Les investisseurs ont les yeux rivés sur les tensions grandissantes entre D. Trump et le dirigeant Nord-Coréen Kim Jun Un. En effet, les relations entre ces deux pays ne cessent de se dégrader depuis les deux tirs de missiles balistiques effectués en juillet par Pyongyang.

De plus, hier, les menaces se sont intensifiées avec l’annonce du dirigeant Nord-Coréen, d’envisager une attaque contre la base militaire Américaine sur l’ile de Guam, à laquelle le président Américain a promis « fire and fury » (feu et fureur) en cas d’une attaque de la sorte.

Téléchargez notre nouveau guide de prévisions matières premières afin de connaitre nos analyses trimestrielles

C’est la raison principale à cette ignorance de la publication des stocks par les marchés. Avec cette nouvelle baisse des stocks de plus de 6 millions de barils la réduction des stocks globale depuis début juillet se chiffre à plus de 33 millions de barils.

Les stocks de pétrole peuvent baisser, tant que les producteurs conventionnels et non conventionnels ne s’accordent pas sur une réduction significative et conjointe de la production, les prix ne pourront pas remonter à des niveaux rentables pour l’industrie pétrolière.

Cours du pétrole

WTI : les marchés focalisés sur Pyongyang, ignorent les stocks

Graphique du cours du pétrole WTI en journalier par Vincent Boy. Twitter @VincentBoy_IG

Le cours du pétrole évolue actuellement juste au-dessus du retracement de Fibonacci de 50,0% (baisse de janvier à juin 2017) à 49,11. Par la suite la réintégration du canal descendant pourrait conduire le pétrole WTI vers le plus bas récent à 48,37$.

Suivez l’actualité économique ainsi que nos analyses techniques journalières en regardant le Market live IG

En cas de cassure de ce niveau, la baisse pourrait se prolonger vers la moyenne mobile 100 périodes à 47,65, voire le retracement de Fibonacci de 38,2% à 47,44. Ce niveau ayant servi de résistance à plusieurs reprises au mois de juillet.