Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/QCLLXvMt6l
  • 14 sénateurs américains demandent au Département de la Justice, au FBI, à la SEC et à la CFTC d’enquêter sur des rumeurs d’opérations de marchés réalisées juste avant les décisions prises par l’administration Trump... https://t.co/ipqdqpomNA
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui S&P 500 : -0,01 % Dow Jones : -0,01 % Dax 30 : -0,02 % CAC 40 : -0,08 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/VaUUuD43a5
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Argent : 0,03 % Pétrole WTI : 0,00 % Or : -0,41 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/AtBAVAR5ek
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/sQXzSo2KlJ
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui S&P 500 : 0,57 % Dow Jones : 0,08 % Dax 30 : -0,10 % CAC 40 : -0,13 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/mdSrb1S9Bf
  • Lighthizer tempère l’excitation de Kudlow U.S. TRADE REPRESENTATIVE LIGHTHIZER SAYS U.S. TARGET IS TO HAVE PHASE ONE TRADE DEAL WITH CHINA BY TIME OF CHILE APEC SUMMIT, BUT STILL SOME ISSUES TO RESOLVE (via RTRS)
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/aufBIqnHi8
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Argent : 0,25 % Or : -0,28 % Pétrole WTI : -1,10 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/VtT8tQ7v4J
  • Forex Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui 🇨🇦CAD : 0,27 % 🇦🇺AUD : 0,22 % 🇳🇿NZD : 0,17 % 🇯🇵JPY : -0,11 % 🇪🇺EUR : -0,14 % 🇨🇭CHF : -0,17 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#currencies https://t.co/AceXiLQBd8
Principales erreurs de trading en 2012

Principales erreurs de trading en 2012

2013-02-05 16:01:00
L'équipe de recherche DailyFX,
Share:

(DailyFX.fr) - Un bon trader n’a de cesse d’apprendre et chaque erreur constitue une expérience d’apprentissage potentielle. Voici présentées quelques unes des principales erreurs de notre personnel de trading en 2012.

John Kicklighter, Stratégiste Devise en Chef

EURCHF : 20 pips d’avidité m’ont coûté le plus gros trade de l’année.

Nous avons connu un modèle unique de trade l’année passée dans la paire EURCHF. L’engagement de la Banque Nationale Suisse de maintenir un plafond à 1.2000 pour la paire l’a essentiellement transformé en un marché à sens unique. J’ai – comme de nombreux autres – tiré profit de cette opportunité et ai adopté une position longue en avril avant de passer le creux de la vague au taux de 1.2035. Etant donné qu’une banque centrale se dévouait à la compensation des effets d’un flux incessant de capital de la zone Euro affluant vers le système bancaire suisse à la recherche de sécurité, j’ai décider de réaliser des échanges d’une taille bien supérieure à mes échanges habituels (normalement, je trade avec un maximum de 2% de risque pour mon compte pour chaque trade, alors que ce trade était plus proche de 10%). Après la chute finale, la paire EURCHF a touché le fond lorsque la SNB est intervenue à 1.2000 comme promis. À partir de ce moment-là, ce fut l’attente.

J’ai attendu, pendant cinq mois, avec une modeste reprise (rendue importante sur une base notionnelle due à la taille de ma position). Lorsque septembre est arrivé, j’ai vu un saut rapide à la hausse qui a permis de ramener mon taux de change à mon niveau d’entrée initial. Il y avait eu trois sauts antérieurs à court terme comme celui-ci au cours des mois précédents et cela ressemblait à une situation analogue. J’ai donc sorti mon trade à 5 mois pour quelques pips de profit et fixé une nouvelle entrée en position longue à la baisse, à 1.2015 (permettant la marge et le tampon de la SNB). Il semblait logique de modifier à la baisse mon niveau d’entrée et de gagner quelques pips de plus lorsque la paire a décollé. Ce que je n’avais pas pris en compte, c’est que le mouvement dont j’avais décidé de prendre avantage était à long terme. Le marché offrait au rabais les résultats les plus extrêmes de la crise de la zone Euro et l’EURCHF agissait de manière à rallier 150 pips en plus. J’aurais pu revenir lorsque la paire fit preuve d’une flottabilité persistante mais j’ai laissé mon ordre en place. Un retour de 30 pourcent sur mon compte fut sacrifié pour une amélioration de 20 pips à l’entrée. J’ai été patient jusqu’au moment où j’ai été défait par mon avidité.

Erreur_de_trading_2012_body_1.png, Principales erreurs de trading en 2012

David Rodriguez, Stratégiste Quantitatif

Ne cherchez pas un renversement qui n’est pas là.

Il est toujours tentant de demander les principaux hauts et bas – les gains potentiels sur l’échange d’un retournement majeur sont significatifs. Pourtant, les probabilités de capter un tel mouvement sont très minces. La tendance haussière du Dollar australien en 2012 était, rétrospectivement, un cas classique de tentative forcée de voir un retournement qui ne s’est jamais véritablement matérialisé.

D’abord et avant tout, je pensais que des risques importants pour les marchés financiers du monde agiraient comme principal courant opposé à la devise sensible aux risques. Par la suite, j’étais constamment à la recherche des preuves favorables à la faiblesse du Dollar australien. Ceci étant dit, j’avais tort sur 57 % de l’ensemble de mes trades AUD et j’ai enregistré une perte nette lorsque je l’ai échangé.

Où me suis-je trompé ? Dis simplement, j’étais confronté à des conditions de marché incroyablement complaisantes. En dépit du risque clair porté à l’économie australienne du fait du ralentissement économique mondial, les traders prévoyaient les plus petits mouvements de la paire AUDUSD en cinq ans.

La volatilité extrêmement faible favorise la force du Dollar Australien

Erreur_de_trading_2012_body_2.png, Principales erreurs de trading en 2012

En dépit de risques évidents pour le Dollar australien, qui pourraient mener à une volatilité forte, la paire pourrait probablement approchée de ses points culminants. Rétrospectivement, cela semble évident et c’est une leçon que je ne suis pas prêt d’oublier.

Jamie Saettele, CMT, Stratégiste Technique Senior

Ne faîtes pas de prédictions, tradez. « Ceux qui savent ne prédisent pas. Ceux qui prédisent ne savent pas. » Lao Tzu 6ème siècle BC.

Je présente des projections dans le cadre de mon poste, il est donc difficile de suivre ce conseil. Les prévisions créent un faux sentiment de connaissance et sapent l’un des traits les plus importants du trader à succès, la flexibilité (la capacité à changer d’avis). L’AUDUSD recula de 200 pips en-dessous de ce niveau et en une semaine, la paire était à près de 400 pips plus haut. Les principes exacts que j’enseigne lors des séminaires, tels que l’importance du premier jour du mois (l’AUDUSD a chuté le 1er juin), les actualités des purges (dont le plus bas était le NFP en juin), la divergence entre les actifs associés (le NZDUSD et l’AUDUSD avaient commencé à diverger) étaient présents à la baisse et pourtant je me raccrochais à l’idée d’une correction neutre. J’ai fini par réduire l’AUDUSD à parité et ai subi une perte de 200 pips en une semaine, allant totalement à l’encontre de mes règles de travail suite aux JS Thrust (dont un s’est produit le 06 juin) et la saisonnalité mensuelle. En d’autres termes, les conditions avaient changé mais j’étais persuadé de mes prévisions, en partie du fait que j’y avais beaucoup réfléchi, et changer d’avis reviendrait à admettre que j’avais tort.

L’expérience est la raison pour laquelle mon style d’écriture et mes graphiques ont changé pour bien plus se concentrer sur des mesures techniques objectives plutôt que sur des mesures subjectives. Je pense qu’une compréhension approfondie du principe de vague est essentielle à la compréhension du comportement du marché mais les interprétations des fluctuations du prix doivent être observées à travers les lentilles de mesures techniques objectives avant de passer à l’action. Mes écrits sont d’un style plus « trader » qu’« analyste ». J’ai pu penser que c’était le cas avant, mais ça ne l’était pas.

Ce qui suit se produit régulièrement sur Twitter. J’écris « Je suis en hausse EURUSD avec stop X et cible X ». Quelqu’un demandera « l’EURUSD va-t-il se redresser ? » et je répondrai « Je ne sais pas ». La confusion règne. Je ne suis pas désinvolte, je suis honnête et j’essaie de maintenir mon esprit dans un état où je ne suis pas accroché à une direction. De plus, si quelqu’un vous dit ce qui va se passer avec certitude, alors éloignez-vous en courant dans l’autre direction. Les marchés ne s’intéressent pas à ce que vous pensez mais ils créent des conditions correspondant au moment où une personne devrait prendre une décision. Si vous vous réservez le droit de changer d’avis, alors vous devez juste prendre la bonne décision.

Ilya Spivak, Stratégiste Devises

Les marchés – comme les personnes – ont la mémoire courte.

