Ne manquez aucun article de Valentin Aufrand

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Valentin Aufrand

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

  • Les spéculateurs privilégient le scénario de 4 hausses des taux de la Fed plutôt que celui d’un durcissement de la politique monétaire de la BCE
  • 50% de probabilité pour 4 relèvements des taux directeurs ou plus en 2018
  • La zone euro continue à décevoir avec ses chiffres macros
  • L’euro pourrait rejoindre 1,16$
EUR/USD sous pression 2018 à 1,17 dollar

Les spéculateurs privilégient le scénario de 4 hausses des taux de la Fed plutôt que celui d’un durcissement de la politique monétaire de la BCE

Le bull market du dollar depuis la fin avril marque la pause du marché quant à la spéculation qu’il attribuait sur l’euro ces derniers mois quant à un durcissement de la politique monétaire de la BCE.

En effet, le marché commençait à anticiper un premier relèvement des taux directeur de la banque centrale européenne début 2019, mais les décevants chiffres macros depuis le début de l’année semblent avoir affecté les spéculateurs qui profitent de la hausse des cours de pétrole et des matières premières pour renforcer le scénario de quatre hausses des taux de la Réserve fédérale en 2018. Conséquence, le dollar est privilégié et l’euro est revenu à ses niveaux de début décembre proche de 1,17$ dollar.

50% de probabilité pour 4 relèvements des taux directeurs ou plus en 2018

Depuis la semaine dernière, l’hypothèse de 4 relèvements des taux de la Fed est privilégiée alors que celui de 3 relèvements était depuis le début de la spéculation à l’automne dernier préféré. Depuis quelques mois, ce n’est que cette probabilité entre 3 et 4 hausses des taux de la Fed qui drive le dollar.

Actuellement, il y a 50% de probabilité de connaitre 4 hausses des taux ou plus en 2018 d’après CMEGroup. Nous pouvons également dire que cette part a déjà intégré aux cours, ce qui signifie qu’il y a encore une marge de progression pour que le dollar progresse. Plus le scénario de 4 hausses des taux va tendre vers 100%, plus le dollar devrait se renforcer.

Toutefois, plus cette probabilité sera élevée, moins il y aura des chances que le marché soit surpris positivement. Par conséquent, une probabilité supérieure à 90% serait plutôt un risque qu’un soutien pour le dollar, car 90% de ce scénario aura déjà été intégré au prix.

Please add a description for the image.

Source : CMEGroup

La zone euro continue à décevoir avec ses chiffres macros

En plus de la hausse du pétrole, c’est les décevants chiffres macroéconomiques européens qui invitent le marché à privilégier à court terme le dollar. En effet, la croissance européenne a ralenti au premier trimestre et la baisse des chiffres PMIs depuis le mois de décembre suggèrent davantage de ralentissement de l’économie de la zone euro.

Enfin, l’inflation peine à progresser depuis le début de l’année et est passée de 1,5% en octobre à 1,2% en avril, réduisant ainsi les perspectives de voir la banque centrale européenne d’entreprendre des mesures monétaires restrictives.

>> EUR/USD : trois raisons de suivre la paire Euro-Dollar cette semaine

L’euro pourrait rejoindre 1,16$

Enfin, nous pouvons justifier cette baisse de l’euro par la nécessiter du marché à prendre des bénéfices après un rallye haussier d’un peu plus de 15% de l’EUR/USD en 2017. Les chiffres macros n’étaient probablement donc qu’un facteur pour que le marché prenne des bénéfices.

Le cours de l’EUR/USD a déjà retracé 38% de sa tendance haussière. L’euro évolue ce matin légèrement au-dessus des 1,17$ qu’il devrait rejoindre très prochainement. Ce seuil pourrait être dépassé en raison de l’attrait pour le billet vert des spéculateurs comme expliqué précédemment. Le prochain support après 1,17$ sera l’oblique haussière qui vient chercher les points bas de 2017, actuellement vers 1,16$/1,1650.

Le seuil psychologique à 1,15$ sera également un support à surveiller. Celui-ci se situe dans la zone de 38%-50$ de retracement de la précédente tendance qui est la zone la plus probable d’un rebond lors d’une correction. Il sera donc important de surveiller cette zone entre 1,17$ et 1,15$ dans lequel le marché pourrait se rediriger sur l’euro.

Le franchissement de la moyenne mobile à 50 séances et le RSI du seuil à 50 seraient deux signaux haussiers qui permettraient de passer à nouveau long sur l’EUR/USD.

Découvrez nos prévisions pour les prochains mois du dollar et du yen dans nos ebooks prévisionnels.

Graphique journalier de l’EUR/USD réalisé sur la plateforme ProRealTime

L'euro pourrait rejoindre 1,15 dollar en 2018

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>>3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître