Ne manquez aucun article de Valentin Aufrand

Inscrivez-vous pour recevoir des informations sur les prochaines publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de Daily FX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Valentin Aufrand

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

  • Les matières premières sont impactées directement par les mesures restrictives.
  • La guerre commerciale fait chuter le Yuan et les marchés asiatiques/pacifiques.

Cela fait maintenant près de 6 mois que les États-Unis ont déclaré des mesures commerciales.

L’administration de Trump a commencé à la fin du premier trimestre 2018 par une action globale, en levant des barrières tarifaires sur les importations d’acier et d’aluminium. Conséquence, le cours de l’aluminium est en baisse de 6% au moment de la rédaction de l’article par rapport à ses niveaux du début d’année, alors que sa tendance devait avoir plus de chances d’être haussière en raison des meilleures perspectives de croissance mondiale.

La Chine étant dans le viseur de Donald Trump depuis le début de l’année, en taxant les panneaux solaires et d’autres exportations « mineures » de la Chine vers les US. La Chine avait répliqué en taxant le soja américain (baisse de 6% depuis le début de l’année). Les États-Unis avaient répliqué au cours du second trimestre en prévenant vouloir taxer à hauteur de 25%, 50 milliards de dollars de produits chinois importés sur le territoire américain, dont principalement des produits manufacturés destinés aux consommateurs.

>> Suivre les dernières actualités concernant la guerre commerciale sino-américaine

Les matières premières sont impactées directement par les mesures restrictives

Conséquence, les principales ressources nécessaires aux produits manufacturés comme les métaux (industriels et précieux) chutent. L’indice Dow Jones Métaux Industriels est en baisse de 13% depuis le début du mois de juin. L’or, le cuivre, l’argent sont tous en baisse depuis le mois de juin et depuis le début de l’année. Les « softs », qui sont les matières premières liées à l’agriculture et à l’élevage, sont également en baisse.

Vous l’aurez compris, la guerre commerciale est synonyme de réduction des échanges, car hausse des tarifs douaniers = hausse du prix à la consommation = réduction de la consommation = réduction de la demande.

Il existe l’indice CRB Index, qui est l’indice le plus suivi/connu pour mesurer la tendance globale des matières premières, voici un graphique de celui-ci:

Matières premières, marchés actions asiatiques, Yuan, AUD et NZD impactés par la guerre commerciale

La guerre commerciale fait baisser le Yuan et les marchés asiatiques/pacifiques

Comme vous vous en doutez, plusieurs pays ont leur économie tournée vers le commerce de certaines premières. C’est le cas de l’Australie, qui exporte principalement des métaux industriels ou encore de la Nouvelle-Zélande, qui exporte des matières agricoles.

La chute des cours des matières premières invite donc les traders à spéculer sur un ralentissement de leur richesse produite (PIB). Le dollar australien et néo-zélandais sont donc échangés face à des devises refuges.

D’autant plus que ces deux pays exportent principalement leurs productions vers la Chine, car « l’usine du monde » a besoin de beaucoup de ressources pour répondre à la demande mondiale.

Une réduction de l’activité manufacturière chinoise est donc synonyme de réduction de la demande de matières premières. L’économie australienne et néo-zélandaise sont donc doublement frappées par la guerre commerciale :

  1. A cause de la chute des cours des matières premières.
  2. En raison de la possible baisse des exportations vers la Chine (et les autres pays ciblés par les États-Unis).

Par ricochet, les marchés actions asiatiques (et pacifiques) sont également sous pression, car dans la même logique, moins de production chinoise est synonyme de réduction de la demande de matières premières, mais également d’autres produits primaires que les entreprises chinoises demandent.

La Chine est de plus en plus un lieu d’assemblage et moins de fabrication de premier ordre. Le pays importe par exemple des circuits intégrés de Corée du Sud (21%), de Malaisie (17%), du Japon (9,4%). En fait, la moitié des importations chinoises provient d’Asie (57% en incluant l’Océanie) et il faut savoir que la Chine est le premier client de la plupart des pays asiatiques… Un ralentissement de l'activité économique chinoise a donc un impact conséquent sur ces économies.

Les marchés asiatiques chutent depuis le début de la guerre commerciale

L’impact sur les marchés financiers se résument donc par des marchés actions en Asie et en Pacifique en baisse (Japon dans une moindre mesure puisque son économie est développée). Les devises des pays dans ces deux régions le sont également.

À mesure que de nouvelles menaces de tarifs douaniers soient faites, les investisseurs digèrent ces informations en se retirant des marchés exposés à l’économie chinoise. Par conséquent, toute nouvelle menace a un impact négatif sur les marchés actions, obligataires et des changes asiatiques.

Pour en apprendre plus sur le Forex et le trading, télécharger notre guide de trading pour apprendre à trader les devises.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître