Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • V shape ? (Nasdaq 100 - 15 min chart) https://t.co/KEE3lhi9iC
  • Fed / Bullard toujours au sujet des taux Quelque chose qui ressemblerait à de la panique attirerait mon attention, mais ce n'est pas le cas
  • Fed / Bullard La taux 10 ans revient juste à son niveau des 6 mois qui ont précédé la pandémie, c'est toujours un niveau bas (still quite low level of yields)
  • Fed / Bullard au sujet de la tolérance sur les taux -nous ne pouvons pas parler d'un niveau spécifique sans contexte de données, donc il est difficile de définir une limite ("draw an line in the sand")
  • Selon Bloomberg, les Etats-Unis et l'Europe se sont mis d'accord sur une pause de 4 mois concernant les taxes commerciales
  • Le #Nasdaq100 évolue toujours sur des plus bas de 3 mois sous l'effet des taux Test en cours du haut de l'ancienne zone de consolidation Si incursion sous cette zone, pas grand chose avant 12000 voire l'oblique inférieure --> https://t.co/Xy2vuexoOp
  • 10 ans US / Retour à la case départ https://t.co/uoS20sIFBY
  • Les arrangements entre copains c'est cool, mais peut-être que le client final va commencer à élever la voix https://t.co/EkislFnT5Q
  • Pétrole #WTI au plus haut depuis avril 2019 La baisse liée à la crise totalement effacée et dépassée ça va vite, peut-être trop vite pour certains pays qui ne seraient pas d'accord pour payer ce prix en phase de reprise économique... https://t.co/cEleCsByPw
  • Si un "swoosh" doit se matérialiser sur l'argent, il ne doit plus tarder... Potentiellement préférable d'attendre retour > 28$ pour exploiter le mouvement s'il se (re)met en route #Silver #XAGUSD --> https://t.co/peVLC1yllF
Le dollar australien se tourne vers l'agenda des résultats pour déterminer sa direction

Le dollar australien se tourne vers l'agenda des résultats pour déterminer sa direction

Ilya Spivak, Head Strategist, APAC
Forex_Australian_Dollar_Looks_to_Earnings_Docket_to_Set_Direction__body_Picture_5.png, Le dollar australien se tourne vers l'agenda des résultats pour déterminer sa direction

Perspective fondamentale pour le Dollar australien : Neutre

  • Les données chinoises du commerce et de l'inflation poussent le dollar australien à la hausse
  • Le rapport sur l'emploi australien de mars est moins menaçant qu'il n'y paraît
  • AUDUSD : apparition d'un chandelier doji à la résistance du range critique

Le dollar australien se retrouve pris entre des forces contradictoires pour la semaine à venir. D'un côté, l'hypothèse d'un retournement baissier semble gagner en crédibilité. Les prévisions concernant la politique monétaire de la RBA ont présenté une prudente détérioration. Un indicateur Crédit Suisse qui suit les prévisions de changement des taux d'intérêt au cours de l'année à venir pointe désormais à son plus bas niveau depuis presque six semaines, et tend vers au moins 25 points de base d'assouplissements supplémentaires. Dans ce cadre, l'AUDUSD a affiché un recul dans les dernières heures de la semaine de trading passée, après avoir atteint le sommet de son range de longue date, près du niveau 1.06, une barrière qui a conduit à quatre rejets notables à la baisse depuis août 2012.

D'un autre côté, la réalité économique sur le terrain en Australie ne semble pas avoir empiré de façon significative. Le rapport sur l'emploi de la semaine dernière, apparemment décevant, semble en fait bien moins négatif que les données apparentes ne le laissent penser. Pendant ce temps, les indications des chiffres chinois du commerce et de l'inflation semblent tout à fait favorables, ce qui est de bon augure puisque le géant asiatique est le plus grand partenaire commercial de l'Australie. Voilà qui pourrait expliquer pourquoi les marchés ne s'attendent pas à des baisses de taux d'intérêt sur le court terme, malgré la hausse de leurs prévisions d'ici la mi-avril 2014. En effet, les données Crédit Suisse que nous mentionnions plus tôt concernant les prévisions politiques intégrées placent la probabilité d'une réduction des coûts de l'emprunt à la réunion de la RBA du mois prochain à seulement 25%.

=

L'environnement macro général semble lui aussi favorable à la monnaie australienne. Les données économiques décevantes des États-Unis vont de plus en plus à l'encontre d'une réduction à court terme des efforts de relance de la Réserve fédérale, ces deux dernières semaines. Pendant ce temps, la Banque centrale du Japon s'est embarquée dans sa propre campagne spectaculaire d'assouplissement de la politique monétaire, et la Banque d'Angleterre semble devoir l'imiter bientôt, alors que le passage de témoin du gouverneur sortant Mervyn King au numéro un actuel de la BOC, Mark Carney, approche. Tout ceci rend l'aussie bien plus attractif par comparaison, malgré les hypothèses de baisses de taux distantes.

Cela présuppose surtout que les investisseurs continueront de préférer les retours à la sécurité. Une nouvelle poussée d'aversion au risque généralisée conduirait les marchés à abandonner la recherche de rendements en faveur des valeurs refuge incontournables, comme le dollar US et le yen, avec une liquidation des carry trades et un abandon des actifs comme l'aussie. Les signes de recul du risque d'instabilité en zone euro au cours des deux dernières semaines suggèrent que le responsable de cette tournure des événements devrait se trouver du côté "croissance économique" de l'équation. En effet, une enquête auprès d'économistes interrogés par Bloomberg indique une vive détérioration des prévisions de croissance du PIB global ces derniers mois, ponctuée tout récemment par le retour des craintes d'un ralentissement aux États-Unis.

Au final, l'accélération du flux des résultats des entreprises devrait faire basculer l'équilibre de l'appétit pour le risque au cours de la semaine à venir. Des signes de résistance feraient paraître les récentes nouvelles économiques américaines comme étant favorables au QE de la Fed, stimulant le sentiment et offrant probablement un soutien à l'aussie. Un ton plus tourné vers la faiblesse pousserait cependant les tendances du risque à battre sérieusement en retraite, indiquant une phase de faiblesse pour la devise australienne à rendement élevé.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.