Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Le pétrole #Brent en manque de carburant reste enfermé dans son range. #Oil https://t.co/qQ7yH9HSpc
  • Plus bas d'un mois pour le #DAX qui a fait une incursion sous l'oblique juillet/septembre Analyse dans le MarketLive à 11h --> https://t.co/6qU306ZmbH
  • Allemagne La confiance des consommateurs se replie sur les niveaux de juillet https://t.co/JCCwufmb4M
  • #France #COVIDー19 Conférence de presse du premier ministre en France sur les nouvelles restrictions face au coronavirus à 17h aujourd'hui «Un certain nombre de départements basculeront en alerte maximale» le 22 octobre, prévient Attal https://t.co/ERJjmYBzZt
  • SPAIN'S HEALTH MINISTER SAYS DRASTIC MEASURES NEEDED AS CORONAVIRUS EPIDEMIC NOT UNDER CONTROL IN SPAIN SAYS COMING 5-6 MONTHS WILL BE HARD REGARDING CORONAVIRUS PANDEMIC
  • #France #EUR Climat des affaires dans l'industrie manufacturière France (octobre) =>93 Prév : 96 Préc : 94
  • #Allemagne #EUR Confiance des consommateurs Gfk Allemagne (novembre)=> -3,1 Prév : -2,8 Préc : -1,7 Retour sur le plus bas depuis juin
  • #GBPUSD #forex Des négociations sans fin relancent la livre https://www.dailyfx.com/francais/actualite_forex_trading/fondamentaux/alertes_de_marches/2020/10/21/GBPUSD-La-reprise-des-negociations-sur-le-Brexit-stimule-la-livre-.html
  • #euraud #forex Sortie positive pour l'EUR/AUD https://www.dailyfx.com/francais/actualite_forex_trading/fondamentaux/actualite_forex/2020/10/21/EURAUD-La-consolidation-horizontale-est-terminee.html
  • Briefing des marchés du 21 Octobre 2020 📰 : Actualités des marchés 📉 : #CAC #DAX $DJIA 💵 : #Forex 🏅: #Gold ⛽️ : #Brent #WTI #Bitcoin Vidéo ici 👇 https://t.co/Ec2gZFPYdD
Les fondamentaux négatifs de l'euro et les élections italiennes mettent à mal l'optimisme

Les fondamentaux négatifs de l'euro et les élections italiennes mettent à mal l'optimisme

2013-02-23 01:27:00
Chris Vecchio,
Share:
Les_fondamentaux_negatifs_de_l_euro_et_les_elections_italiennes_mettent_a_mal_l_optimisme___fr_body_Picture_1.png, Les fondamentaux négatifs de l'euro et les élections italiennes mettent à mal l'optimisme

Les fondamentaux négatifs de l'euro et les élections italiennes mettent à mal l'optimisme

Prévision fondamentale pour l'euro: Neutre

  • Le dollar et le yen sont en tête alors que l'euro revient à la réalité ; l'EURUSD est sous $1.3200
  • Affaiblissement de l'euro du fait des prévisions de croissance et des nouvelles concernant les LTRO (Long-term Refinancing Operation)
  • Le dollar US à la hausse contre l'euro et la livre après le procès-verbal de la Fed ; l'USDJPY s'approche de ¥94

L'euro a été en difficulté la semaine dernière, ne dépassant que la livre sterling et le dollar canadien, tout en perdant du terrain contre le dollar australien, le yen et le dollar US. Comme nous l'avons noté au cours des dernières semaines, des préoccupations politiques inquiétantes ont fait surface, au moment où les opérateurs commencent à regarder au-delà de la réduction du bilan de la Banque centrale européenne via les remboursements LTRO ; ce "double effet" a délogé l'euro de son plus haut du premier jour de trading du mois, pour l'amener à ses plus bas à la fin de cette semaine.

