Dans cet article, nous identifierons les 4 opportunités qui pourraient permettre au Bitcoin de bondir en 2018.

Présentation des 4 opportunités

  • Le protocole Lightning Network pourrait résoudre le problème de scalabilité du Bitcoin
  • Les cryptomonnaies évoluent dans un cadre réglementé
  • Les plateformes d'échanges deviennent plus fiables
  • Les grands distributeurs acceptent le paiement par Bitcoin

1) Le protocole Lightning Network pourrait résoudre le problème de scalabilité

A ce jour, le problème majeur du Bitcoin est sa scalabilité (scalability en anglais). La scalabilité désigne la capacité d'un produit à s'adapter à un changement d'ordre de grandeur de la demande. Nous avons clairement pu remarquer ce problème lors de l’euphorie du mois de décembre, lorsque le Bitcoin a quadruplé de novembre à décembre, pour inscrire un plus haut à 20,000$.

Le nombre de transaction avait alors doublé, passant d’environ 250 000 transactions par jour à plus de 500 000 à la mi-décembre, ce qui avait entrainé une flambée des coûts (55$ par transaction, soit deux fois plus qu’un transfert international SWIFT) et du délai (environ 1h pour valider une transaction début décembre contre 38h fin décembre).

Néanmoins, le protocole Lightning Network sur lequel quelques équipes à travers le monde travaillent depuis plusieurs années, pourrait résoudre ce problème. Pour faire simple, le protocole appliquerait une surcouche à la blockchain qui rassemblerait un nombre de transactions en une seule, puis enverrai la transaction finale à la blockchain.

Téléchargez notre guide pour apprendre les bases de fonctionnement du Bitcoin.

2) Les cryptomonnaies évoluent dans un cadre réglementé

À la demande de plusieurs pays européens dont la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, le Bitcoin et les cryptomonnaies seront l’un des sujets du G20 en Argentine (mars). Ces trois pays prônent pour la mise en place d’un cadre légal mondial, ce qui en cas d’accord, devrait rendre les cours plus stables.

En effet, pour rappel le prix du Bitcoin avait chuté de 40% en septembre à la suite des menaces de la banque centrale de Chine, puis de plus de 50% en janvier à la suite de ceux de la Corée du Sud (les Sud-coréens étant les plus actifs sur ce marché).

Une régulation mondiale permettrait donc de considérablement réduire l’impact que pourrait avoir un État sur le cours du Bitcoin.

3) Les plateformes d’échanges deviennent plus fiables

Les risques de piratage des plus grosses cryptomonnaies sont assez faibles (je ne parle pas d’ici des nouvelles cryptomonnaies n’ayant pas encore fait leurs preuves). Néanmoins, les vols de cryptomonnaies que nous n’entendons pas souvent, mais régulièrement, sont en fait des piratages de plateformes d’échanges. Les hackeurs s’insèrent dans les systèmes des plateformes et volent les cryptos de leurs clients.

Des fusions entre plateformes d’échanges pourraient permettre de réduire ce risque. Les plateformes auraient alors plus de moyen pour développer des technologies empêchant leur piratage.

4) Les grands distributeurs acceptent le paiement par Bitcoin

Parce que le Bitcoin est avant tout utilisé comme un moyen de paiement, l’acceptation de celle-ci par les plus grands marchands au monde comme Amazon ou Walmart serait probablement une aubaine pour le monde des cryptomonnaies.

Actuellement, parmi les mastodontes, nous retrouvons Microsoft qui accepte les paiements par Bitcoin (achats limités), mais également Tesla ou encore Expedia. Autant dire que son utilisation est encore limitée. Mais une avancée technologique qui réduirait ses frais et le temps de transaction pourrait être un facteur pouvant pousser les grands distributeurs à démocratiser les cryptomonnaies.

A lire : Analyses techniques cryptomonnaies de l’Ether, Ripple, Litecoin, Bitcoin Cash

A titre de comparaison, Visa a enregistré plus de 4000 transactions par seconde en 2016. En 2017, Paypal enregistrait en moyenne 241 transactions par seconde et 3,3 pour le Bitcoin en 2017.