Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Bain de sang pour @virgingalactic.... Le titre s'effondre en Pre-Market -20% ! $SPCE https://t.co/cF0Fpahr9F
  • Orgie de speakers de la #Fed cet après-midi --> https://t.co/DQ8cFZb0ly
  • Replay du MarketLive --> https://t.co/tIM9JMCBJB https://t.co/b4keSpm5sj
  • Allemagne Rebond sensible de l'indice #ZEW (sentiment éco.) en mai --> 84.4 (cons 72.0 préc 70.7)
  • Chine Plus forte progression y/y des prix à la production depuis octobre 2017 https://t.co/iuGp5HUOCR
  • #MarketLive 11h10 "Nervosité des marchés sur craintes de « tapering » anticipé, les paroles des banquiers centraux surveillées " Analyses macro et techniques : -CAC/DAX/SP500/Dow/Nasdaq -EUR/GBP/JPY -WTI/Gold/Silver/Copper #Bitcoin Live --> https://t.co/tIM9JMCBJB https://t.co/gCnWolGBTt
  • D'un côté il est nécessaire que les marchés consolident, de l'autre il faut éviter des corrections trop brutales en phase de reprise économique pour ne pas impacter la confiance Les banquiers centraux vont devoir ciseler précisement leurs discours
  • Ce qui se passe sur les indices européens est sain Voir le #DAX consolider depuis 1 mois permet d'écraser un peu la pente et de laisser les moyennes de prix "revenir" Un retour sur sommets après cette phase de consolid° devrait être signal intéressant de poursuite de tendance https://t.co/qIwe8hzYhu
  • https://t.co/vyqu2nVt4A
  • Conscient que les marchés commencent à cogiter sur le ralentissement à venir des achats d'actifs, Villeroy (BCE) estime que les suppositions d'un "tapering" anticipé sont purement "spéculatives" et que même si cela se produisait, les conditions resteraient favorables
L'euro secoué par les spéculations sur une baisse des taux de la BCE, les chiffres n'éclaircissent pas vraiment la situation

L'euro secoué par les spéculations sur une baisse des taux de la BCE, les chiffres n'éclaircissent pas vraiment la situation

Christopher Vecchio, CFA, Senior Strategist
Analyse_Forex___l_euro_secoue_par_des_rumeurs_de_baisse_de_taux_de_la_BCE___les_chiffres_n_eclaircissent_pas_vraiment_la_situation___fr_body_Picture_1.png, L'euro secoué par les spéculations sur une baisse des taux de la BCE, les chiffres n'éclaircissent pas vraiment la situation

Prévision fondamentale pour l'euro: Neutre

L'euro a énormément sous-performé cette semaine avec une perte de -0,46% contre le dollar US et de -1.=,93% contre le dollar néo-zélandais qui a réalisé la meilleure performance. Un cocktail intéressant de données et de commentaires des banques centrales et des hommes politiques a conduit à une semaine de trading curieuse, avec une faiblesse des marchés actions américains et des obligations de la périphérie européenne (hausse des rendements), et parallèlement un renforcement des monnaies à bêta élevé comme les dollars australien et néo-zélandais.

L'euro semblait être en forme en début de semaine, affichant une remontée au-dessus de 1.3100 contre le dollar US, alors que les progrès relatifs au mur fiscal américain soulageaient les inquiétudes des investisseurs à court terme. Mais en milieu de semaine, la trajectoire de l'euro a rapidement changé. Avec un agenda économique peu convaincant pour la semaine à venir, une décision concernant la prochaine tranche d'aide à la Grèce jeudi, le fait que l'Espagne commence à flirter avec une demande de sauvetage et la réunion de politique de la Banque centrale européenne qui influenceront tous la monnaie unique, nous devons maintenir un biais neutre pour l'euro.

Résumons la situation : l'Espagne a officiellement demandé des fonds de sauvetage pour son secteur bancaire. Des rumeurs selon lesquelles le pays demanderait un sauvetage souverain complet si la BCE était prête à maintenir ses rendements à long terme à moins de 2% de ceux de l'Allemagne courent également sur les marchés. Il est évident que cela n'arrivera pas. Le président de la BCE, Mario Draghi, a déclaré jeudi que le marché devait trouver lui-même ses taux “naturels”, dans des limites raisonnables ; ces propos constituent en eux-mêmes une réfutation directe de la demande espagnole. Cela signifie que non seulement la BCE est en attente (pas de nouvelle baisse des taux), mais que rien d'autre ne sera fait jusqu'à ce que l'Espagne accepte les conditions de la BCE ; l'Europe ne marchera pas sur la tête.

La région pourrait bénéficier d'un éventuel assouplissement des conditions monétaires, alors que l'Allemagne commence à présenter un affaiblissement de sa croissance ; mais toutes les mesures supplémentaires conduiraient probablement à une hausse de l'inflation dans les pays du cœur de l'Europe, ainsi qu'à un degré d'aléa moral au niveau souverain. Nous n'envisageons pas un changement de taux à l'heure actuelle, même si Bloomberg News a rapporté que la plupart des officiels de la BCE étaient en faveur d'une baisse de 25 points de base du taux directeur jeudi.

Par ailleurs, l'Union européenne rendra sa décision finale à propos de la nouvelle tranche d'aide grecque ce jeudi ; nous nous attendons à une dispersion totale, ou à la planification d'une remise future des fonds. Avant tout, il est extrêmement peu probable que la chancelière allemande Angela Merkel permette à la Grèce de quitter la zone euro, ce qui marquerait un échec dans son bilan (le début d'un effondrement de la zone euro) avant les élections qui auront lieu dans quelques mois. Il serait donc très surprenant que la Grèce ne reçoive pas cette tranche d'aide.

L'environnement des données pour la semaine à venir est plutôt neutre voire légèrement haussier pour l'euro, ce qui pourrait contribuer à compenser certaines autres pressions négatives. Lundi, la publication de l'indice Sentix, baromètre de confiance des investisseurs en zone euro, est attendu en hausse à -16.9 pour le mois de décembre, depuis -18.8 en novembre. Mardi, l'enquête ZEW en Allemagne devrait révéler une amélioration, à la fois au niveau de la situation actuelle et des chiffres du sentiment économique, ce qui devrait soulager les préoccupations relatives à la croissance allemande au quatrième trimestre 2012.

L'indice des prix à la consommation en zone euro attirera notre attention vendredi. On s'attend à ce que l'inflation ressorte à -0.2% en glissement mensuel en novembre, en baisse par rapport à la progression de +0.2% en octobre. Les chiffres annuels devraient ressortir à +2.2%, contre +2.5% sur la période précédente. Ces chiffres suggèrent que la demande totale en zone euro est en baisse, un point de vue partagé par la BCE jeudi. Si la désinflation continue, une baisse de taux devient une possibilité très réelle au T1 ou au T2 2013. De nombreux facteurs différents pèsent sur l'euro à l'heure actuelle ; bien qu'ils soient en majorité négatifs, des résultats positifs restent possibles. En conséquence, comme les données semblent prêtes à compenser les préoccupations relatives à l'Espagne et à la BCE au cours de la semaine à venir, nous devons placer l'euro dans la catégorie "neutre" pour la suite ; lorsque l'appétit pour le risque prévaut, l'euro peut suivre les grands gagnants ; et lorsque l'aversion au risque domine, l'euro peut au contraire mener le peloton des perdants... –CV

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.