Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • V shape ? (Nasdaq 100 - 15 min chart) https://t.co/KEE3lhi9iC
  • Fed / Bullard toujours au sujet des taux Quelque chose qui ressemblerait à de la panique attirerait mon attention, mais ce n'est pas le cas
  • Fed / Bullard La taux 10 ans revient juste à son niveau des 6 mois qui ont précédé la pandémie, c'est toujours un niveau bas (still quite low level of yields)
  • Fed / Bullard au sujet de la tolérance sur les taux -nous ne pouvons pas parler d'un niveau spécifique sans contexte de données, donc il est difficile de définir une limite ("draw an line in the sand")
  • Selon Bloomberg, les Etats-Unis et l'Europe se sont mis d'accord sur une pause de 4 mois concernant les taxes commerciales
  • Le #Nasdaq100 évolue toujours sur des plus bas de 3 mois sous l'effet des taux Test en cours du haut de l'ancienne zone de consolidation Si incursion sous cette zone, pas grand chose avant 12000 voire l'oblique inférieure --> https://t.co/Xy2vuexoOp
  • 10 ans US / Retour à la case départ https://t.co/uoS20sIFBY
  • Les arrangements entre copains c'est cool, mais peut-être que le client final va commencer à élever la voix https://t.co/EkislFnT5Q
  • Pétrole #WTI au plus haut depuis avril 2019 La baisse liée à la crise totalement effacée et dépassée ça va vite, peut-être trop vite pour certains pays qui ne seraient pas d'accord pour payer ce prix en phase de reprise économique... https://t.co/cEleCsByPw
  • Si un "swoosh" doit se matérialiser sur l'argent, il ne doit plus tarder... Potentiellement préférable d'attendre retour > 28$ pour exploiter le mouvement s'il se (re)met en route #Silver #XAGUSD --> https://t.co/peVLC1yllF
Le yen pourrait reprendre sa tendance baissière grâce au positionnement "dovish" que pourrait avoir la Banque du Japon

Le yen pourrait reprendre sa tendance baissière grâce au positionnement "dovish" que pourrait avoir la Banque du Japon

Ilya Spivak, Head Strategist, APAC

Prévision fondamentale pour le yen : Neutre

  • Les marchés testent la fermeté de la BoJ même si une politique de relance prudente émerge
  • Le yen pourrait chuter sous l'effet d'une politique dovish de la BOJ, risque d'un plus grand stimulus
  • Consultez notre prévision pour le troisième trimestre pour découvrir ce qui influencera les tendances du yen à long terme

Que disent les décisions de vente/achat des traders particuliers au sujet de la tendance du yen ? À lire ici !

Le yen s'est retrouvé comme à la croisée des chemins alors que la Banque du Japon réfléchit sur les tendances économiques concurrentes avant sa prochaine annonce de politique monétaire la semaine prochaine. D'un côté, l'engagement inébranlable des décideurs pour une posture ultra dovish alors même que la croissance prend de l'ampleur semble avoir finalement planté le décor d'une politique de relance. De l'autre côté, les stratégies de la Banque centrale pourraient commencer à paraître destructrices.

Les tendances de l'activité économique semblaient franchir une étape au quatrième trimestre de 2016 avec l'accélération constante peu de temps après du la prolongation des taux sur le secteur non agricole (secteur manufacturier et des services). Sans surprise, les actions locales ont augmenté parallèlement, reflétant vraisemblablement des perspectives de meilleurs gains.

Le refus de la BOJ d'envisager le resserrement même dans ce contexte a maintenu fermement la devise à un statut de devise de financement, ce qui signifie que les investisseurs optimistes sont ravis d'emprunter à moindre coût en yen pour acheter des actifs à rendement plus élevé. Cette situation a eu pour conséquence la dépréciation qui a à son tour favorisé l'inflation. En effet, la reprise de la croissance au cours des 9 derniers mois a été suivie par une hausse du principal indicateur de l'IPC de référence cible de la BOJ.

Cependant, les marchés ont leurs propres mécanismes de resserrement en cours. L'atmosphère " risk-on " s'est transformée en flux de capitaux émanant de la sécurité des obligations d'État (obligation du gouvernement japonais) en propulsant les rendements plus hauts en même temps que le prix des actions. Dans une tentative apparente d'empêcher cette augmentation de coûts d'emprunt d'étouffer la politique de relance, la BOJ s'est engagée à plafonner le taux de référence sur les obligations du gouvernement japonais à 10 ans à près de 0%.

Les marchés testent actuellement la détermination de la banque centrale. Le 7 juillet, elle a été obligée d'intervenir à travers sa première grande offre d'achat d’obligations à taux fixe en cinq mois, alors que le taux 10 ans atteignait le plus haut niveau depuis février. Si la BoJ doit soutenir la relance de l'inflation, ils devront convaincre les marchés des moyens qu'ils ont pour contenir les coûts d'emprunt pendant que l'accélération de la croissance et la faiblesse du yen agissent.

Un léger pas vers cette direction pourrait consister à réduire les attentes d'inflation même si les prévisions de croissance du PIB sont poussées plus haut. Néanmoins, depuis le début d'année, la BOJ marche sur les pointes vers cette direction et le dernier besoin d'intervention suggère que l'approche est insuffisamment puissante. Le yen pourrait davantage chuter après une brève pause la semaine passée grâce à la Banque du Japon qui affirme fermement sa position dovish et menace les marchés avec la perspective d'un assouplissement plus accentué.

En fin de compte, ceci revient à dire que la BOJ pourrait avoir besoin d'un artillerie plus lourde. Les récentes données économiques décevantes pourraient avoir calmé le besoin d'un changement de politique, en réduisant légèrement la progression risk-on en soulageant la pression haussière sur les rendements des obligations. Cependant, signaler la perspective claire d'une expansion du stimulus semble nécessaire. En effet, un annonce du statu quo pourrait bien engendrer une hausse inutile du yen.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.