Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
EUR/USD, USD/SEK : Faut-il revenir sur les devises Europe au deuxième trimestre ?

EUR/USD, USD/SEK : Faut-il revenir sur les devises Europe au deuxième trimestre ?

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Les facteurs favorables au dollar s’estompent
  • USD/SEK : Une tendance baissière qui peut reprendre
  • EUR/USD : l’euro rebondit sur un retracement Fibonacci de 38,2%

Les facteurs favorables au dollar s’estompent

L'euro s'est déprécié de près de 4 % par rapport au dollar américain au premier trimestre, car les marchés ont anticipé des hausses de taux de la Fed et l'Europe continentale a connu une nouvelle vague de covid accompagné d’un démarrage lent de la campagne de vaccination. Cependant la donne pourrait changer au cours de ce deuxième trimestre.

Tout d'abord, le rythme de hausse de cas de covid dans la zone euro a commencé à diminuer, aidé par les mesures de confinement, et les vaccinations devraient s'accélérer fortement au cours des trois prochains mois. On estime que 35 % des populations des quatre grands États membres de la zone euro recevront leur première dose de vaccin d'ici la fin du mois de mai, et 55 % d'ici la fin du mois de juin, contre seulement 12 % à la fin du mois de mars. À la lumière de la baisse des infections, de l'accélération des vaccinations et des solides données à venir, la zone euro pourrait regagner une partie du terrain perdu.

Deuxièmement, les rendements du Trésor américain se sont stabilisés malgré des données américaines très solides (par ex, ISM à 65, un gain des créations d’emploi de +916 000 ce dernier mois. Il est possible que les rendements continuent à progresser mais la volonté de la Fed à maintenir ses taux inchangés jusqu’en 2023 a été réaffirmé à plusieurs reprises. Tant que les taux à 10 ans, aujourd’hui à 1,68%, restent sous 2%, le cours du dollar ne devrait pas être plus impacté. Par ailleurs, il convient de rappeler l’adage « Don’t fight the Fed » ( Ne pas lutter contre la Fed)

En conséquence, l’appréciation des devises comme le dollar et la livre au premier trimestre pourrait ne pas perdurer au second au profit de l’euro. La couronne suédoise malgré des taux d’intérêts bas est lié à la zone euro et pourrait aussi voir son cours s’apprécier.

L’autre gagnant des prochaines semaines pourrait être l’EUR/CHF qui suivrait le rebond économique européen.

USD/SEK : Une tendance baissière qui peut reprendre

Le franchissement de l’oblique haussière donnait un signal de stabilisation après la lourde chute du dollar contre la couronne. Cependant ce rebond n’est qu’une respiration dans une tendance baissière. Le signal de reprise de la baisse serait donné par la rupture du support à 8,4468 qui mettrait en danger le point bas à 8,1250.

Ce scénario serait remis en cause en cas de dépassement du dernier sommet à 8,7650 et la tendance s’inverserait sur franchissement de la droite de polarité à 9,1655.

Evolution du dollar contre couronne suédoise en données quotidiennes :

EUR/USD, USD/SEK : Faut-il revenir sur les devises Europe au deuxième trimestre ?

EUR/USD : l’euro rebondit sur un retracement Fibonacci de 38,2%

L’euro contre dollar se reprend depuis son point bas à 1,1705 qui correspond à un retracement de 38,2% de la hausse de Mars 2020 à Janvier 2021. Un seuil Fibonacci classique dans une tendance haussière.

L’euro dollar est reparti à la hausse vers la moyenne mobile à 200 périodes à 1,1950 proche d’une zone de résistance à 1,1990/1,2000. Le franchissement de cette obstacle donnerait le signal que la tendance haussière est de retour et exposerait le plus haut du mois de Mars à 1,2244.

Si l’euro échoue sur la résistance alors la phase de consolidation se poursuivrait entre les deux bornes 1,2000 et 1,1700.

Evolution de l’euro contre dollar en données quotidiennes :

EUR/USD, USD/SEK : Faut-il revenir sur les devises Europe au deuxième trimestre ?

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.