Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • #Nasdaq100 Défense acharnée des 11600 toute la semaine dernière par certains investisseurs qui veulent impérativement voir un bottom se former En desous c'est 11460 (Fib 76.4%) et oblique de septembre à 11400 $NDX --> https://t.co/8FZ58dymDv
  • Le gouvernement allemand rehausse sa prévision de croissance 2020 à -5.5% (préc -5.8%) et confirme son anticipation pour 2021 à +4.4% (source via RTRS)
  • Après l'accalmie de fin de semaine dernière, le #VIX a une nouvelle fois fait une incursion > 30 ce matin, tentant une fois encore une sortie de la zone de "consolidation" --> https://t.co/XtQ29aDibM
  • #MarketLive 11h05 Hausse de la volatilité face au risque de nouvelles mesures sanitaires en Europe Analyses en direct : -EUR/GBP/JPY -CAC/DAX/SPX/DJIA/NDX -WTI/Gold/Silver/Copper -Bitcoin Accès --> https://t.co/oXm2MglR5G https://t.co/nPkGQuOIHx
  • ça tient quand même pas trop mal pour l'instant sur les indices européens (à part le DAX) malgré les mauvaises nouvelles sanitaires du week-end IBEX (Espagne) --> -0.22% FTSE MIB (Italie) --> -0.75% CAC40 --> -0.50%
  • #France #COVID19 Le président du Conseil scientifique, estime qu'il faudrait au minimum durcir et étendre le couvre-feu face à une deuxième vague épidémique "brutale" Ou un second confinement... https://t.co/nDzDKP2pH5
  • France Via Le Point / AFP --> https://t.co/3ZgJhN0eU2
  • Allemagne / économiste de l'IFO -croissance anticipée de 2.1% au Q4 -scénario de croissance qui exclut un nouveau lockdown -une fermeture des crèches/écoles aurait un impact économique massif -déteriorat° des anticipat° d'exportat° en raison de la situation sanitaire en Europe
  • Pétrole #WTI #OOTT Plus bas depuis le 5 octobre, revenu au contact d'une ancienne oblique des sommets de 2018 et 2019 --> https://t.co/jqXVHi0iDS
  • Allemagne #IFO (Attentes) --> 95.0 (cons 96.5 préc 97.7)
Les prévisions du pétrole vers la volatilité au 3ème trimestre tant que les perspectives de croissance demeurent incertaines

Les prévisions du pétrole vers la volatilité au 3ème trimestre tant que les perspectives de croissance demeurent incertaines

Share:

L'or noir,” ou pétrole brut, a perdu un peu de son éclat. Après avoir ouvert le 2T à quelques ticks de $105.00/brl, la matière première la plus recherchée a terminé l'année juste en-dessous de $85.00/brl. Sans le rallye impressionnant du dernier jour du mois de juin, le brut aurait aurait terminé le trimestre en baisse de 27% de son plus haut et en-dessous de $77.50/brl.

Les problèmes liés à la croissance mondiale pèsent ; que faire ?

Le pétrole brut, comme les matières premières de métaux de base comme l'aluminium et le cuivre, a servi historiquement de moyen de mesure de la croissance mondiale attendue ; ces matières premières sont les pièces maîtresses nécessaires aux économies modernes. Mais le T2 n'était pas un trimestre fort pour les perspectives de croissance : l'économie américaine a connu une croissance de l'emploi moins rapide ; l'économie de la zone euro a dérapé vers une récession avec une grande partie de la périphérie qui a connu une croissance de plus en plus négative ; et des perspectives de croissance décevantes issues de la Chine. Sans tenir compte de ce qui se passe à l'échelle mondiale, la vision d'une croissance mondiale au ralenti doit être le facteur numéro un d'influence sur le pétrole.

Quant à la suite, les préoccupations concernant la croissance ont peu de chances de se calmer. L'économie américaine s'approche dangereusement de son "ravin fiscal", alors que la Réserve fédérale s'est abstenue de lancer une relance monétaire. Il semble qu'un tel horizon d'investissement incertain poussera les grandes entreprises comme les plus petites à maintenir un biais conservateur d'un point de vue fiscal, et donc à éviter d'embaucher si possible

Ces dynamiques nous amènent à croire que l'économie américaine demeurera sur un terrain fragile. En Europe, mis à part l'Allemagne, le reste du continent est déjà ou en récession, ou s'y dirige. La question fondamentale du débat ''austérité contre croissance'' est que l'austérité nuit davantage à une économie lorsque le gouvernement y est fortement impliqué ; une contraction des dépenses gouvernementales fera beaucoup de mal à une bonne partie de l'Europe du Sud.

Est-ce qu'un assouplissement quantitatif sera annoncé ? Nous pensons que oui ; simplement pas tout de suite.

En fin de compte, la crise en zone euro et les préoccupations liées à la croissance mondiale auront des retombées économiques à tel point que les banques centrales devront agir. En grande partie, cela est dû aux politiques fiscales inefficaces mises en œuvre partout dans le monde, par choix (comme c'est le cas pour les États-Unis) ou par incapacité (comme c'est le cas de la zone euro). Ainsi, lorsque les marchés commenceront à s'effondrer car les liquidités se tarissent, la Réserve fédérale et la Banque centrale européenne seront forcées d'entrer sur les marchés.

Avec le récent sommet de la zone euro, qui n'a offert qu'un énième faible effort visant à enrayer la crise, le pétrole brut semble positionné pour une hausse à très court terme. Cependant, il est juste de dire que nous ne savons pas combien de temps le calme peut durer, quelques jours ou quelques semaines. Avec une entente de croissance en place, le pétrole brut a fait un bond de près de 10% ​​le dernier jour du Q2, ce qui suggère que les acteurs du marché sont optimistes pour l'avenir. Quoi qu'il en soit, le ralentissement de la croissance, conduisant à une récession majeure ou un crash, provoquera finalement une injection de liquidité majeure.

Le pétrole pourrait établir un plancher tôt dans le T3 2012, avant de nouvelles hausses au-dessus de 100$.

C'est un marché qui a été sous une pression intense pour la majorité du deuxième trimestre, avec le cours résultant en certaines analyses techniques étirées à moyen terme. À ce stade cependant, il est prévu que le marché trouve un impressionnant support entre $ 65-75 et ainsi, notre recommandation serait de chercher à tirer avantage des analyses étirées et à construire dans une position acheteuse sur une baisse dans le range mentionné ci-dessus.

Il y a une très bonne ancienne résistance de 2010, devenue support, dans la zone de $ 65-75. En fin de compte, seulement une clôture de 2 semaines de retour sous $ 65 annuleraient nos perspectives plus constructives du troisième trimestre et donneraient une raison de faire une pause. Recherchez une avancée vers $ 100 à un moment donné au cours des mois à venir. À ce stade, nous vous recommandons d'enregistrer les profits sur tout rallye au-delà de $100 et de vous tenir à l'écart.

oil_forecast_for_third_quarter_of_2012_body_OIL.png, Les prévisions du pétrole vers la volatilité au 3ème trimestre tant que les perspectives de croissance demeurent incertaines

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.