Ne manquez aucun article de Vincent Ganne

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Vincent Ganne

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Points-clés de l’article WTI/Brent :

  • Le cours du pétrole progresse de plus de 30% depuis le début de l’année, sur fond d’une conjonction de facteurs fondamentaux variés. Faisons le point technique.
  • Il y a encore un décalage entre la performance du prix du pétrole sur le marché des matières premières et la performance du secteur pétrolier sur le marché actions.

Pétrole brut (WTI) : graphique réalisé avec TradingView qui expose les bougies japonaises en données journalières

Analyse technique du prix du baril

Le cours du pétrole progresse de plus de 30% depuis le début de l’année, sur fond d’une conjonction de facteurs fondamentaux variés

Les prix des barils de pétrole ont progressé de plus de 30% depuis le début de l’année 2019, selon le taux de croissance annuelle du cours du pétrole brut américain (WTI) et du Brent. La corrélation positive avec le marché actions est totale, cette reprise est un baromètre majeur du retour de l’attrait pour le risque. Après un tel premier trimestre haussier sur le marché des matières premières, c’est l’heure des bilans fondamental et technique.

C’est une conjugaison de facteurs fondamentaux qui est à la source de la forte reprise haussière du prix du pétrole, notamment une contrainte d’offre :

  1. L’accord des quotas de production de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) trouvé au mois de décembre dernier, auquel s’est associé la Russie. Ces quotas de production ont été appliqués au-delà de ce que l’accord prévoyait, c’est la raison principale de la hausse du prix du baril de pétrole depuis le début de l’année.
  2. A cela vient s’ajouter la chute de la production de pétrole du Venezuela en raison de la crise économico-politique, ainsi que les sanctions américaines qui ont généré une baisse de la production de pétrole de l’Iran. Les tensions en Libye peuvent aussi venir prochainement augmenter la contrainte d’offre.
  3. Du côté de la demande, la croissance économique mondiale continue de ralentir certes, mais le marché se projette toujours sur un accord commercial gagnant-gagnant Etats-Unis/Chine qui puisse représenter à terme un catalyseur favorable. Cette perspective ne représente pour le moment que le facteur spéculatif de la reprise du prix de l’énergie.

Cette semaine, le marché va prendre connaissance mercredi du rapport mensuel de l’OPEP. Il faut aussi suivre chaque semaine l’évolution des stocks de pétrole aux Etats-Unis.

Venons-en aux considérations techniques :

Une figure de renversement haussier en tête et épaules a été validée lors du premier trimestre 2019 pour la partie chartiste. Le momentum, représenté par l’indicateur technique RSI, évolue toujours au-dessus du niveau des 50 et l’indicateur technique Ichimoku décrit une phase haussière parfaite.

ATTENTION cependant à la situation de « surachat » technique à court terme, avec un RSI au-dessus de 70 (mais sans divergence) et un écart important à la Tenkan.

Performance trimestrielle des secteurs d’activité du marché actions de l’indice DJ Stoxx 600 (Bloomberg)

Secteur pétrolier européen

Source image : Terminal Bloomberg

Il y a encore un décalage entre la performance du prix du pétrole sur le marché des matières premières et la performance du secteur pétrolier sur le marché actions

Le prix du Brent et du WTI a donc progressé de plus de 30% cette année, globalement en ligne avec les indices boursiers ayant réalisé la plus haute performance relative annuelle au sein du marché actions international. Quant est-il plus spécifiquement des actions européennes ?

Le classement ci-dessus permet de voir que le secteur pétrolier européen (Stoxx 600 Pétrole & Gaz) n’a gagné « que » 15% au premier trimestre 2019. Il y a donc un décalage qui pourrait suggérer un rattrapage des actions de ce secteur au second trimestre.

Suivez Vincent Ganne sur TradingView