Ne manquez aucun article de Valentin Aufrand

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Valentin Aufrand

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

  • La banque d’Angleterre maintient comme prévu son principal taux directeur à 0,50%
  • Mark Carney souligne les risques économiques liés au Brexit
  • GBP/USD-EUR-JPY : La livre en baisse après le discours de Carney

Mark Carney prudent en raison du Brexit, banque d'Angleterre maintient ses taux directeurs, prochaine hausse des taux en août 2018

La banque d’Angleterre maintient comme prévu son principal taux directeur à 0,50%

Comme prévu, les membres siégeant au Conseil de la banque d’Angleterre ont décidé de maintenir les taux directeurs après une première hausse de 25 points de base en novembre 2017. Cette décision était déjà pleinement intégrée au marché, alors qu’il y a encore un mois presque l’ensemble des analystes interrogés par Reuters tablaient sur un nouveau tour de vis (probabilité de 77% le 11 avril, contre moins de 10% en début mai).

Dans son communiqué, la BoE justifie ce statuquo par une croissance au premier trimestre plus faible que prévu, alors que les salaires et les pressions inflationnistes domestiques se raffermissaient progressivement.

Ce changement d’opinion est la raison pour laquelle la livre est en baisse face à la plupart des devises majeures, dont le dollar contre lequel elle est revenue à ses niveaux du début d’année à 1,35$. Ce changement d'opinion des analystes s’explique par les récentes statistiques macroéconomiques décevantes du Royaume-Uni alors qu'elles paraissaient "solides" lors du T4 2017. Depuis la mi-avril les chiffres britanniques déçoivent les investisseurs, dont surtout la croissance britannique, ressortie en hausse de seulement 0,1% lors du premier trimestre, son plus faible niveau depuis 2012.

De plus, l’inflation est certes supérieure à l’objectif médian de la BoE, mais ralentit en direction de celui-ci vers 2%. Tant que les prix à la consommation tendent vers cet objectif, l’hypothèse de voir la banque d’Angleterre durcir sa politique monétaire est presque réduite à néant, car elle fragiliserait encore plus la croissance, déjà pénalisée par les incertitudes des investisseurs concernant le Brexit.

Le marché s’attend dorénavant à une hausse des taux de la Banque d’Angleterre en août 2018 (Reuters).

Mark Carney souligne les risques économiques liés au Brexit

Dans la conférence de presse qui a suivi le communiqué, le gouverneur de la BoE, Mark Carney, a par ailleurs indiqué s’attendre à une croissance économique plus robuste que ce que les chiffres du premier trimestre ont montré, mais le gouverneur a toutefois signalé que la consommation au Royaume-Uni ne s'est accrue que de moitié par rapport au taux enregistré avant le référendum du Brexit.

Pour terminer, les membres du Conseil (MPC) penchent sur un resserrement "modéré" de la politique monétaires en raison des risques économiques persistants liés au départ du pays de l'Union européenne (suivre le déroulement du Brexit).

GBP/USD-EUR-JPY : La livre en baisse après le discours de Carney

L’impact de ce communiqué et de la conférence de presse de Mark Carney est négatif sur la livre sterling, qui perd du terrain face à la plupart des devises majeures comme l’euro, le dollar ou le yen.

Alors que le GBP/USD était orienté à la hausse ce matin, le chandelier journalier évolue dorénavant dans le rouge. Une clôture sous 1,35$ permettrait d’envisager un repli plus important de la livre jusqu’au prochain support à 1,32$.

Découvrez nos prévisions pour les prochains mois des devises majeures du Forex dans nos ebooks prévisionnels.

Graphique journalier du GBP/USD réalisé sur la plateforme ProRealTime

GBP/USD baissier jusqu'à 1.32 si cassure des 1.35

Sur le GBP/JPY, la livre est proche du bas de son canal ascendant dans lequel il évolue depuis avril 2017. Le signal vendeur sera donné en cas de clôture d’un chandelier journalier sous l’oblique support de ce canal, ce qui remettrait en perspective la tendance haussière de moyen terme. Il sera alors possible d’envisager un retour de la livre à 145 voire 143,62 yens.

Graphique journalier du GBP/JPY réalisé sur la plateforme ProRealTime

GBP/JPY teste le bas de son canal, possible baisse jusqu'à 145

Enfin, l’EUR/GBP oscille au milieu de son canal descendant depuis le début du mois. Tant la livre que l’euro sont des devises qui perdent du terrain depuis début mai. L’EUR/GBP ne devrait donc pas connaitre de fort mouvement directionnel, mais les bornes du canal descendant seront toujours exploitables tant qu’elles ne sont pas dépassées. A court terme, nous pouvons identifier un support à 0,87£ et une résistance à 0,88£.

Graphique journalier de l’EUR/GBP réalisé sur la plateforme ProRealTime

EUR/GBP consolide entre 0,88 et 0,88

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>>3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître