Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Plus Voir plus
Le dollar néo-zélandais observe les données de l'inflation dans le contexte d'un agenda vide

Le dollar néo-zélandais observe les données de l'inflation dans le contexte d'un agenda vide

2012-07-13 23:21:00
Christopher Vecchio, CFA, Senior Strategist
Share:
New_Zealand_Dollar_Eyes_Inflation_Data_amid_Empty_Docket_body_Picture_5.png, Le dollar néo-zélandais observe les données de l'inflation dans le contexte d'un agenda vide

Le dollar néo-zélandais observe les données de l'inflation dans le contexte d'un calendrier vide

Prévisions fondamentales pour le dollar néo-zélandais : neutre

  • Le dollar est en danger comme le rapport neutre sur le PIB chinois ouvre la voie à une reprise du sentiment
  • Rapport technique classique NZDUSD 07.13.2012
  • Le dollar US et le yen tentent d'étendre leurs gains alors que l'aversion au risque s'empare des marchés

Le dollar néo-zélandais a été faible au cours des cinq derniers jours (si l'on excepte ses performances de vendredi), avec une perte de 0.07% contre le dollar américain et une 3e place depuis le bas du classement parmi les majeures couvertes par DailyFX. S'il n'y avait pas eu le rallye de vendredi... Jusqu'à jeudi, c'est le dollar néo-zélandais qui présentait les plus mauvaises performances parmi les majeures, avec une perte de 0.89% contre le dollar US ; cet état de fait est largement due à l'exposition du kiwi à l'Europe (plus d'informations à ce propos ci-dessous). Le futur immédiat nous apportera encore un agenda assez vide au niveau de la Nouvelle-Zélande, puis la Banque centrale de Nouvelle-Zélande la semaine suivante ; nous nous attendons donc à ce que les cours du kiwi soient déterminés par les tendances du risque mondiales plutôt que par les fondamentaux économiques purs de la Nouvelle-Zélande. Et, au vu de l'état de l'Europe, nous optons pour des prévisions neutres/égèrement baissières pour le kiwi au cours de la semaine à venir.

Comme c'était le cas au cours des deux dernières semaines, le calendrier économique de la Nouvelle-Zélande est assez vide ; en fait, sans une publication clé lundi, il n'y aurait aucune donnée importante sur l'agenda. Mais ceci dit, les données qui seront publiées lundi sont très importantes par rapport à la décision de la Banque centrale de Nouvelle-Zélande à propos des taux, la semaine suivante : il s'agit des chiffres de l'inflation du second trimestre. L'inflation est récemment restée sous contrôle en Nouvelle-Zélande, et il est prévu qu'elle n'augmente que de 0.5% en glissement trimestriel d'après une analyse de Bloomberg News. Cependant en glissement annuel (l'indicateur le plus important pour la Banque centrale de Nouvelle-Zélande), les pressions sur les prix devraient baisser de 1.6% à 1.1%.

Si l'affaiblissement des pressions sur les prix devient problématique, nous nous attendons à ce que la RBNZ en prenne bonne note et suggère la possibilité d'une baisse des taux pour stimuler l'économie à l’ avenir. Cela correspondrait bien aux positions des banques centrales mondiales : nous avons déjà vu la Réserve fédérale, la Banque centrale européenne, la Banque d'Angleterre et la Banque populaire de Chine intervenir sur les marchés et mettre en place de nouvelles politiques monétaires plus souples au cours des dernières semaines. Un mauvais chiffre serait baissier pour le dollar néo-zélandais ; une hausse des pressions sur les prix, en particulier en glissement annuel, serait haussière.

Pourtant, ce sont les inquiétudes au niveau mondial qui vont diriger le kiwi au cours des jours à venir, comme ajouts au chiffre de l'inflation ; il n'y a aucun autre élément spécifiquement intéressant sur l'agenda de la Nouvelle-Zélande. En résumé, ce sont les inquiétudes entourant la zone euro qui vont diriger le dollar néo-zélandais.

A savoir : le 6 février, Moody's Investors Service a déclaré que l'économie néo-zélandaise était l'une des "plus exposées" à la crise, en notant également que son système bancaire (avec ceux de l'Australie et de la Corée) est "plus vulnérable aux premiers impacts d'une aggravation de la crise en zone euro que d'autres systèmes en région Asie-Pacifique." En effet, depuis la mi-mars, quand la crise de la zone euro a recommencé à s'échauffer, le CDS sur 5 ans de la Nouvelle-Zélande a augmenté de 33%, passant de 65.98 à 88.18 au moment où j'écris ces lignes. C'est déjà une grande amélioration par rapport à son sommet de cette année, lorsqu'il atteignait 109.00 début juin. Cependant, quand les problèmes de la zone euro reviendront (nous avons l'échec des tentatives des leaders pour stabiliser les marchés en octobre et novembre 2011, fin février et début mars 2012, et puis de nouveau après le sauvetage espagnol en juin 2012), le dollar néo-zélandais sera le plus exposé. À cause de ces inquiétudes, et étant donné le faible niveau d'inflation prévu, nous maintenons une position neutre sinon baissière pour le kiwi au cours des jours à venir. -CV

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.