Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
L'euro, à son point central historique, exige un effondrement de l'appétit du risque pour poursuivre

L'euro, à son point central historique, exige un effondrement de l'appétit du risque pour poursuivre

2012-07-14 03:00:00
John Kicklighter, Stratégiste sénior
Share:
Euro_at_Historical_Midpoint_Needs_Collapse_in_Risk_Appetite_to_Proceed_body_Picture_5.png, L'euro, à son point central historique, exige un effondrement de l'appétit du risque pour poursuivre

Prévision fondamentale pour l'Euro: Neutre

  • Moody’s rétrograde l'Italie de 2 crans à Baa2, soit 2 crans au-dessus de "Junk"
  • Les officiels retardent l'implémentation concrète des plans prévus au sommet de l'UE lors d'une réunion officielle
  • L'EURUSD atteint le point central de son range historique, un renversement à venir ?

Les justifications fondamentales ne manquent pas pour une poursuite par l'euro de son douloureux effondrement, mais l'histoire nous apprend que le marché décidera de ce qui est important et de ce qui ne l'est pas. Au cours de la semaine passée, l'EURUSD a chuté jusqu'à son plus bas niveau depuis deux ans, une région qui de façon notable s'aligne avec le point central du range historique de la paire (environ 1.2135). D'un point de vue purement fondamental, nous pourrions désigner les promesses brisées du sommet de l'UE et l'érosion de la confiance envers la capacité de la région à stabiliser son secteur financier comme sources de ce malaise. Pourtant, les dépêches ont été rares (par rapport à la période précédant le sommet tenu il y a deux semaines) et les évolutions des cours n'ont pas correspondu pas aux nouvelles qui sont apparues. Au cours de la semaine passée, l'EURUSD a ressemblé bien plus à une copie des performances du S&P 500 qu'à un moteur individuel.

Historiquement, la corrélation entre la paire de devises la plus liquide du monde (EURUSD) et mon indicateur préféré de l'appétit pour le risque (le S&P 500, naturellement biaisé à l'achat et soutenu par les mesures de relance) a toujours été assez forte. Ceci est du en grande partie à la position du billet vert (source de liquidité ultime) et à celle de l'euro (centre de la menace financière la plus importante du monde). Cependant, l'équilibre du sentiment à l'avenir guidera probablement la santé du système financier européen, plutôt que l'inverse. Ce qui signifie que la série de voeux pieux, vagues et dépourvus de détails, réalisés lors du sommet de l'UE ne sera qu'une ènième tentative infructueuse de gagner du temps, plutôt qu'un pas vers la résolution des problèmes sous-jacents.

Par le truchement des tendances générales du risque, nous pouvons mesurer la tolérance du marché à accepter des actifs européens passablement douteux. Compte tenu de la position de l'EURUSD, juste au-dessus de son point central historique et du plancher d'une congestion technique à long terme, il semble logique qu'une forte poussée soit nécessaire à un éventuel mouvement sous le niveau 1.2000. Si nous recherchons des catalyseurs de gros calibre à venir, nous nous rendons compte d'une absence notable d'éléments de premier ordre (comme des chiffres préliminaires du PIB) à même de guider les prévisions de croissance globale, ou de réunions politiques cruciales qui pourraient parler aux espoirs de relance. Le marché est donc laissé à lui-même, sans distractions ou catalyseurs susceptibles de le détourner. À venir : des mises à jour des prévisions du FMI en matière de croissance, ce lundi. Il reste quelques espoirs selon lesquels M.Bernanke pourrait aborder le sujet d'un QE3 lors de sa déclaration devant le Congrès américain mardi et mercredi... Ce qui constitue une autre source de déception potentielle s'il ne le fait pas. L'un des développements les plus porteurs d'influence (même s'il reste bien vague) est peut-être la progression de la saison des bénéfices américains pour le T2. Tout opportunité de faire comprendre au marché que les attentes collectives de rendements ont été placées trop haut serait une invitation pure et simple à un dégagement.

Même si l'état général du sentiment sur les marchés mondiaux pourrait avoir une influence accrue sur l'euro la semaine prochaine, nous ne devons pas pour autant ignorer les annonces fondamentales figurant sur l'agenda économique européen. Compte tenu des doutes entourant la santé à long terme de la zone euro en elle-même, les développements qui iront à l'encontre des efforts de stabilité pourraient exposer plus encore la région aux glissements perturbateurs des courants globaux. Le risque le plus élevé se situe peut-être au niveau de la réunion des ministres des Finances de l'UE vendredi. Il doit normalement s'agir d'une suite à la réunion du 9 juillet, visant à discuter de l'implémentation du sauvetage souverain direct par le MSE, des détails concernant le sauvetage de l'Espagne et d'une revue des termes en Grèce. Toutefois, après deux efforts n'ayant pas permis d'arriver à des détails spécifiques, les attentes sont probablement placées fort bas. Mercredi, l'UE publiera un rapport à propos des finances publiques de la zone euro. Il pourrait s'agir d'un réveil difficile ou (plus probablement) d'une interprétation optimiste de chiffres peu reluisants, visant à pousser le marché à les oublier. À noter également : une série d'adjudications obligataires. La Grèce, le Portugal (pour la 2e fois depuis son retour sur le marché après le sauvetage), l'Espagne et l'Italie vont tous mettre en vente de la dette. Même si ces évènements n'ont pas forcément une forte influence sur le marché, ils ont permis de suivre avec constance la détérioration de la confiance.

Alors que nous soupesons l'équilibre entre la réalité fondamentale et les appétit capricieux des spéculateurs, il est judicieux d'envisager des complications alternatives au sein des flux de capitaux. Une théorie liée à l'euro a récemment gagné du terrain de façon considérable : selon elle, une détérioration des conditions financières régionales et/ou une chute de l'appétit du risque conduirait les banques européennes à rapatrier des capitaux depuis les investissements étrangers. Ainsi, un rapport de recherche de Bank of America a montré une chute de plus de 40% des avoirs des banques européennes en actifs étrangers depuis 2008. Voilà qui pourrait s'avérer un tampon permanent luttant contre la pression vendeuse, même s'il ne pourrait pas la compenser entièrement. Pour l'instant, je suis baissier d'un point de vue fondamental, avec des réserves techniques et spéculatives au niveau du développement. - JK

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.