Ne manquez aucun article de Valentin Aufrand

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Valentin Aufrand

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Actualité du matin – L’actualité à 09h00 CET

Lien d’inscription au webinaire

Les indices européens ont terminé la séance d’hier en baisse, après que la directrice du FMI, Christine Lagarde, ait alerté sur un ralentissement plus important que prévu de l’économie mondiale et des risques grandissants. Le Fmi a par ailleurs révisé à la baisse ses prévisions de croissance mondiale pour 2019 à 3,5% contre 3,7% en octobre.

Ces incertitudes ont pesé sur les marchés asiatiques cette nuit. La bourse de Tokyo a terminé en baisse de 0,47%, le CSI 300 a enregistré une baisse de 1,35%. Les indices européens devraient ouvrir en baisse d’après les contrats futures.

Sur le plan du Brexit, Theresa May, qui a dévoilé son « plan B » devant les parlementaires hier, n’a mentionné aucun changement majeur. La première ministre a indiqué qu’elle tentera d’obtenir de nouvelles concessions de l’UE et n’a pas exclu une sortie sans accord. Dans le même temps, le Parti Travailliste a appelé le parlement à autoriser un second référendum.

Sur le Forex, les devises refuges profitent de cette morosité ambiante sur les perspectives de croissance mondiale pour surperformer. Le JPY est en tête ce matin, suivi par l’USD, tandis que les devises commodities (AUD, NZD et CAD) sous-performent.

Les cours de pétrole affichent naturellement des pertes en raison des mêmes incertitudes. Quant à l’or, il ne profite pas de l’aversion au risque en raison de la vigueur du dollar ces dernières séances.

Les cambistes seront attentifs aujourd’hui à la publication de l’indice ZEW allemand, considéré comme un indicateur leader de l’économie germanique. Par ailleurs, le Forum économique mondial de Davos ouvre ses portes ce mardi. Wall Street rouvrira ses portes aujourd’hui après un weekend prolongé dû à la commémoration de Martin Luther King.

A SUIVRE CE MARDI

Calendrier macroéconomique du 22 janvier 2019

Calendrier macroéconomique du 22 janvier 2019 de DailyFX

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

Once d’Or : l’analyse technique donne un signal baissier à court terme

Le cours de l’Or était entré progressivement dans une séquence haussière à partir de la fin du mois de septembre dernier, sur fond d’une conjonction de thèmes d’inquiétude fondamentale qui ont fait basculer le marché en mode « aversion pour le risque ».

EUR/USD : Dans un canal haussier, l’euro pourrait rebondir à l’approche de 1,1350

Affecté par des statistiques américaines meilleures qu’attendues la semaine dernière, le cours de l’euro pourrait se reprendre cette semaine selon l’analyse technique qui met en perspective une divergence haussière de momentum.

Bitcoin : Vers un remake de 2015 en 2019 ?

L’année 2018 a été terrible pour les acheteurs du Bitcoin, bénéfique pour les vendeurs, mais la tendance pourrait s’inverser en fin d’année si l’on en croit les cycles des prix. En effet, en superposant le cours du Bitcoin de 2014 avec 2018, nous constatons d’importantes similitudes.