Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Le dollar australien vise la hausse, alors que les données écornent les prévisions de baisse de taux

Le dollar australien vise la hausse, alors que les données écornent les prévisions de baisse de taux

2013-04-06 01:16:00
Ilya Spivak, Stratégiste Devises senior
Share:
Forex_Australian_Dollar_Aims_Higher_as_Data_Dents_Rate_Cut_Outlook_body_Picture_1.png, Le dollar australien vise la hausse, alors que les données écornent les prévisions de baisse de taux

Le dollar australien vise la hausse, alors que les données écornent les prévisions de baisses de taux

Prévisions fondamentales pour le dollar australien : haussières

  • La RBA maintient ses taux d'intérêt, statu quo des indications politiques
  • AUD/USD : prise de profits sur la position acheteuse avec une cassure sous 1.0412

La volatilité du dollar australien était relativement modeste la semaine dernière, comparée à celle des autres monnaies majeures, mais une hausse de l'activité semble probable. La décision d'avril de la RBA à propos des taux d'intérêt a à nouveau confirmé l'attitude attentiste des officiels, créant un environnement dépendant des données alors que les traders tentent de jauger la probabilité d'une nouvelle réduction des coûts de l'emprunt. En effet, un indicateur Credit Suisse qui suit les prévisions intégrées des investisseurs en matière de politique pour l'année à venir hésite dernièrement entre indiquer une baisse de 25 points de base ou confirmer une absence de changement du taux de référence, et ce depuis début mars. Les données clés en provenance de l'Australie et de la Chine alimenteront plus avant ce débat, et constituent une source potentielle de volatilité pour la semaine à venir.

Répondez à ce test pour évaluer votre QI de trader !

Tout d'abord, l'indice des prix à la consommation en Chine devrait révéler que le taux d'inflation en glissement annuel a ralenti à 2.5% au mois de mars, après avoir présenté un pic à son plus haut niveau depuis 10 mois, à 3.2%, le mois précédent. Voilà qui ferait à nouveau correspondre le rythme de croissance des prix avec la tendance moyenne. La trajectoire générale se dirige en effet vers un ralentissement de la croissance des prix depuis la mi-2011, et un retour à la norme, qui ferait du résultat de février une simple "aberration", aurait certainement tendance à limiter les paris des investisseurs en faveur de resserrement monétaires en Chine. Tout cela est de bon augure pour l'Australie, dont le géant asiatique est le plus grand partenaire à l'exportation et un moteur de demande essentiel pour le secteur minier (crucial), comme ces éléments écorneraient les prévisions d'assouplissements de la part de la RBA et profiteraient à l'aussie.

Second point : les données de l'emploi australien pour le mois de mars devraient révéler une baisse de 7.5 k de l'embauche, tandis que le taux de chômage devrait rester en place à 5.4%. Même si ces éléments semblent relativement modestes après l'annonce du gain impressionnant de 71.5 k emplois au sein de l'économie le mois précédent, rappelons que ce dernier résultat avait suscité des accusations, celles d'être surévalué du fait d'une anomalie statistique. Les estimations des chiffres ajustés, qui élimineraient cette erreur présumée, pointent vers un résultat qui se situerait dans une fourchette de 10 à 12 k en février. Si ces chiffres s'avèrent corrects, un recul à 7.5 k pourrait commencer à paraître nettement plus menaçant. Mais cela dit, les données réunies par Citigroup laissent entendre que les nouvelles économiques australiennes ont eu tendance à dépasser les prévisions de façon de plus en plus nette depuis début février. Voilà qui suggère que les analystes ont eu en fait tendance à sous-estimer la position de l'économie dans le cycle économique, ce qui laisse la porte ouverte vers une nouvelle surprise haussière qui propulserait l'aussie à la hausse.

Les analyses de corrélation suggèrent que la sensibilité du dollar australien aux tendances du sentiment sous-jacent s'est affaiblie de façon considérable récemment, comme les investisseurs se concentrent sur les prévisions entourant les taux d'intérêts. Toutefois, en tant qu'une des devises présentant l'un des plus hauts rendements au sein de l'espace FX G10, la monnaie australienne peut être rapidement submergée dans les swings importants de l'appétit pour le risque. Dans ce cadre, il semble prudent de rester attentif aux évolutions des thèmes clés de niveau macro qui dominent les marchés financiers. Au cours de la semaine à venir, les projecteurs se braqueront à ce titre sur les données économiques américaines, alors que les traders restent sous le choc du résultat décevant de vendredi, au niveau du rapport NFP, et cherchent une confirmation indiquant un éventuel virage baissier au sein de la plus grande économie du monde, tout en évaluant les implications vis-à-vis de la politique de la Réserve fédérale. Les chiffres des ventes au détail et la confiance des consommateurs selon l'Université du Michigan, ainsi que le procès-verbal de la réunion du FOMC du mois dernier, domineront l'agenda. Le démarrage de la saison des annonces des résultats des entreprises pour le quatrième trimestre pourrait également jouer un rôle, l'attention se portant sur les résultats des entreprises sensibles aux cycles économiques, comme Alcoa Inc, ou Wells Fargo et JPMorgan.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.