Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Pelosi : "Nous pouvons résoudre avant l'élection nos différends sur le plan de soutien si Trump le veut"
  • Le #DAX est parvenu ces derniers jours à éviter la finalisation d'un mouvement parabolique mais la situation "technique" (range) reste fragile Selon moi, seul un retour dans la zone 13200/400 permettrait de considérer qu'on est tiré d'affaire et que la sortie se fera par le haut https://t.co/5HMzizHu1U
  • Le #VIX n'a pas accéléré au-dessus de 30 lors de la dernière "tentative" et réintègre sa zone de "confort" entre 25/30 --> https://t.co/U9C66kN7aS
  • Etats-Unis PMI Services --> 56.0 (cons 54.6 préc 54.6)
  • Pour Deutsche Bank, le scénario de base est un accord de libre échange de style "canadien" (impact de 0.6% sur le PIB UK et de 0.2% sur le PIB de l'UE) Estime également que les économies britanniques et européennes seront en croissance l'année prochaine, avec ou sans accord
  • petit rebond de la livre sur cette news #GBPUSD --> https://t.co/LtIfkvlWHO
  • D'après des sources de l'industrie de la pêche, le gouvernement français aurait indiqué qu'il y aurait moins de prélèvements dans les eaux britanniques à partir de 2021 (via RTRS) ...accord en vue sur le #Brexit ?
  • Briefing des marchés du 23 Octobre 2020 📰 : Actualités des marchés 📉 : #CAC #DAX $DJIA 💵 : #Forex 🏅: #Gold ⛽️ : #Brent #WTI #Bitcoin Vidéo ici 👇 https://t.co/XzikhRorN8
  • #USA #Election2020 https://t.co/cOolABzhnL
  • #MarketLive 11h L’Europe tente un rebond après les PMI Analyses : -EUR/GBP/JPY -CAC/DAX/SPX/DJIA/NDX -WTI/Gold/Silver/Copper -Bitcoin Accès --> https://t.co/oXm2MglR5G https://t.co/PJEdS1AE5t
La BCE surprend et stimule la confiance envers l'euro ; les données apportent également leur soutien

La BCE surprend et stimule la confiance envers l'euro ; les données apportent également leur soutien

2013-01-12 05:08:00
Chris Vecchio,
Share:
Forex___la_BCE_surprend_et_stimule_la_confiance_envers_l_euro___les_donnees_apportent_egalement_leur_soutien___fr_body_Picture_5.png, La BCE surprend et stimule la confiance envers l'euro ; les données apportent également leur soutien

La BCE surprend et stimule la confiance envers l'euro ; les données apportent également leur soutien

Prévisions fondamentales pour l'Euro:Haussier

  • L'euro poursuit son rallye dans un climat d'espoirs grandissants ; la livre sterling vise 1.6300
  • Rallye de l'euro grâce à une BCE moins prudente ; la livre maintient sa tendance haussière
  • Pause du rallye de l'euro face au dollar US, tandis que le yen poursuit sa chute

Après un début de semaine difficile, où l'euro visait des taux de change inférieurs à 1.3000 contre le dollar US, la monnaie unique a rapidement fait demi-tour après la réunion de politique de la Banque centrale européenne jeudi, clairement plus positive. Évoquant des espoirs en faveur d'un retour de la croissance dans la seconde moitié de l'année et une diminution des risques baissiers et des risques extrêmes (tail risk), le président de la BCE Mario Draghi s'est exprimé de façon intense en faveur de la politique de la banque centrale, et de son rôle dans l'évitement d'une crise financière qui menaçait l'existence même de la région. Inutile de chercher plus loin que les résultats de l'adjudication obligataire espagnole de jeudi : le rendement des titres à 10 ans a chuté sous les 5.000%.

Grâce à ce nouveau soutien de la BCE à la confiance, l'euro est parvenu à dépasser les performances de l'ensemble des autres devises majeures vendredi et est en tête pour cette seconde semaine de janvier. L'euro a gagné +3.18% contre le yen, +2.08% contre le dollar US et même +0.81% contre le franc suisse (l'EURCHF s'est brièvement échangé à 1.2200 vendredi). Fermement soutenu par le momentum, dû bien entendu aux déclarations audacieuses (ou arrogantes) de la BCE selon lesquelles la crise était passée de crise “financière” à crise “de croissance économique”, et par un ensemble de données importantes attendues la semaine prochaine, l'euro pourrait très bien continuer le virage amorcé en début d'année. Pour toutes ces raisons, nous avons revu nos prévisions concernant l'euro pour les passer à “haussières”.

En dehors de la réunion de politique monétaire de la BCE et l'adjudication obligataire espagnole cette semaine, les quelques publications de données conséquentes ont été en majorité décevantes, en fort contraste avec le profil de croissance évoqué par la BCE lors de sa réunion. Les pressions sur les prix à la sortie d'usine ont chuté en novembre, l'indice des prix à la production en zone euro chutant à +2.1%, en glissement annuel, contre +2.6%, en glissement annuel, en dessous des prévisions de +2.4%, en glissement annuel. Les ventes au détail en zone euro pour novembre ont reculé plus que prévu, arrivant à -2.6%, en glissement annuel, contre -3.2%, en glissement annuel, en dessous des prévisions de -2.1%, en glissement annuel. En ajoutant ces données aux faibles commandes aux usines allemandes en novembre, il paraît évident que la demande générale est en chute en zone euro ; il s'agit là de signes d'affaiblissement de la consommation.

Mais tant que l'euro reste déconnecté de la réalité (s'échangeant sur l'enthousiasme suscité par le changement de perspective de la BCE, plutôt que sur l’économie réelle), cette semaine nous offre une opportunité de viser la hausse. En fait, on peut même dire que les données prévues cette semaine soutiennent l'opinion de la BCE que les perspectives de croissance s'approchent lentement.

Le rapport sur la production industrielle de novembre en zone euro sera publié lundi et devrait montrer que la production s'est améliorée en passant, en glissement annuel, à -3.1%, contre -3.6% en octobre. Mercredi, l'indice des prix à la consommation de décembre pour la zone euro devrait montrer des signes de retour de l'inflation, le chiffre mensuel pointant, en glissement mensuel, à +0.3%, contre -0.2%, et le résultat de base annuel pointant, en glissement annuel, à +1.5% contre +1.4%. Les seules données négatives prévues qui pourraient peser sur l'euro sont les chiffres du PIB allemand 2012, prévus à +0.8%, contre +3.0%, qui seront publiés mardi.

Dans l'ensemble, nous estimons qu'à moins d'une chute importante de l'appétit pour le risque en dehors de l'Europe, l'euro semble pouvoir bénéficier d'un solide soutien d'ici la semaine prochaine. Bien sûr, nous sommes actuellement face à un point positif extrême du sentiment, alors que les rendements obligataires italiens et espagnols sont à leurs plus bas niveaux depuis 12 à 18 mois. En conséquence, ces données restent les benchmarks à surveiller, à l'affût d'une faiblesse sous-jacente de l'euro ; tant que les rendements restent bas, visez la hausse, en particulier contre le yen, et nous pourrions même voir des performances très solides contre les monnaies matières premières. –CV

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.