Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • 🇦🇺 AUD - Confiance des milieux d'affaires NAB (DÉC), Réel : -2 Consensus : N/A Précédent : 0 https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-01-28
  • À venir : 🇦🇺 AUD - Confiance des milieux d'affaires NAB (DÉC) prévu à 00:30 GMT (15 min) , Réel : N/A Consensus : N/A Précédent : 0 https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-01-28
  • Forex Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui 🇯🇵JPY : 0,34 % 🇨🇭CHF : 0,17 % 🇪🇺EUR : -0,05 % 🇨🇦CAD : -0,35 % 🇦🇺AUD : -0,95 % 🇳🇿NZD : -0,96 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#currencies https://t.co/r4fMdBudMZ
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Or : 0,69 % Argent : -0,10 % Pétrole WTI : -0,74 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/5sm7xcl6LS
  • Indice #SOX (semi-conducteurs) -3.9%
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/lOXoOrRyiD
  • Plus forte baisse du Dow Jones depuis octobre L’indice dans le rouge en YTD
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Dow Jones : 0,01 % S&P 500 : 0,01 % CAC 40 : -0,08 % Dax 30 : -0,11 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/pzsUsPb0kT
  • 🇺🇸 La 1ère estimation du PIB US du T4 2019 sera publiée ce jeudi. Le consensus table sur une hausse de 2,1% du PIB sur un rythme annualisé. Je dirai qu'il y a plus de chances de déception au vu des prévisions faites par les modèles ci-dessous. https://t.co/oPQsr0GbQk
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Or : 0,47 % Pétrole WTI : -0,13 % Argent : -0,18 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/G9WaCd3KIm
Retour de l’attention sur la crise de l'euro suite aux difficultés de la Grèce, en attendant une décision de la BCE.

Retour de l’attention sur la crise de l'euro suite aux difficultés de la Grèce, en attendant une décision de la BCE.

2011-09-02 23:51:00
John Kicklighter, Stratégiste Devises en chef
Share:
Euro_Crisis_Back_in_Focus_as_Greece_Troubles_ECB_Decision_Ahead_body_Picture_5.png,  Retour de l’attention sur la crise de l'euro suite aux difficultés de la Grèce, en attendant une décision de la BCE.

Retour de l’attention sur la crise de l'euro suite aux difficultés de la Grèce, en attendant une décision de la BCE

Prévisions fondamentales pour l'Euro:Baissier

[[teaser]]

Les conditions fondamentales pour l'euro ne se sont pas sensiblement améliorées au cours des derniers mois, les responsables politiques et monétaires ont seulement été en mesure de gagner du temps. Durant cette accalmie, les traders ont constaté une situation normale malaisée et se sont acclimatés aux ennuis auxquels font face certains membres de l'UE (Grèce, Portugal, Irlande et maintenant d'autres) ainsi que le système bancaire de la région tout en encourageant les masses à profiter du sursis en se concentrant sur les taux relativement élevés de la région. Toutefois, cet apaisement ne dure que tant que la détérioration financière ne dégénère. Cela dit, la semaine dernière, nous avons vu les conditions se détériorer visiblement. Et, étant donné les ennuis qui se prolongent, il semble que l'euro devra faire face à une sérieuse fuite de capitaux dans un avenir très proche.

.

Si vous êtes à la recherche de catalyseurs pour susciter la peur parmi les spéculateurs et les investisseurs dans la zone euro, vous n'avez pas à chercher très loin. Probablement la menace du marché la plus répandue et la plus connue est l’effondrement au ralenti de la Grèce. Malgré l'effort incroyable mené par l'Union européenne, la BCE et le FMI, le pays ne peut tout simplement pas sortir de toute cette débâcle. Pour terminer la semaine dernière, le rendement des obligations à deux ans du gouvernement grec a bondi à un record plus haut incroyable de 47.2 pour cent. Avec le niveau astronomique des swaps sur défaillance de crédit souverain du pays, cela suggère que le marché est aussi sûr que la défaillance est imminente. La seule raison pour laquelle cela n'est pas encore arrivé c’est les capitaux importants investis dans le sauvetage du pays jusqu'à présent et la reconnaissance par l'ISDA (le groupe qui détermine les critères de défaillance) que des pertes plus importantes seraient subies par ses membres s’ils déclarent la défaillance technique.

.

Combien de temps encore l'Europe pourrait supporter de s’enchainer à la situation en Grèce ? Les Européens ont bien réussi jusqu'à présent, mais la situation est de plus en plus au point où ils ne peuvent simplement pas se permettre de simplement financer les efforts d'austérité. Les indices de la décision grave d’aider ce membre de l'UE ont déjà été signalés. Malgré l'accord pour un second sauvetage de 109 milliards d'euros pour renflouer le pays en Juillet dernier, la Finlande vient s’opposer directement à une opération de sauvetage ouverte sans une certaine forme de garantie. Le problème avec l'offre de garanties pour la Finlande (qui a d'abord été arrangée, mais plus tard repoussée par les autres dirigeants de la région) est que d'autres exigeront le même traitement. La situation est dans une impasse alors que la Finlande a déclaré qu'elle ne soutiendra pas le deuxième plan de sauvetage si elle ne peut pas avoir de plus grandes assurances que son capital lui sera retourné. La semaine dernière, une rumeur a circulé que la Grèce avait cherché un cabinet américain afin d'explorer une restructuration de la dette en sortie de la zone euro. Il n'est pas surprenant que ce rapport ait été rejeté par les officiels ; mais nous ne devrions pas être surpris s’il devient attractif à l’avenir et se révèle finalement être vrai.

.

Les vrais problèmes pour l’euro résident au-delà de ceux de la Grèce. Compte tenu des niveaux de marché auxquels nous sommes actuellement confrontés, il est clair que le marché a intégré le pire pour le pays méditerranéen en difficulté (si l'on ignore encore ce que cela signifie comme retombées pour l'union monétaire). Du côté souverain, nous avons omis l’Irlande et le Portugal et nous surveillons l'Italie et l'Espagne dont la dette a dû trouver un support important de la BCE (sous la forme d'achat d'actifs) pour prévenir un renflouement inévitable. Montrant ainsi combien les problèmes sont graves, c'est la résurgence d'une contrainte financière dans le système financier mondial. Compte tenu de l'exposition de la région aux ennuis grecs et autres difficultés d’investissement, ce problème mondial est gravement amplifié en Europe. Une bonne référence pour le système bancaire de la région est Société Générale.

Face au contexte économique et aux problèmes subis par l'euro, nous ne devrions pas en attendre trop de la décision de la BCE prévue pour jeudi. Un taux de benchmark de 1.50 % (voire même plus haut de 25 ou 50 points de base) ne peut tout simplement pas compenser les problèmes de l'euro. En fait, il est très probable que le président de la BCE, M. Trichet, recommande une approche plus accommodante lors de la décision de cette semaine et de la conférence de presse. JK

Rédigé par : John Kicklighter , Senior Stratégiste de Devises pour DailyFX com

Pour recevoir les rapports de John via email ou pourenvoyer vos Questions ou vos Commentaires sur un article; email jkicklighter@dailyfx.com

Suivez John sur twitter à http://www.twitter.com/JohnKicklighter

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.