Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Bitcoin
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Plus Voir plus
Le Yen japonais vise plus haut alors que la crise de la zone euro retourne sous les projecteurs

Le Yen japonais vise plus haut alors que la crise de la zone euro retourne sous les projecteurs

Ilya Spivak, Head Strategist, APAC
Japanese_Yen_Aims_Higher_as_Eurozone_Crisis_Returns_to_the_Spotlight_body_Picture_5.png, Le Yen japonais vise plus haut alors que la crise de la zone euro retourne sous les projecteurs

Prévisions fondamentales pour le Yen japonais : Haussières

  • Le repli a cherché à vendre le yen face au dollar américain
  • Le sentiment spéculatif laisse entendre que le yen a peut-être atteint son sommet
  • L'USDJPY maintient sa corrélation avec les rendements du trésor américain

Le yen continue à suivre les obligations du trésor américain, avec la corrélation entre l'indice pondéré en fonction des échanges de la valeur moyenne de la devise par rapport à ses homologues majeurs et la note de benchmark à 10 ans maintenant à 0.75 (dans les analyses en pourcentage de variation à 20 jours). Cela place les tendances de sentiment du risque en position de contrôle du cours, avec le yen visant à suivre les obligations plus haut si l'aversion au risque déclenche une fuite vers la sécurité sur les marchés financiers, et vice versa. Surtout, cela dirige le feu des projecteurs sur la crise de la dette de la zone euro dans la semaine à venir.

Les ministres des finances européens doivent tenir une conférence téléphonique samedi, la rumeur dit que l'Espagne va demander une aide pour la recapitalisation de son secteur bancaire dont les coûts sont estimés à être aussi élevés que 100 Mds d'€. Cela marquerait une escalade dans l'aggravation de la crise étant donné que l'Espagne est le quatrième plus grand pays au sein du bloc monétaire, ce qui rend son sauvetage de loin le plus compliqué jamais tenté jusqu'à présent. Une déclaration devrait être diffusée à la suite de la conférence et elle fixera le ton pour les marchés au début de la semaine de trading.

Au-delà de l'Espagne, l'agitation de risque souverain attendait déjà à réapparaître, les marchés se dirigeant petit à petit vers la deuxième tentative d'élection législative en Grèce le 17 juin. Le sort de l'engagement d'Athènes à ses obligations selon les modalités du plan de sauvetage de l'UE/FMI - et par conséquent l'adhésion de la Grèce à la zone euro - semble être dans la balance. Les possibilités semblent sombres. Une victoire du parti grec Nouvelle Démocratie pro-sauvetage apportera une tentative de renégociation des conditions de l'aide, ce qui alimentera forcément l'incertitude et l'aversion au risque. Autrement, une victoire du parti Syriza anti-sauvetage menace de voir la Grèce abroger le dispositif en totalité.

Sur le front des données économiques, l'attention se porte sur le calendrier américain car la principale incertitude dans les perspectives de croissance économique mondiale demeure la mesure dans laquelle une reprise agitée en Amérique du Nord peut compenser les vents contraires de la faiblesse de l'économie en Europe et en Asie. Les prévisions indiquent des ventes de détail en baisse pour la première fois depuis 11 mois en mai alors que l'indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan tick plus bas et l'activité manufacturière de l'état de New York ralentit en juin. La production industrielle devrait également décélérer. Cela va aggraver la pression à la hausse sur l'unité japonaise, les prévisions pour la production mondiale n'étant pas bonnes alors que les espoirs pour le QE3 persistent, gardant les prix du Trésor bien supportés et plafonnant les rendements.

La possibilité d'une intervention des autorités japonaises demeure un joker toujours présent. Si l'aversion au risque se transforme en panique pure et simple et la volatilité de l'USDJPY voit un sursaut spectaculaire, les décideurs pourraient intervenir à nouveau. Le Japon semble avoir beaucoup plus de succès avec la gestion tranquille du taux de change jusqu'à la fin 2011 que les précédents efforts d'intervention tapageurs, mais l'un n'empêche pas nécessairement l'autre si une chute particulièrement forte renvoie la paire plus bas vers le chiffre de 76.00. - IS

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.