Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Je retrouve @GregoireFavet sur le plateau de @B_SMART_TV à partir de 18h30 avec @VLequertier et @twittatwott :) A tout à l'heure !
  • RT @GregoireFavet: Europe is now the "best place to be" for reopening https://t.co/yFu4TAtn37 https://t.co/vI8dgg71kI
  • L'indice de volatilité du #Nasdaq100 est coincé depuis plusieurs mois entre la zone psychologique et technique à 24 et une zone légèrement < 20 qui "bloque" la baisse pour l'instant 24 est la zone clé à ne pas franchir sous peine de risque d'accélération #VXN --> https://t.co/eyXBU6yBCQ
  • Seulement 6% des économistes sondés par Bloomberg s'attendent à un signal sur le tapering ce soir #Fed Jackson Hole en août ou la réunion de septembre sont privilégiées https://t.co/kQoavPFvJC
  • Ouverture nerveuse pour Microsoft $MSFT https://t.co/Rjtus1Ro3r
  • Apple -2.7% $AAPL
  • Le Royaume-Uni va autoriser les personnes totalement vaccinées en provenance des Etats-Unis et de l'UE à entrer sur le territoire sans quarantaine à partir du 2 août (RTRS)
  • #SP500 Une divergence apparaît avec le MACD (UT 12H) Pas dangereuse pour l'instant, elle présentera un risque tendanciel (consolidation) si l'indice retombe sous l'oblique, au contact des MM50/100 après plusieurs tests similaires depuis mai https://t.co/ILyDLaPYiC
  • On se retrouvera sur le plateau alors :) https://t.co/5OoFYCv3GF
  • Etats-Unis (Sen. Warren) Une devise digitale de banque centrale (CBDC) pourrait être une réponse pour aider les gens non bancarisés
Analyse Forex : le dollar australien est en danger à cause des problèmes de la Grèce et du mur fiscal

Analyse Forex : le dollar australien est en danger à cause des problèmes de la Grèce et du mur fiscal

Ilya Spivak, Head Strategist, APAC
Australian_Dollar_at_Risk_on_Greece_Woes_Fiscal_Cliff_body_Picture_1.png, Analyse Forex : le dollar australien est en danger à cause des problèmes de la Grèce et du mur fiscal

Prévision du dollar australien au vu des fondamentaux: Baissier

  • L'aussie teste le support de sa ligne de tendance clé contre le dollar US
  • La réunion neutre de la RBA fait augmenter le dollar australien

Le dollar australien reconstruit sa corrélation avec les tendances générales du sentiment de risque, après la divergence qui l'avait fait se concentrer sur les questions de politique intérieure au cours des six dernières semaines. La fin de la relation s'est produite alors que la Banque centrale australienne (RBA) avait suggéré une baisse des taux d'intérêt à venir dans sa réunion de politique monétaire de septembre, puis décidé d'une baisse de 25 points de base lors de la réunion d'octobre. Cela a eu un effet négatif sur le profil de l'aussie en tant que monnaie à fort rendement, mettant à mal l'élément même qui lie la devise à l'appétit pour le risque.

Depuis lors, une série de données économiques meilleures que prévu, à laquelle s'ajoute le ton neutre de la réunion de politique monétaire de novembre, a pesé contre les paris en faveur d'une réduction des taux, ce qui a permis à l'aussie de retrouver sa place parmi les actifs risqués dans l'échelle du sentiment. Et en effet, la corrélation entre l'AUDUSD et le S&P 500 se trouve maintenant à son plus haut niveau en un mois (0.56 sur les analyses de variation de pourcentage sur 20 jours).

Pour la semaine à venir, voilà qui suggère que l'aussie devrait aller au-delà d'une série assez calme d'annonces importantes au niveau national, pour se concentrer sur les tendances de marché plus larges. La crise de la dette en zone euro devrait dominer l'attention, alors que les ministres des Finances du bloc monétaire doivent se rencontrer pendant que les officiels grecs continuent de négocier avec ce que l'on nomme la "troïka" (UE, BCE, FMI) à propos du déblocage d'une nouvelle tranche de financement pour le sauvetage. Une poursuite de l'incapacité à trouver un accord quant à l'extension de la date limite fixée à Athènes pour atteindre ses objectifs budgétaires (qui permettront de redémarrer le flux de fonds de sauvetage, et d'alléger le mécontentement public grandissant face à une lourde austérité) attiserait sans doute à nouveau l'incendie du risque souverain.

Même si la Grèce ne représente qu'une toute petite partie de la région euro, elle fait l'objet de toutes les attentions car elle joue le rôle de précédent, révélant la façon dont le bloc monétaire gère la crise des dettes. Les investisseurs tireront vite leurs conclusions quant à la signification d'une absence de progrès (qui ranimerait les craintes de conclusion chaotique au supplice grec) vis-à-vis des possibilités d'un scénario similaire dans des pays comme l'Espagne ; voilà qui ne manquerait pas d'alimenter l'aversion au risque sur les marchés financiers généraux et de tirer l'aussie à la baisse, tout comme les marchés actions.

Pendant ce temps, la menace de “mur fiscal” aux États-Unis reste une préoccupation majeure. Maintenant que les élections sont derrière nous, le président démocrate réélu doit se débrouiller pour atteindre un accord avec le Congrès, divisé, afin d'éviter l'arrivée de fortes hausses d'impôts et de réductions budgétaires, prêtes à être déclenchées à la fin de l'année civile. Selon les estimations du comité budgétaire du Congrès (CBO), si cette lourde vague d'austérité devait se dérouler sans modifications, elle pourrait réduire la croissance du PIB américain de pas moins de 0.6% en 2013, faisant ainsi basculer l'économie en récession pour la première moitié de l'année.

Dans un environnement dans lequel les investisseurs espèrent qu'un raffermissement de la reprise américaine contribuera à compenser les difficultés venues d'Europe et d'Asie, la perspective d'un tel scénario est clairement négative pour le sentiment. Cela signifie que les traders suivront de près les commentaires des officiels américains au cours de la semaine à venir, et tout signe de poursuite de l'impasse amplifierait sans doute les tendances d'aversion au risque et intensifierait la pression vendeuse pesant sur l'aussie.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.