Ma philosophie en matière d’analyse technique est que les configurations graphiques devraient chercher à être aussi esthétiquement plaisantes et « évidentes » que possible à l’œil nu. Cela augmente la probabilité qu’une multitude de personnes voient la même chose et réalisent des échanges sur cette base, renforçant la probabilité que le modèle ou signal que j’ai identifié se produira. Suite à une « leçon » profondément frustrante aux mains de la paire EURUSD, j’ajouterai maintenant un qualificatif à cette approche : les configurations en temps opportuns sont celles qui comptent le plus.

J’ai vendu l’EURUSD sur un retest classique de support-devenu-résistance après que les prix aient adopté une ligne de tendance orientant le rebondissement de juillet-octobre. Le trade commença à fonctionner presque immédiatement, avec des prix descendant juste en-dessous de 1.30 vers le chiffre 1.27. Lorsque la paire a trouvé un support provisoire et corrigé à la hausse, je n’étais pas spécialement préoccupé, pensant que tant que les prix demeuraient en dessous de la principale ligne de tendance baissière fixée depuis le top de mai 2011, je pourrai continuer à tenir.

Lorsque la paire a initialement cassé cette barrière, j’étais déçu mais pas vraiment énervé. « C’est la vie » ai-je pensé – parfois vous devez vous retirer. Ce n’est que deux jours plus tard, lorsque la paire a connu un renversement baissier que j’ai commencé à me demander ce qui s’était passé, seulement pour réaliser que pendant que j’admirais une belle ligne de tendance à long terme qui semblait tout juste correspondre au prix, j’ai raté un canal plutôt évident (et probablement moins excitant) qui plafonnait la hausse et produisait un renversement clair de ce qui aurait été ma direction.

Erreur_de_trading_2012_body_3.png, Principales erreurs de trading en 2012

Michael Boutros, Stratégiste Devises

Quand Techniques et Fondamentaux entrent en collision, la paralysie peut s’avérer onéreuse

L’activité de trader demande conviction, technique et patience. Mais que faîtes-vous lorsque les dates butoir mondiales sont constellées de prévisions catastrophiques et que, pourtant, les marchés continuent à évoluer en direction contraire par rapport à votre biais fondamental ? Lorsque le marché parle, écoutez-le.

En juillet 2012, la Banque d’Angleterre a augmenté son programme d’achat d’actifs de 50 milliards GBP après que le Royaume-Uni ait affiché sa troisième contraction en PIB. Les dates butoires du Royaume-Uni continuent de diffuser des rapports éclairs de ventes au détail plus faibles que prévu, des données sur l’emploi et les métriques de croissance qui alimentent un flux sans fin de commentaires baissiers provenant des sources médias et des analystes généralistes. Et avec encore plus d’assouplissement attendu de la banque centrale, la position de la livre sterling semblait précaire alors qu’elle approchait une ligne de tendance de résistance pluri-mensuelle fin août, ce qui permettra inévitablement d’avancer vers la marque des 1.59.

D’un point de vue technique (le fondement de mon analyse), le seuil de 1.59 avait été un niveau capital, constaté à plusieurs reprises au cours des semaines précédentes en tant que pivot clé pour la paire et remontant jusqu’au mois de juin 2011. Ce chiffre était encore mis en exergue par la présence de niveaux de Fibonacci clés avec le retracement à 61,8 % du déclin de fin avril et l’extension 100 % des plus bas de juin convergeant juste au-dessus des 1.59. Même les indicateurs de valorisation, que ma stratégie utilise comme déclencheur, marquaient la cassure avec une rupture et un rebond par rapport au RSI de la ligne de tendance résistance remontant aux plus hauts d’avril. Tous les points techniques étaient en conformité lorsque le niveau fut compromis le 06 septembre 2012.

Erreur_de_trading_2012_body_4.png, Principales erreurs de trading en 2012

En revanche, les obstacles sans fin des barrages des grands titres et préoccupations liées à l’aggravation de la crise dans la zone euro avoisinante, ont instillé une paralysie qui m’a empêché de prendre la position en dépit de mes convictions sur la validité technique du mouvement. Tout étant dit, la cassure au-dessus de 1.59 dégage un rendement de 400 pips se redressant vers les plus hauts de l’année, juste au-dessus de 1.63. Assurément, le recul est de 20/20 et tout au long de leur carrière, les traders porteront des milliers de jugements que vous examinerez et analyserez sans résultat. Mais la leçon à retenir est qu’un trader doit toujours reconnaître ce qui est utile à sa stratégie. Les mêmes métriques sur lesquelles vous basez votre stratégie dicteront les informations/développements associés à votre trading.

