Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Bourse : focus sur l’inflation américaine – EUR/USD : l’euro chute après la BCE

Bourse : focus sur l’inflation américaine – EUR/USD : l’euro chute après la BCE

Joris Zanna, Analyste Marché

SUJETS ÉVOQUÉS DANS CE BRIEFING DES MARCHÉS :

  • Les Bourses européennes digèrent les annonces de la BCE
  • Wall Street nerveuse avant l’IPC US
  • Graphique du jour EUR/USD : une sortie de range

Les Bourses européennes digèrent les annonces de la BCE

Les Bourses européennes reculent en début de séance vendredi avant la publication des chiffres mensuels de l'inflation aux Etats-Unis, qui ne manqueront pas d'alimenter les discussions sur la politique de la Réserve fédérale avant sa réunion de la semaine prochaine.

Les investisseurs continuent en outre de digérer les annonces de la Banque centrale européenne sur son intention de cesser sa politique d'achats d'obligations sur les marchés et de relever ses taux en juillet d'un quart de point, l'institution ayant ajouté qu'elle n'excluait pas une hausse plus importante en septembre si l'inflation ne ralentit pas.

Deutsche Bank s'attend désormais à ce que la BCE procède à deux hausses de taux de 50 points de base cette année (en septembre et en octobre) et Morgan Stanley à un relèvement d'un demi-point en septembre.

H2 – Wall Street nerveuse avant l’IPC US

Wall Street a conclu en forte baisse jeudi plombée par les décisions de resserrement monétaire de la BCE mais aussi par la crainte de l'annonce vendredi d'une inflation américaine restée tenace en mai.

La hausse des prix du pétrole a également contribué à la nervosité des investisseurs, avant la publication de l'indice mensuel des prix à la consommation.

Les analystes s'attendent à un indice CPI des prix à la consommation encore vigoureux pour le mois dernier aux Etats-Unis avec une hausse de 0,7% sur le mois (après +0,3% en mars) et de 8,3% sur douze mois.

Autrespoints sur l’actualité des marchés financiers

  • Pétrole :

Les cours pétroliers sont en baisse modérée, les craintes liées aux nouvelles mesures contre le COVID-19 en Chine l'emportant sur la forte demande en provenance des Etats-Unis.

Calendrier économique du jour :

Bourse : focus sur l’inflation américaine – EUR/USD : l’euro chute après la BCE

Retrouvez l’intégralité du calendrier économique pour connaître l’ensemble des évènements économiques à venir.

GRAPHIQUE DU JOUR –EUR/USD : une sortie de range

Bourse : focus sur l’inflation américaine – EUR/USD : l’euro chute après la BCE

La BCE s'est engagée à relever ses taux pour au moins les deux prochaines

réunions, toutefois l'ampleur de la hausse en septembre est incertaine et Christine Lagarde a évoqué le risque de fragmentation des marchés obligataires de la zone euro, c'est à dire la divergence des coûts de financement entre les pays les plus endettés.

Côté graphique, l’EUR/USD évolue toujours dans un canal baissier. A court terme, la paire consolidait dans un range entre 1,0635$ et 1,0775$. Ainsi, la rupture du support ouvre la voie à une nouvelle jambe de baisse. Par conséquent, les vendeurs reprennent la main et l’euro pourrait retomber sur le prochain niveau à 1,0520 dans les jours à venir.

Si vous êtes un trader débutant ou expérimenté, DailyFX met à votre disposition de nombreuses ressources pour vous aider :

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.