• La Chine fait des concessions, un accord bilatéral États-Unis/Chine est attendu
  • Après un bond de 5% en 3 semaines, le CAC 40 pourrait consolider à 5300 points

CAC 40 en hausse de 5% à 5300 points, prise de bénéfices envisagée

La Chine fait des concessions, un accord bilatéral États-Unis/Chine est attendu

Après le discours de Xi Jinping, prônant le capitalisme et promettant davantage d’ouverture de l’économie chinoise hier au salon économique de Boao, c’est le nouveau gouverneur de la Banque populaire de Chine (PBOC), Yi Gang, qui a détaillé un calendrier de mise en œuvre d'un certain nombre de réformes visant à accroître l'accès des étrangers aux marchés financiers et à l'industrie financière chinoise. Parmi ces réformes dans l’industrie financière, Yi Gang a annoncé que la Chine va permettre aux entreprises étrangères de concurrencer sur un pied d'égalité les financières nationales.

Bien que la plupart des mesures aient déjà été annoncées en novembre, l'augmentation du plafond des investissements étrangers est plus tôt que prévu, ce qui devrait permettre aux multinationales (dont européennes), d’accentuer leur présence dans la deuxième plus grande économie mondiale.

Après le ton conciliant du président Xi hier, les salutations ultérieures de Trump et les propos ce matin du gouverneur de la PBOC,une progression des pourparlers commerciaux entre la Chine et les États-Unis en vue d'un accord bilatéral final est attendue par les marchés.

Après un bond de 5% en 3 semaines, le CAC 40 pourrait consolider à 5300 points

Les indices européens surperforment Wall Street et possèdent des configurations techniques plus confortables qu’Outre-Atlantique. Néanmoins, après avoir progressé de plus de 1% en deux séances, le CAC 40, DAX 30 et les autres indices de la zone euro pourraient commencer à rencontrer des difficultés à progresser davantage sur fond de prises de bénéfices de la part des investisseurs.

En effet, il n’y a encore aucune garantie qu’un accord bilatéral soit signé entre les deux plus grandes puissances économiques du monde. De plus, les États-Unis ont sanctionné la Russie hier, et la situation politique autour de la Syrie semble à nouveau être au centre des attentions, avec une riposte aux attaques chimiques syriennes de la part des États-Unis et de la France est attendue d’ici les prochaines heures, et dont la Russie pourrait s’opposer…

Le contexte géopolitique est encore bien instable, ce qui pourrait inciter les investisseurs à verrouiller davantage de profits.

Graphique 4 heures du CAC 40 réalisé sur la plateforme ProRealTime

Consolidation du CAC 40 entre moyennes mobiles à 100 et 50 séances à 5300 points

Techniquement le CAC 40 a clôturé hier à son pivot à 5300 points, légèrement au-dessus de sa moyenne à 200 séances. Un franchissement du pivot sera nécessaire pour anticiper une poursuite de la tendance haussière. Si tel est le cas, les stratégies acheteuses pourraient être mises en place. jusqu’au plus haut depuis le flash-crash à 5372 points.

En attendant un franchissement des 5300 points, pivot majeur depuis le printemps 2017, le scénario d’une consolidation voire d’un repli semble dominer l’hypothèse d’une poursuite de la tendance haussière. Le cours pourrait donc consolider près du pivot, sous sa moyenne à 100 séances qui a fait office de résistance hier (à 5327 points), mais au-dessus de sa moyenne à 50 jours, actuellement à 5226 points.

Le RSI montre un momentum bullish et une oblique haussière de momentum qui pourrait être intéressante à payer en cas de retour du RSI sur celle-ci.

Sur du moyen terme, je vous invite à télécharger nos nouvelles projections pour le second trimestre dans nos prévisions de trading gratuites de DailyFX.