre pour la monnaie unique.

En ce qui concerne les données de mouvement de marché de cette semaine, même s'il n'y a pas d'événements "très" importants selon le Calendrier économique DailyFX, il y a plusieurs annonces à impact "moyen" qui vont guider les cours. Selon les prévisions, il n'y aura pas de progression matérielle des prévisions de croissance pour les principales économies européennes, ce qui fait que la récession devrait rester en place pour le T2 de 13 (contrairement aux déclarations du Président de la BCE Mario Draghi qui a dit que la croissance allait reprendre "plus tard dans l'année").

Lundi, l'indice de confiance des consommateurs de la zone euro (AVR A) passe de -23.5 à -24, comme on commence à ressentir l'impact du sauvetage chypriote sur les données. Mardi, les différentes données de l'Indice des Managers d'Achat européens seront les chiffres principaux, mais ce sera une faiblesse généralisée - un peu plus mauvaise, mais toujours en contraction. Le report manufacturier allemand PMI (AVR A) se maintiendra à 49.0, alors que le rapport des services PMI allemands (AVR A) va passer de 50.9 à 51. Dans la zone euro, l'indice manufacturier PMI (AVR A) va passer de 46.8 à 46.7. Le rapport des services PMI (AVR A) augmentera de 46.5 par rapport à 46.5.

Dans le contexte de ces données, nous voyons que le pire climat économique de la région depuis les plus mauvais moments de la crise financière mondiale restera en place, et tant que la BCE ne pense pas que plus d'assouplissement de la politique monétaire fera du bien - au moins selon le Président de la Bundesbank Weidmann - nous devons prendre un biais neutre pour l'Euro. -CV

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.