Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Prévisions EUR/USD pour 2022 : l’inflation, le nerf de la guerre pour les banques centrales

Prévisions EUR/USD pour 2022 : l’inflation, le nerf de la guerre pour les banques centrales

Joris Zanna, Analyste Marché

SUJETS ÉVOQUÉS DANS CETTE ANALYSE DE LA PAIRE EUR/USD

  • L’inflation : un thème clé pour les banquiers centraux
  • EUR/USD : la paire entame une phase de consolidation

L’inflation : un thème clé pour les banquiers centraux

L'euro devrait encore rester sous pression face au billet vert. Isabel Schnabel, membre du directoire de la Banque centrale européenne, a laissé entendre ce week-end que la BCE pourrait retirer ses mesures de soutien plus rapidement que prévu pour juguler l'inflation.

"Si la trajectoire future des prix de l'énergie menace de porter l'inflation globale au-dessus de notre objectif à moyen terme et si les perspectives de croissance et de demande restent compatibles avec de fermes tensions inflationnistes sous-jacentes, la politique monétaire doit agir pour défendre la stabilité des prix", a indiqué Isabel Schnabel.

Cette situation pourrait amener la BCE à relever ses projections d'inflation en mars et alimenter les anticipations d'un resserrement plus rapide que prévu de la politique monétaire.

En zone euro, l'inflation annuelle a atteint 5% en décembre 2021, un record depuis 25 ans. La Banque Centrale Européenne a indiqué que cette flambée était due en grande partie à des facteurs ponctuels et que la croissance des prix devrait ralentir mi-2022. Espérons que ses anticipations soient exactes et que la BCE ne cultive pas la politique de l’autruche, auquel cas une inflation plus durable remettrait en cause sa politique monétaire et Christine Lagarde devra donner un tour de vis.

Par ailleurs, les investisseurs se tourneront mercredi vers les données sur l'inflation aux Etats-Unis, puisque la hausse des prix est la principale raison qui pousse la Fed à remonter ses taux.Une inflation élevée serait donc positive pour le dollar.L'inflation US devrait dépasser en décembre la barre des 7% sur un an, mettant en évidence les tensions inflationnistes généralisées qui affectent l'économie.

Prévisions hausse de taux selon Goldman Sachs :

Previsions hausse de taux selon Goldman Sachs

Goldman Sachs table désormais sur quatre hausses des taux américains cette année, soit une de plus qu'auparavant, et s'attend à ce que la Fed commence à réduire son bilan dès juillet, voire plus tôt encore.La Fed semble prête à relever ses taux d'intérêt en mars, compte tenu des tensions sur le marché du travail et de l'accélération de l'inflation outre-Atlantique.

Pour résumer, les perspectives de marché sont globalement positives pour l’année 2022. Tout dépendra maintenant de l’action des banquiers centraux. Les membres de la Fed anticipent 3 hausses de taux en 2022 et 3 hausses de plus en 2023. Le durcissement de ton des banques centrales et l'inflation sont les plus gros risques pour les mois à venir selon les gestionnaires de fonds.

EUR/USD : la paire entame une phase de consolidation

Graphiquement, l’EUR/USD évolue à l’intérieur d’un canal baissier depuis juin 2021. Toutefois, la paire semble consolider dans un triangle ascendant, ainsi la rupture d’une des deux bornes devrait donner le coup d’envoi du prochain mouvement directionnel.

L’euro est toujours maintenu en échec sur la résistance des 1,1370$ couplée à la moyenne mobile 50 périodes. De ce fait, un franchissement de ce seuil accompagné d’une sortie par le haut du canal ouvrirait la voie à une reprise haussière. La paire pourrait ensuite reprendre de la hauteur en direction des 1,1530$.

Néanmoins, le pivot clé se situe à 1,1270$. Si ce niveau est amené à céder sous la pression vendeuse, alors l’EUR/USD risque de poursuivre sa dégringolade vers de nouveaux plus bas. Une incursion sous les 1,1180$ déclencherait une nouvelle vague de baisse vers les 1,1075$.

Au vu du contexte économique, notre prévision pour 2022 est baissière sur cette paire. Certes, le marché devrait offrir de puissant rebond sur les gros niveaux de support, toutefois le resserrement monétaire accéléré des banques centrales (notamment de la Fed) plaide pour une poursuite de la baisse.

GRAPHIQUE DE L’EUR/USD EN DONNÉES JOURNALIÈRES

Graphique de L EUR/USD

Twitter @Joris Zanna

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.