Ce jeudi 12 octobre, l’indice britannique est le seul indice européen à être dans le vert à 13h31. Le FTSE 100 revient proche de ses plus hauts historiques atteint en juin, et marque un plus haut de 18 semaines à 7564 points.

En effet, le cinquième round des négociations entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne a pris fin dans la matinée. Encore une fois sans avancée majeure. Le responsable des négociations du Brexit de l’UE, Michel Barnier, a indiqué que les deux parties ont atteint « une impasse » sur la facture du divorce.

Suite à ces propos, la livre Sterling se replie de plus de 0,6% face au dollar et face à l’euro (à 13h39), ce qui fait profiter l’indice FTSE 100 qui se voyait sous pression depuis le début de la semaine à cause de l’appréciation de la livre. Le FTSE progresse donc tout seul, malgré l’important repli des cours de pétrole (WTI -1,05%) et des rendements obligataires américains (-2 points de base sur le 10 ans).

D’un point de vue macroéconomique, l’économie britannique résiste assez bien aux premiers effets du Brexit. Mais la baisse des investissements commence de plus en plus à inquiéter les analystes et experts de la finance qui estiment que la faible croissance pourrait continuer à se dégrader dans les prochains mois.

Les sommets en ligne de mire, mais un potentiel baissier jusqu’à 7000

En août, la production industrielle a augmenté au Royaume-Uni, mais la balance commerciale s’est fortement creusée avec l’UE. Sur le monde, la balance commerciale britannique a atteint en août un plus bas historique sur un rythme annuel (-14,24 milliards £). Les exportations diminuent et les importations continuent d’augmenter alors que la livre Sterling se déprécie et le FTSE revient à ses plus hauts historiques… La semaine prochaine les yeux seront rivés sur l’inflation britannique qui sera publié mardi 17 octobre.

D’après l’analyse technique, le Footsie pourrait continuer de progresser pour revenir tester ses plus hauts historiques à 7600 points. L’appétit pour le risque qui caractérise le mois d’octobre et la baisse de la livre pourrait même faire marquer des nouveaux plus hauts historiques sur l’indice. La prochaine résistance est dorénavant le précédent sommet à 7600 points, qui pourrait être atteint la semaine prochaine. En cas de repli, le support de court terme sera le plus haut prix de clôture mensuel à 7528 points puis 7327 points en cas de cassure. Il est important de ne pas oublier la divergence baissière en formation sur le graphique hebdomadaire depuis le vote en faveur du Brexit et qui pourrait à terme replier l’indice jusqu’à 7000 points.

Consultez nos prévisions du FTSE de ce dernier trimestre de l’année dans nos prévisions de trading gratuites de DailyFX.

Brexit : Le FTSE 100 profite de la baisse de la livre pour revenir vers ses sommets

Graphique journalier du FTSE 100 réalisé sur la plateforme ProRealTime

Autres sujets d’actualités :

Fed : Forte probabilité d’une hausse des taux en décembre et début de la réduction du bilan annoncé

CAC 40 : Le momentum respire et pourrait plier l’indice jusqu’à 5300 points