Les valeurs refuges et notamment l’or ont fortement augmenté suite aux différentes provocations de Pyongyang. D’abord un tir de missile balistique au-dessus du Japon suivi une semaine plus tard d’un test de bombe H en sous-sol.

Pour une analyse approfondie vous pouvez télécharger notre guide de prévisions matières premières

Ce weekend les marchés attendaient une nouvelle démonstration de force de la part du régime Nord-Coréen, à l’occasion du 69ème anniversaire de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), mais Kim Jung Un n’en a rien fait.

Les investisseurs peuvent maintenant se tourner vers les publications économiques et la conjoncture mondiale. Tous ses événements inattendus ont écarté les marchés des problèmes de fond. Le premier est la validation par le congrès Américain du relèvement du plafond de la dette pour 3 mois. Cela permet aux Etats-Unis de faire face aux dégâts causés par le passage des ouragans Harvey au Texas et Irma en Floride.

En effet, les Etats-Unis ne doivent pas dépasser un certain plafond de dette, actuellement limité à environ 20 000 milliards de dollars, ou le cas échéant justifier et négocier auprès du congrès un relèvement provisoire.

Donald Trump réclamait cette augmentation, avant que le budget soit bouclé fin septembre, mais sa demande initiale concernait le mur qu’il souhaite construire à la frontière Mexicaine. Ce mur était l’un des chevaux de bataille de sa campagne mais devra attendre car la priorité vient des populations sinistrées sur le territoire.

Suivez notre émission quotidienne le Market live IG pour une analyse macroéconomique et financière en direct

En revanche ces ouragans posent différents problèmes à l’administration Trump. Les coûts sont estimés à plusieurs dizaines de milliards et les fonds débloqués par l’Etat pourraient accentuer encore davantage le déficit des USA. De plus le gouvernement, qui essaie tant bien que mal de faire abroger l’Obamacare pour permettre la mise en place de la réforme fiscale de grande ampleur promise par Donald Trump lors de sa campagne électorale.

Les difficultés que rencontre l’administration Trump à mettre en place les réformes promises pourraient faire remonter les craintes d’un ralentissement économique aux Etats-Unis et de nouveau rendre les marchés volatils.

Les investisseurs seront également attentifs aux publications économiques avec la réunion de politique monétaire de la BoE (Banque d’Angleterre) jeudi. Les autres publications en provenance des Etats-Unis ou encore de la Banque Nationale Suisse pourraient intéresser les marchés, n’hésitez pas à regarder le calendrier économique de la semaine.

Cours de l’or

Cours de l’or : la baisse des tensions fait plier l’once

Graphique du cours de l’or en journalier. Twitter : @VincentBoy_IG

Le cours de l’or semble reprendre une tendance baissière après s‘être apprécié de plus de 11% en 2 mois. L’once d’or a rejoint un plus haut depuis un an à 1358$ avant de corriger vers 1331, niveau qui soutenait le cours depuis le début du mois. La cassure de ce niveau a accentué la baisse, menant le cours de l’or vers le support à 1328 dollars.

Actuellement sous ce niveau, l’once pourrait venir tester le seuil des 1320$ avant d’accélérer sa baisse vers le support situé à 1308$. Le cours de l’or pourrait par la suite rebondir sur ce cours voire sur le seuil psychologique des 1300$.

Le RSI qui sort tout juste de la zone de sur achat pourrait soutenir ce scénario.