Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • D’après des diplomates européens, Pologne et Hongrie camperaient sur leur veto concernant le budget européen...
  • #FX #USDJPY attaque une nouvelle fois à la hausse l'ancien support après un mouvement similaire en milieu de semaine dernière --> https://t.co/7ShLQG5lNs
  • Attention au #cuivre #Copper --> https://t.co/mgYVgjAfTQ
  • Tesla/Musk dans un mail envoyé hier aux employés (via Electrek hier) --> https://t.co/C2zBSH684P
  • #Tesla -2.6% pre-market Après une hausse de 50% en quelques jours (suite annonce inclusion dans le SP500), surveiller poursuite de la consolidat°/correct° vers les premiers Fibo 23.6% et 38.2% $TSLA -- > https://t.co/Q7IQbDs91Y
  • Indice #SOX des semi-conducteurs (TSMC, Intel, Nvidia, Qualcomm, Micron, etc...) +35% vs sommet d'avant Covid +125% vs creux de mars Une consolidation serait saine... https://t.co/H9EYeTvvaW
  • 3 remarques : -nous aussi, vulgum pecus, on aurait bien aimé recevoir un appel de Ph. Lane pour se "préparer" -ceux qui ont reçu l'appel ont pu se préparer en conséquence sur les marchés -l'indépendance des banques centrales est morte et enterrée en 2020 (Fed et BCE) https://t.co/ylSfe1Emfy
  • Dans la foulée de la remarque de Ch. Lagarde en mars ("la BCE n'est pas là pour refermer les spreads"), le chef éco. de la #BCE a appelé 11 banques et investisseurs pour "clarifier" le message d'après le WSJ Et la BCE a annoncé son plan de 750 milliards€ quelques jours après... https://t.co/NW38bGLaqv
  • #DowJones : L'indice se stabilise dans un triangle et gravite autour du seuil psychologique des 30 000 points. Il faudra donc attendre la sortie pour accompagner le prochain mouvement directionnel. $DJIA https://t.co/DFpYd2sZwn
  • RT @IGFrance: #MarketLive 11h00 Nouvel espoir sur le Stimulus et tensions sur les valeurs chinoises Analyses en direct : -EUR/GBP/JPY/…
Pourquoi l'euro ne s'effondre-t-il pas du fait des craintes liées à Chypre ?

Pourquoi l'euro ne s'effondre-t-il pas du fait des craintes liées à Chypre ?

2013-03-22 23:30:00
David Rodriguez, Head of Product
Share:
Pourquoi_l_euro_ne_s_effondre_t_il_pas_du_fait_des_craintes_liees_a_Chypre______fr_body_Picture_1.png, Pourquoi l'euro ne s'effondre-t-il pas du fait des craintes liées à Chypre ?

Pourquoi l'euro ne s'effondre-t-il pas du fait des craintes liées à Chypre ?

Prévisions fondamentales pour l'euro : neutres

  • L'euro consolide malgré l'échauffement des négociations à Chypre
  • La Russie garde ses distances vis-à-vis des négociations, et attend le plan de la troïka
  • Il y a une raison pour laquelle Chypre souhaite résoudre ce problème seule

Avec toutes les voix qui s'élèvent, criant à la catastrophe imminente à Chypre, on pourrait s'attendre à ce que l'euro tombe dans des profondeurs abyssales contre le dollar US valeur refuge et la livre sterling. Tel n'a pas été le cas. Pourquoi l'euro n'a-t-il pas chuté, et plus important encore, peut-il continuer à se maintenir, compte tenu des turbulences régionales ?

Nous nous retrouvons avec davantage de questions que de réponses, avant l'ouverture potentiellement tumultueuse du marché de dimanche, alors que la Banque centrale européenne a indiqué clairement qu'elle bloquerait la fourniture de liquidités d'urgence (ELA) dès mardi, si aucun sauvetage n'était mis en place à cette date. Cette menace est réelle : Chypre a imposé la fermeture des banques pour éviter une prise d'assaut de son système bancaire, et ses banques auront presque certainement besoin d'un prêteur à même de faire face à l'assaut inévitable de retraits qui aura lieu lorsque les banques rouvriront.

Différentes perspectives de taxes sur les dépôts, de contrôle des capitaux, de divisions bonnes banques/"bad banks" et d'un “fonds de solidarité” ont été évoquées comme solutions potentielles à la crise chypriote, mais une résolution finale reste absente pour l'instant. La question la plus importante est de savoir si une solution quelle qu'elle soit peut être trouvée avant mardi, et si l'euro peut survivre à un véritable échec. L'impression de déjà vu est remarquable : nous avons en effet été témoins de problèmes très similaires dans le cadre de la crise grecque, avant des élections qui avaient divisé le pays. Certes, l'euro s'en est toujours tiré, alors que le désastre était évité au dernier moment. Mais et si cette fois était différente ?

Chypre ne représente que 0.2% du PIB de la zone euro, mais il est clair que les retombées d'une sortie chypriote de l'UEM sont susceptibles d'endommager les économies régionales de façon bien plus importante que la taille du pays ne le laisse penser. Tout ceci rappelle l'histoire des Red Cliffs : une étincelle dans la périphérie pourrait mettre le feu au cœur... Et c'est pourquoi nous estimons qu'une rupture des négociations et un dépassement de la date butoir généreraient une poussée de chaos sur les paires de l'euro, tout particulièrement contre le dollar US valeur refuge. Mais la résistance étonnante de l'EURUSD au-dessus du plus haut de décembre, à $1.2880, laisse penser que peu de traders s'attendent au pire.

On ne peut pas vraiment savoir si les officiels de Chypre et de la troïka réussiront à temps. Même si nous n'aimons nous tenir à l’affût, nous ne voyons pas vraiment d'autre choix que de réagir aux développements au lieu d'adopter une position pro-active. Les risques prévisibles sur le marché (hors Chypre) pour les paires de l'EUR sont relativement limités, et nous pouvons dire sans risque que la résolution finale de la situation actuelle (ou l'absence de résolution) sera sans doute l’événement qui fera le plus bouger les marchés FX.

D'un point de vue technique, il semble que la position de l'euro, qui maintient des plus bas cruciaux, pourrait être l'avertissement d'un fort mouvement haussier. Le scénario fondamental pourrait être relativement simple : une percée favorable dans les négociations, qui permettrait d'éviter le désastre une fois encore. Bien sûr, la situation de Chypre est maintenant si chaotique que très franchement, nous ne savons pas ce qu'un tel résultat impliquerait.

Si vous n'avez aucune véritable raison d'être haussier et de nombreuses raisons d'être baissier, le choix semble simple. Mais les marchés ont parfois tendance à surprendre même les traders les plus chevronnés... Pour reprendre les mots de l'auteur d'une lettre d'information bien connue, “Nous sommes aussi neutres que nerveux.”

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.