La situation se répéta fin octobre et à la mi-novembre lorsque le brusque rebond et la fausse cassure en-dessous de ce seuil clé offrirent des entrées favorables aux scalps au chiffre 1.61 et j’ai pu capitaliser sur les deux. La morale de l’histoire est d’écoutez le marché car il se rapporte à votre marque de commerce. Il y aura toujours des pollutions sonores sur les ondes mais lorsque votre canal devient clair comme le cristal, agissez sur ce que vous entendez. À la fin de la journée, le cours des prix est l’unique et meilleur indicateur … qui ne ment jamais.

David Song, Analyste Devises

Restez alertes

Arrivé en 2012, je fonctionnais avec le thème « ne pas agir dans la précipitation ». Tout au long de l’année, j’ai travaillé à être plus prudent dans mon style de trading. Bien que le nouveau processus réfléchi ait aidé à éviter les pertes, il m’empêchait également de tirer profit de certaines opportunités profitables. Compte tenu du marché stimulé par les gros titres, nous avons observé une forte fluctuation tout au long de l’année et de nombreuses tendances de marché devraient se poursuivre en 2013 alors que les prévisions fondamentales de l’économie mondiale restent entachées d’une forte incertitude.

Avec mon style de trading à long terme, j’ai développé une tendance générale à normaliser la taille de ma position, sur la base du type de trade. Je mets généralement en place cette approche, en particulier pour les nouveaux évènements. En revanche, par moment, j’observe que je suis dans une bien meilleure position que lorsque j’étais plus souple sur la question de la tolérance au risque.

Erreur_de_trading_2012_body_5.png, Principales erreurs de trading en 2012

Une paire de devises qui vient à l’esprit est l’EURUSD. Alors que les prévisions d’affaiblissement de la croissance et de l’inflation dans la zone Euro favorisaient des prévisions baissières pour l’Euro, un grand nombre de données négatives pesaient sur le taux de change, tels que les baisses des taux d’intérêt de la Banque Centrale Européenne (BCE). J’aurais pu être plus agressif en échangeant ces résultats qui ont potentiellement un impact à plus long terme sur le taux de change. Au même moment, les conditions de marché actuelles ont accru ma volonté de transformer des trades à court terme en des positions plus importantes, au milieu des fluctuations importantes du taux de change et je continuerai à me montrer flexible dans la tolérance du risque tant que les thèmes macro-économiques majeurs continueront de dicter le cours des prix sur le marché des devises.

Christopher Vecchio, Analyste Devises

Ignorer les détails

Ma principale erreur de trading en 2012 fut de continuer à échanger la paire AUDUSD à la baisse après le 1er juin, en dépit de raisons particulièrement évidentes de ne pas le faire.

Du point de vue technique : l’AUDUSD a obtenu un « Hammer » journalier, une barre inverse, un fort volume dans les marché d’actions US ; les modèles techniques sont réputés plus crédibles lorsque les taux de participation du marché sont plus forts. En outre, la paire a cassé une tendance baissière qui s’était produite entre avril et mai, dégageant les hautes fluctuations de mai et est sortie du canal le 06 juin ; il s’agit d’un autre signe indiquant que rester sur une position à court terme constituait une mauvaise décision.

Erreur_de_trading_2012_body_6.png, Principales erreurs de trading en 2012

Le catalyseur de la cassure de la tendance baissière était un rapport lugubre sur les emplois non agricoles du mois de mai, diffusé le 1er juin, qui souleva, de manière dramatique, la probabilité d’un nouveau tour d’assouplissement quantitatif de la Réserve Fédérale (ce qui s’avéra être le cas, puisque le FOMC annonça le 3ème assouplissement quantitatif en septembre). La sagesse populaire à ce moment-là était que les économies européennes et asiatiques s’affaiblissaient mais l’interprétation du marché du travail américain fragile inversa la narration en faveur d’une mentalité à moyen terme particulièrement haussière et nerveuse. Ignorer le renversement des fondamentaux à court terme et rester fixé sur les fondamentaux d’une croissance à long terme était une erreur.

La réunion de la Banque de Réserve d’Australie du 04 juin fut le microcosme de cette idée. Cette semaine-là, suite à la Décision sur le taux de la RBA, l’impression de la livre au 1er trimestre 2012 était due, tout comme l’interprétation du marché du travail de mai et le rapport sur les données des échanges d’avril. Le marché des swaps fixait des prix avec la quasi certitude que la RBA couperait son taux d’intérêt clé lors de la réunion, ce qu’elle ne fit pas. Il s’agissait d’une bonne indication que les évènements à l’horizon immédiat avaient substantiellement modifié le rythme de croissance de l’économie. Après la RBA, les diffusions ultérieures des données clés ont surpassé contre toute attente les prévisions – rester à court terme était une mauvaise décision et pourtant, les indices étaient là.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.