Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • #AUDUSD #NZDUSD #forextrading https://www.dailyfx.com/francais/actualite_forex_trading/fondamentaux/actualite_forex/2020/10/19/AUDUSD-NZDUSD-point-sur-les-devises-oceaniques-contre-dollar-.html
  • La porte-parole de la Maison Blanche se dit "prudemment optimiste" que Pelosi se dirige vers un accord sur le plan de soutien
  • #Nasdaq100 Test de l'oblique et rebond ...si nouveau test avec incursion < 11800, surveiller extension baissière dans la précédente zone de consolidation $NDX --> https://t.co/fJQFgD6t8g
  • Il indique que le RU est préparé à une sortie de "style australien" (règles de l'OMC) mais que ce n'est pas, là encore, son scénario préféré #Gove #Brexit https://t.co/Nh0b1t8thM
  • Royaume-Uni (Gove) Accuse l'UE de ne pas être sérieuse dans les discuss°, de ne pas accepter la souveraineté du RU, etc...mais indique qu'il reste 10 semaines avant fin période de transit° et qu'il ne préfère pas l'hypothèse du "no-deal" ("my preferred outcome is not no-deal")
  • RT @OFI_AM: REPLAY : "le plan de relance de européen aura t-il lieu ? dans le face à face ce matin notre CIO @mercadal_jm aux côté de @ABar…
  • 9ème séance consécutive de repli pour le Baltic Dry Index (indice prix/transport maritime de vrac sec) --> https://t.co/o24U9vJgQY
  • #BCE #Lagarde 590 milliards€ sur un programme total de 1350 milliards€ ont été déployés jusqu'à présent
  • L'argent se redresse Si revient chercher le top d'octobre à 25.5$, surveiller ext° haussière vers l'ancien support +l'oblique août/septembre #Silver #XAGUSD --> https://t.co/cfV0mW916T
  • #BCE (Holzmann / Autriche) -en s'appuyant sur les données disponibles à ce jour, je ne vois pas la nécessité d'accentuer le soutien monétaire -si la crise s'aggrave, alors il faudra penser à un nouveau soutien monétaire et budgétaire
L'Euro ne trouvera sa stabilité juste parce que Chypre ne s'est pas effondrée...

L'Euro ne trouvera sa stabilité juste parce que Chypre ne s'est pas effondrée...

2013-03-29 22:51:00
John Kicklighter, Stratégiste sénior
Share:
Euro_Wont_Find_Calm_Just_Because_Cyprus_Hasnt_Collapsed_body_Picture_1.png, L'Euro ne trouvera sa stabilité juste parce que Chypre ne s'est pas effondrée...

L'euro ne trouvera pas sa stabilité juste parce que Chypre ne s'est pas effondrée...

Prévisions fondamentales pour l'euro : Baissier

  • Chypre ferme une grande banque, introduit des contrôles sur les capitaux et reçoit un plan de sauvetage
  • Le chef de l'Eurogroupe Dijsselbloem suggère que des prélèvements bancaires puissent être effectués dans le futur
  • L'EURUSD ayant chuté dans les 7 sur 8 dernières semaines, allons-nous revenir à 1.2675?

L'euro a été sérieusement et fondamentalement ébranlé ces dernières semaines de trading avec la crise de Chypre. Maintenant avec les sévères contrôles de capitaux mis en œuvre et un effondrement financier imminent (voir une sortie de la zone euro) invoqués, quelques traders industrieux espèrent désormais que la monnaie unique va récupérer immédiatement le terrain perdu. Cet optimisme opportuniste peut être toutefois un peu hâtif. La situation à Chypre a suscité les craintes des investisseurs, précisément en raison des dommages qui pourraient être occasionnés à l'unité monétaire et financière de la région – la base pour le maintien d'une monnaie commune. Alors que le pays est opérationnel, une aura de crainte demeure. Et il y a de nouveaux grands problèmes à l'horizon.

Inscrivez-vous ICI pour répondre à un court test qui évaluera votre connaissance du trading FX, et recevez un programme d'apprentissage basé sur vos réponses.