En ce qui concerne l'EURUSD en particulier, le glissement des tendances fondamentales a été complété par une cassure technique. La récente baisse a mené l'EURUSD sous sa ligne de tendance haussière tracée à partir des plus bas de décembre 2012 et janvier 2013, et sous une autre ligne de tendance haussière tracée depuis les plus bas de juillet 2012 et novembre 2012, à 1.3260/80 et 1.3200/20 respectivement. Et si nous évaluons côte à côte cette cassure technique et l'arrière-plan fondamental sous-tendant l'EURUSD, nous observons de nombreuses similarités. Et c'est cette convergence des facteurs fondamentaux et techniques qui nous pousse à avoir un biais "neutre" pour la semaine à venir.

Les deux thèmes majeurs des sept derniers mois (c'est la durée de la tendance haussière de l'EURUSD, depuis son plus bas du 24 juillet à 1.2041, jour où le président de la BCE, Mario Draghi, a déclaré que la banque centrale ferait "tout ce qui était nécessaire" pour sauver l'euro) ont été les suivants : le programme OMT de la BCE d'une part, qui a conduit à une compression artificielle des rendements obligataires souverains italiens et espagnols (en particulier sur les échéances les plus courtes), limitant ainsi l'aspect financier de la crise des dettes souveraines, et d'autre part la volonté de la Réserve fédérale de sursaturer son économie avec des liquidités via ses achats d'actifs de $85 Mds par mois, dans un effort visant à aller vers le plein emploi avec des pressions inflationnistes stables.

Mais actuellement, alors que l'EURUSD a présenté une cassure de sa tendance haussière en place depuis sept mois, ces thèmes tendent à disparaître : alors même que les banques de la zone euro remboursent les emprunts LTRO, les problèmes politiques en Italie (des élections qui pourraient voir un retour de Silvio Berlusconi au pouvoir) et en Espagne (corruption clairement omniprésente dans le gouvernement) mettent à mal la confiance ; et le procès-verbal de la réunion de janvier de la Fed a laissé entendre que le rythme des achats d'actifs ($85 Mds par mois) serait probablement réduit plus tôt que prévu, alors que les risques systémiques s'intensifient et que l'économie américaine se reprend. Tout à coup, la donne a été modifiée : l'euro avait gagné +3.28% contre le dollar US en 2013, jusqu'au 1er février ; il n'est désormais plus qu'en hausse de +0.01%.

Ainsi, alors que les thèmes majeurs évoluent, les sources d'influences secondaires se retrouvent sur le devant de la scène : en particulier, l'environnement de croissance de la zone euro, en détérioration rapide. Les chiffres PIB du T4 2012 pour l'Allemagne, la France, l'Italie et l'Espagne se sont avérés nettement inférieurs aux prévisions, et les résultats PMI récents suggèrent que la récession de la région, qui a désormais atteint les niveaux observés au plus fort de la crise financière de 2008-2009, pourrait se poursuivre jusqu'au T3 2013. La semaine à venir devrait souligner plus avant l'environnement de faible croissance. Jeudi, l'indice des prix à la consommation pour la zone euro (JAN) devrait montrer que la déflation est en hausse au niveau mensuel, alors que les chiffres apparents et de base en glissement annuel devraient révéler que les tensions sur les prix sont au niveau visé par la BCE (+2% en glissement annuel) ou inférieurs. Vendredi, les chiffres du marché de l'emploi de la zone euro seront publiés, et l'on prévoit que le taux de chômage (JAN) devrait augmenter pour atteindre un niveau historique (du mauvais côté, bien sûr), selon une enquête Bloomberg News.

Si les éléments négatifs sont légion, il existe cependant une lueur d'espoir. Deux, plus précisément. D'abord, Silvio Berlusconi pourrait perdre les élections italiennes, qui se dérouleront dimanche et lundi. Une défaite de Berlusconi serait positive pour l'euro. Ensuite, les réductions budgétaires américaines prennent effet vendredi. Si l'on en croit ce qui s'est passé en décembre, l'euro pourrait voir à nouveau son attrait multiplié en supposant que M. Berlusconi perde contre le dollar US, alors que l'attention se porterait sur les influences négatives sur le dollar US. Et c'est pour ces raisons que nous devons nous en tenir à un ton "neutre" pour la semaine à venir.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.