Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Dernière intervention de la journée sur @InvestirDay d’ici quelques instants :) https://t.co/stS3KQZGFA
  • Volatilité +5% sur les techs US NYSE FANG+ 👇 https://t.co/sXwk6NkZk3
  • #AUDUSD #forex Rejet de la résistance à 0,7414. MM13 en support https://t.co/WwrvXX0lbP
  • #EURJPY #forex EUR/JPY : Doji en formation sous résistance pourrait annoncer une poursuite de la consolidation. Ne pas anticiper le franchissement https://t.co/P1H216fIAi
  • RT @GallantNicolas1: Alors que la #crise du #COVID19 pèse sur l'#Economie et les profits aux #EtatsUnis, les investisseurs semblent trop co…
  • c'est un "sell the news" pour les indices US Dow --> https://t.co/dPVxqCsmcf
  • Confirmé : Biden a choisi Yellen comme Secrétaire au Trésor
  • La #Fed annonce l'extension jusqu'au 31 mars de 4 de ses programmes d'urgence concernant la liquidité (Commercial Paper Liquidity Facility, the Primary Dealer Credit Facility, the Money Market Mutual Fund Liquidity Facility, and the Paycheck Protection Program Liquidity Facility)
  • J'ai le plaisir de participer au débat des Lundis d'Investir Day @InvestirDay à partir de 17h présenté par @FMonnier10 avec Christian Parisot, @phil_waechter et Eric Bleines A tout à l'heure ! https://t.co/UTGkE7LEsZ
  • General Motors et Nikola Corp. publient un nouveau protocole d'accord sur un partenariat mais qui ne mentionne plus de prise de participation de GM dans la start-up Le titre Nikola chute de 16% pre-market... $GM $NKLA --> https://t.co/OXtcUXL78r
L'euro est proche d'une nouvelle étape baissière importante alors que les craintes liées à la crise refont leur apparition

L'euro est proche d'une nouvelle étape baissière importante alors que les craintes liées à la crise refont leur apparition

2012-04-07 00:43:00
John Kicklighter, Stratégiste sénior
Share:
Euro_on_the_Verge_of_Another_Massive_Bear_Leg_as_Crisis_Fears_Return_body_Picture_5.png, L'euro est proche d'une nouvelle étape baissière importante alors que les craintes liées à la crise refont leur apparition

Euro_on_the_Verge_of_Another_Massive_Bear_Leg_as_Crisis_Fears_Return_body_Picture_6.png, L'euro est proche d'une nouvelle étape baissière importante alors que les craintes liées à la crise refont leur apparition

Prévision fondamentale pour l'Euro: Neutre

  • L'adjudication obligataire espagnole a presque échoué après l'annonce de fortes réductions budgétaires
  • La BCE maintient les taux, ainsi que ses prévisions prudemment agressives
  • L'EURUSD sera-t-il pris dans une reprise importante du dollar ?

L'euro a fait une dégringolade douloureuse au cours de la semaine passée contre tous ses adversaires majeurs (même ceux qui sont soutenus par un plancher de leur banque centrale). Les sceptiques pourraient attribuer cela à un flux et reflux naturel comme il est trop tôt pour décrire n'importe quelle paire spécifique comme suivant une tendance baissière spécifique de l'euro, et ceux qui sont trop anxieux ont souffert de faux départs par le passé. Cependant, ce qui élève fortement le risque / opportunité d'une progression importante cette fois-ci, c'est la pression fondamentale qui s'intensifie derrière la devise dans la situation actuelle. Non seulement le risque progresse, mais nous voyons un retour sérieux des peurs de la crise pour la périphérie de la zone euro qui est toujours sensible. Et, cette fois-ci, la peur d'une crise se propage plus facilement à des membres plus importants et donc plus critiques.

Il n'y a pas très longtemps que la Grèce était la source d'inquiétude principale. Nous ne devrions certainement pas exclure ce pays des questions fondamentales pour de bon; mais quand il y a une décision critique qui doit être prise sur les tendances de risque immédiates, il est facile d'ignorer ce qui pourrait être un problème seulement plus tard. Nous avons vu cela se produire de nombreuses fois auparavant avec l'euro - et spécifiquement avec la Grèce. Avec le marché qui parle déjà de la nécessité probable d'un troisième plan de sauvetage alors que les prévisions optimistes pour un retour de la croissance s'éloignent, ce n'est qu'une question de temps avant que cette conversation ne reprenne.

En attendant, nous avons de nouveaux acteurs sur le devant de la scène. Et, ces membres de la zone euro sont beaucoup plus inquiétants. Depuis le début de 2010 quand la Grèce a reçu son premier sauvetage, les officiels ont toujours dit au marché que c'était une 'situation unique' et 'un cas particulier'. Cette garantie a survécu a deux programmes de sauvetage supplémentaires pour l'Irlande et le Portugal, donc il semble ridicule que les changements et restructurations qu'ont fait la Grèce soient des limites absolues. Quand on considère les menaces futures, il est souvent préférable de se tourner vers celles qui ont déjà connu des difficultés récemment. L'Irlande et le Portugal sont des cibles faciles étant donnée leur première série de sauvetage.

L'Irlande a récemment obtenu un délai pour rembourser la note obligataire utilisée pour sauver son système banquier. Le marché n'a pas considéré cela comme étant trop dangereux, mais c'était un test évident de la rigidité de l'UE pour garder les termes favorables pour la situation 'unique' de la Grèce. Ce qui est plus dangereux sont les spéculations qui s'intensifient sur le fait que le Portugal va avoir besoin d'un autre sauvetage. Même les officiels de l'UE et du FMI pensent qu'il y a une forte chance que le pays va avoir besoin d'une aide quand il revient sur le marché en 2013. Si l'euro est sous les feux de la rampe à cause de sa situation financière, ces inquiétudes se transformeront rapidement en des arguments actifs pour la vente.

Les difficultés financières de l'Espagne constituent un risque plus important de transformation en catalyseur actif de vente de plein droit. Au cours des dernières semaines, le Premier Ministre espagnol est allé à l'encontre de l'objectif de déficit de 4.4 pour cent des officiels de l'UE pour 2012 (le faisant passer à 5.3 pour cent), le pays a pris des mesures douloureuses de coupes budgétaires, le secteur bancaire a été scruté de manière plus intense sur ses consolidations et son évaluation des actifs immobiliers, et les officiels ont directement dit que le pays faisait face à des conditions "extrêmement difficiles" pour le futur. La possibilité que cela constitue soit un avertissement contre de nouvelles déviations par rapport aux demandes ou un premier pas vers une demande de sauvetage est forte.

En plus du retour des annonces financières sur les dernières nouvelles de la crise financière de la région, les traders de l'euro devraient aussi continuer à surveiller l'équilibre général de l'appétit du risque. Pour l'euro lui-même, la BCE a conservé une position légèrement agressive, mais la dernière décision sur le taux a montré que cela ne rendait pas impossible un retour rapide à des hausses - seulement une réaction plus lente à de nouveaux besoins de relance (un risque en lui-même). De manière plus générale, les tendances de sentiment sur les marchés de capitaux commencent à avoir des difficultés visibles. Si les marchés mettent un terme de manière générale aux expositions risquées, l'euro sera sans doute vu de manière négative. - JK

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.