Tout d'abord, il est important de comprendre ce que la longue crise de Chypre a altéré sur le futur fondamental de l'euro. Étant le cinquième pays à demander un plan de sauvetage officiel (l'Espagne était numéro quatre, mais son plan de sauvetage a été directement accordé au secteur bancaire), il y a toujours des éléments qui doivent être aplanis. Les 10 milliards d'€ d'aide qui ont été promis par la troïka en échange de la capacité du gouvernement à lever environ 5.8 milliards d'€ de ses propres fonds et réduire son secteur bancaire n'ont pas encore été déboursés en attendant une évaluation officielle. Il y a toujours un risque quantifiable que le pays pourrait toujours quitter la zone euro avec davantage de complications – un risque noté par Moody – mais le risque immédiat de l'euro évolue ailleurs.

Avec peu de possibilités pour lever les fonds au niveau nécessaire pour répondre aux exigences de la troïka pour une aide, Chypre a pris des mesures sans précédent introduisant un « prélèvement bancaire » sur les dépôts non assurés supérieurs à 100 000 €, dans les comptes des plus grands prêteurs du pays. Il s'agit d'un geste approuvé au niveau national et par les officiels de la zone euro. Au cas où quelqu'un n'aurait pas prévu des implications sérieuses dans ce mouvement, le président de l'Eurogroupe Dijsselbloem l'a déclaré clairement : les futurs demandes de sauvetage peuvent suivre un parcours similaire , il peut être puisé dans les comptes bancaires des citoyens afin de stabiliser l'ensemble du système. Il y a un argument pour une telle démarche car l'alternative pourrait être potentiellement désastreuse, mais sa logique retombe sur les investisseurs qui peuvent déplacer leurs capitaux hors de l'eurozone de manière préventive – une possible exode de capitaux.

Là où l'on voyait une fois un soulagement dans les options de sauvetage, il y a maintenant un sentiment de crainte. Et si les investisseurs essaient de quitter un possible candidat au sauvetage (plus qu'auparavant), il y a une plus grande sensibilité sur les rendements des bons souverains, des questions de liquidités, des indicateurs de récession et autres facteurs temporairement ignorés. Quels sont donc les prochains pays qui suivront après Chypre ?

Bien qu'ils aient déjà accédé aux aides, la Grèce et l'Espagne sont les préoccupations essentielles, dans la prochaine période. Même après que la Grèce ait reçu une deuxième restructuration de la dette et une nouvelle série de soutien, le consensus était que le pays devrait demander plus, étant donné le niveau d'endettement et la profondeur de sa récession. Après avoir vu tant de plans d'aide absorbés, une option plus dramatique pourrait être adoptée assez facilement. L'Espagne est dans une position différente. La taille du pays peut peser essentiellement sur les options traditionnelles de relance . La crise du pays est claire avec des pertes dans les biens immobiliers pas encore terminés, le chômage record, les gouvernements régionaux toujours bloqués sur les marchés des capitaux et le gouvernement fédéral étalant les délais pour atteindre son objectif de ratio dette-PIB.

Même si ces deux menaces sont bien présentes, il pourrait y avoir des problèmes plus immédiats au cours de la semaine à venir. Un autre membre de la zone euro dont on parle peu, la Slovénie, pourrait faire les grands titres après que le rendement de sa dette souveraine de neuf ans a augmenté de 40% au cours des deux dernières semaines. Comme Chypre, elle a un secteur banquier de grande taille et son gouvernement a peu d'expérience (en place depuis une semaine seulement). D'un autre côté, nous avons l'Italie. Il y a un mois, les élections dans ce pays ont produit une impasse complète - ce qui n'est pas bon dans une forte récession et avec la dette la plus élevée de la région. Il n'y a toujours pas de structure gouvernementale claire, et celle-ci est nécessaire pour mettre en place les changements dont le pays a besoin.

Il y a deux facettes pour chaque problème; et pour l'euro, l'aspect élémentaire du risque-rendement est une évaluation que nous devrions garder en tête. Si les inquiétudes concernant une crise systémique de la zone euro n'augmentent pas pendant la période, l'accent pourrait se déplacer sur l'aspect rendement de la devise. A ce niveau, la BCE est sur le devant de la scène et on s'attend à ce qu'elle maintienne sa position comme d'habitude contre les appels de relance pour aider à compenser les efforts d'austérité. Un maintien se traduit par une baisse du solde des comptes (et ainsi par des taux de marche plus élevés) à cause des remboursements LTRO. C'est très diffèrent de la Fed et de la BoJ...- JK

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.