Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
L'euro chute vivement, alors que le plan de sauvetage de la Grèce reste incertain ; les risques sont élevés

L'euro chute vivement, alors que le plan de sauvetage de la Grèce reste incertain ; les risques sont élevés

2011-06-10 22:56:00
David Rodriguez, Head of Business Development
Share:

Euro

EUR/USD Clôture NY Spot 1.43344

Euro_Falls_Sharply_as_Greece_Aid_Package_Uncertain_Risks_High_body_eurusd_risk.png, L'euro chute vivement, alors que le plan de sauvetage de la Grèce reste incertain ; les risques sont élevés

L'euro chute vivement alors que le plan de sauvetage de la Grèce reste incertain ; les risques sont élevés

Prévisions fondamentales pour l'euro : Neutre

L'euro a vivement chuté suite à de nouveaux remous en Grèce et dans la stabilité de la zone euro en général, ne parvenant pas à réaliser une hausse suite aux commentaires agressifs du président de la Banque Centrale Européenne Jean Claude Trichet, et restant menacé de nouvelles baisses. M.Trichet a utilisé sa fameuse expression “forte vigilance”, pour ainsi dire garantissant que la banque augmenterait ses taux lors de sa réunion de juillet. L'effet a initialement été haussier sur l'euro, mais le rallye n'a été que de courte durée alors que les inquiétudes montent quant à la solvabilité du gouvernement grec et à une contagion à d'autres pays périphériques.

La semaine à venir, relativement limitée sur le plan des risques d'évènements économiques en Europe, laissera le EURUSD s'échanger suivant les mouvements des marchés financiers d'ensemble, mais il sera essentiel de rester attentif à tout commentaire sur un second plan d'aide fiscale pour la Grèce. Le président de la BCE M.Trichet a fait les gros titres, lorsqu'il a nié sans équivoque possible toute possibilité d'une restructuration de la dette grecque approuvée par la BCE. Il est allé jusqu'à dire que la banque centrale n'accepterait plus la dette grecque en tant que garantie pour des prêts de restructuration de cette dette, un véritable coup de semonce pour ceux qui pensent qu'il s'agit là d'une solution à la crise de la dette souveraine grecque.

Le ministre des finances allemand Wolfgang Schäuble a défié le patron de le BCE, en disant qu'une restructuration de la dette grecque privée serait une condition nécessaire à un sauvetage, et les responsables officiels sont prêts à une confrontation sur ce flagrant désaccord. Il semble évident que le trésor grec, en pleine lutte, aura besoin d'aide, mais l'incertitude flagrante sur le "comment" et le "qui" n'a fait que déstabiliser plus avant le sentiment du marché. En effet, le coût de l'assurance contre une cessation de paiement du crédit souverain grec ("Credit Default Swaps") a bondi jusqu'à un nouveau haut niveau record dans l'atmosphère d'incertitude.

Au final, la Grèce ne représente qu'un pourcentage relativement faible de la zone euro totale, et l'on peut avancer que même une cessation de paiement ne causerait que peu de dégâts directs à l'UEM. Cependant, son effet sur la confiance d'ensemble de la viabilité de l'union monétaire serait significatif, et le risque de contagion reste présent. Les ennuis de la Grèce peuvent-ils relancer les inquiétudes concernant l'Irlande, le Portugal, voire pire encore, l'Espagne et l'Italie ? L'écart entre les rendements des dettes sur 10 ans espagnols et leurs équivalents allemands de référence est proche de son maximum record depuis la création de l'euro. A environ 9% du PIB de la zone euro, il serait nettement plus difficile d'aider l'économie espagnole si elle devait chuter dans une zone de tension similaire. Il s'agira là d'un point important de débat à l'avenir, et on peut avoir l'impression que les ennuis grecs pourraient entraîner un effet dominos sur l'ensemble de l'UEM.

Les craintes sur les dettes ont eu un effet négatif sur l'appétit du risque des marchés financiers, et en effet, le US Dow Jones Industrial Average a réalisé sa moins bonne performance sur 6 semaines depuis 2002. Compte tenu des vives oscillations du sentiment du marché d'une semaine à l'autre, il est difficile de prendre un biais durable sur l'euro/dollar. Mais une continuation des préoccupations récentes du marché et une baisse du DJIA bénéficieraient du refuge du Dollar US et nuiraient à l'euro. Il sera impératif de surveiller le sentiment du risque dans la semaine qui suit et de voir comment cela affecte les paires forex clés. – DR

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.