• Le compromis sur l'immigration trouvé entre la chancelière Angela Merkel et les conservateurs du CSU pénalise le franc à court terme
  • Les incertitudes politiques en Italie et sur le commerce international soutiennent le CHF
  • L’EUR/CHF pourrait s’enfoncer sous 1,15.

Le franc suisse s'apprécie depuis le mois de mai sur fond d'incertitudes politiques en Europe et sur le commerce international

Graphique réalisé sur la plateforme TradingView

Le compromis sur l'immigration trouvé entre la chancelière Angela Merkel et les conservateurs du CSU pénalise le franc à court terme

La situation politique en Allemagne s’est améliorée depuis ce weekend. Le ministre de l’Intérieur allemand, également leader du CSU (conservateurs bavarois), a renoncé lundi soir à sa proposition de démission suite à l’accord trouvé avec Angela Merkel qui prévoit le renforcement de la frontière avec l’Autriche et la construction de camps frontaliers pour les demandeurs d’asile.

Cette instabilité politique, qui avait permis au franc de surperformer l’euro hier, a par conséquent un impact inverse ce matin.

Les incertitudes politiques en Italie et sur le commerce international soutiennent le CHF

Toutefois, l’amélioration de la situation politique en Allemagne n’est pas le facteur le plus préoccupant des investisseurs.

En effet, l’appréciation du franc suisse depuis le début du mois de mai se justifie principalement par le nouveau gouvernement eurosceptique italien et les tensions commerciales grandissantes entre les grandes puissances économiques mondiales envers les mesures protectionnistes américaines comme l’a souligné le communiqué de la banque nationale suisse (BNS) en juin.

En Italie, les incertitudes portaient surtout sur une sortie de la zone euro de la troisième puissance économique de la région, ainsi que le blocage des réformes d’intégration de l’UE par les eurosceptiques italiens. Depuis la fin mai, la situation en Italie est stable, ce qui permet de constater une corrélation extrêmement positive entre le franc et le dollar depuis début juin.

L’escalade des menaces commercialescontinue à créer des incertitudes sur le plan économique. Les investisseurs sont généralement enclins à se protéger aux risques en achetant des devises refuges comme le yen, l’or ou le franc.

Le dollar USD agit également comme devise refuge dans ce contexte de guerre commerciale, tout d’abord parce que l’économie américaine pourrait être moins impactée (à part en cas de réponse coordonnée de l’ensemble des puissances économiques comme l’UE, la Chine, le Canada et le Mexique) et d’autre part en raison du retrait des investissements dans les marchés émergents, qui se font principalement en dollars.

Par ailleurs, le franc suisse est la devise qui s'est la plus appréciée après le dollar américain au cours du second trimestre 2018.

L’EUR/CHF pourrait continuer à profiter de l’accord en Allemagne pour rebondir jusqu’à 1,1657 avant de revenir à 1,15

Graphique journalier de l’EUR/CHF réalisé sur la plateforme ProRealTime

Possible rebond de l'EUR/CHF jusqu'à 1.1657

D’un point de vue de l’analyse technique, nous pouvons observer l’euro surperformer le franc depuis la fin juin. Le cours et le momentum rebondissent depuis que l’EUR/CHF a atteint seuil psychologique à 1,15 franc pour un euro.

Toutefois, le momentum reste dans un territoire bearish (RSI < 50), et le prix sous sa moyenne mobile à 200 jours, ce qui indique une tendance baissière. Par conséquent, il semble plus intéressant à vendre les impulsions haussières ou les cassures de supports.

Le plus haut des 20 derniers jours, actuellement à 1,1657 peut être un bon niveau pour se positionner à la vente sur l’EUR/CHF, d’autant plus que cette résistance est renforcée par la MM200 jours quelques pips plus haut.

Le premier objectif baissier de cette stratégie de vente serait le seuil psychologique à 1,15. Seuil majeur dont le cours a rebondi dessus en fin juin, correspondant également à 38% de retracement de la tendance haussière de 2017/2018. Le second objectif serait le plus bas de l’année, inscrit en début mai à 1,1370.

Cette stratégie baissière serait invalidée si l’euro repasse au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours. Dans ce cas, un retour à 1,1833 puis 1,20 sera envisageable.

Vous débutez dans le trading du Forex ? Démarrez avec ce Guide gratuit pour traders débutants.

Graphique 4 heures de l’EUR/CHF réalisé sur la plateforme ProRealTime

Stratégie vendeuse de l'EUR/CHF à 1,1657 jusqu'à 1,15

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître