Ne manquez aucun article de Valentin Aufrand

Inscrivez-vous pour recevoir des informations sur les prochaines publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Valentin Aufrand

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Points-clés de l’article :

  • Le budget italien sera le catalyseur du taux de change EUR/CHF.
  • Aucun changement des politiques monétaires de la BCE et BNS attendu.

Graphique journalier de l’EUR/CHF réalisé sur la plateforme ProRealTime:

Etude de l'eur/chf

Le budget italien sera le catalyseur du taux de change EUR/CHF

La fin d’année approche, mais les rendez-vous susceptibles de créer de la volatilité sur la monnaie unique et le cours de l’EUR/CHF seront nombreux. La semaine prochaine sera crucial pour le taux de change EUR/CHF qui fera face au dernier conseil européen de l’année, et aux décisions monétaires de la BNS et BCE.

D’ici le 13 décembre, retrouvons tout d’abord les négociations entre Bruxelles et le gouvernement italien sur son budget prévisionnel de 2019. Le président du Conseil italien a déclaré ce mardi matin que le gouvernement allait proposer une nouvelle version du budget d’ici « quelques heures ». Au vu des récents commentaires des officiels italiens, une révision à la baisse des prévisions de dépenses du gouvernement pour 2019 et donc du budget est attendue par les investisseurs. La question est plutôt de savoir quel sera le nouveau montant par rapport au PIB proposé et quelles sont les attentes de Bruxelles concernant celui-ci.

Les derniers titres des médias italiens déclaraient que le gouvernement italien tablerait sur un déficit public de 2% du PIB contre 2,4% lors de la première et deuxième version du budget. Est-ce que Bruxelles acceptera ces 2% de déficit public alors que l’ancien gouvernement prévoyait un déficit public de 0,8% du PIB ? C’est ce dont le marché surveillera et qui devrait créer le plus de volatilité sur la monnaie unique d’ici la fin de l’année.

Les 13 et 14 décembre seront organisés le dernier conseil européen de l’année 2018 pendant lequel le Brexit, mais également ce budget seront discutés. Allons-nous connaitre des nouvelles frictions ou un accord ?

Aucun changement des politiques monétaires de la BCE et BNS attendu

Outre ce facteur politique, nous aurons également le 13 décembre la dernière décision de la politique monétaire de l’année de la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque nationale suisse (BNS). Les deux banques centrales devraient maintenir leur politique monétaire inchangé, mais le marché surveillera…

  1. … le ton et les commentaires de Mario Draghi sur la fin du QE, et les impacts des risques domestiques et externes sur l’économie de la zone euro (PMI en baisses, protectionnisme américain, Brexit).
  2. … les nouvelles prévisions d’inflation et de croissance de la banque nationale suisse dans son bulletin trimestriel. Est-ce que la BNS va encore revoir à la baisse ses prévisions d’inflation ? l’IPC Suisse du mois de novembre vient de ressortir en baisse de façon plus importante que prévue (-0,3% vs -0,1% attendu vs +0,2% en octobre).

Ce mois de décembre sera donc quitte ou double pour l’EUR/CHF. Un accord sur le budget italien permettrait de redonner confiance au marché dans la zone euro, ce qui permettrait à l’EUR/CHF de progresser au-delà des 1,15. A l’inverse, un nouveau blocage entre Bruxelles et Rome serait un facteur d’inquiétude qui justifierait une vente de l’euro et donc une baisse de l’EUR/CHF. La tendance du franc suisse dépendra essentiellement des prévisions d’inflation de la BNS. Depuis la dernière révision à la baisse de la BNS, le franc suisse ne profite pas de l’aversion au risque généré par le budget italien ou encore de la volatilité sur les marchés financiers…

La fin de l’année de l’EUR/CHF devrait donc dépendre essentiellement de ce qui va se passer en zone euro et pas tellement en Suisse.

Passez en revue les Caractéristiques des Traders à Succès concernant la façon d'utiliser efficacement l'effet de levier ainsi que d'autres bonnes pratiques.

POURUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître