Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Bourse : Bear Market – Brent : le pétrole flambe

Bourse : Bear Market – Brent : le pétrole flambe

Joris Zanna, Analyste Marché

SUJETS ÉVOQUÉS DANS CE BRIEFING DES MARCHÉS :

  • Les Bourses européennes en chute libre
  • Wall Street termine dans le rouge malgré un solide rapport sur l’emploi
  • Graphique du jour Brent : le pétrole poursuit son envolée

Les Bourses européennes en chute libre

Les Bourses européennes reculent fortement en début de séance lundi tandis que le prix du pétrole s’envole dans la perspective d'une éventuelle interdiction occidentales des approvisionnements russes.

Les actions européennes chutent une nouvelle fois, de même que les places asiatiques ce matin et les contrats à terme sur les grands indices de Wall Street, en répercussions de la guerre en Ukraine.

Les cours pétroliers ont atteint de nouveaux plus hauts depuis juillet 2008 après que les Etats-Unis, l'Union européenne puis le Royaume-Uni ont agité la menace d'un embargo sur les importations de pétrole de Russie.

En outre, de nouvelles exigences du Moscou risques de retarder un éventuel accord sur la nucléaire iranien qui permettrait d'accroître l'offre pétrolière.

Wall Street termine dans le rouge malgré un solide rapport sur l’emploi

Wall Street a terminé vendredi en baisse, les craintes liées à l'intensification du conflit en Ukraine l'emportant largement sur la hausse plus marquée qu'attendu des créations d'emplois aux Etats-Unis.

Le département américain du Travail a fait état de 678.000 créations d'emplois non agricoles le mois dernier après 481.000 (révisé de 467.000) en janvier. Le consensus Reuters s'établissait pour février à 400.000.

La plupart des 11 indices sectoriels du S&P ont fini dans le rouge, les valeurs bancaires affichant la plus forte baisse en raison des inquiétudes des investisseurs quant à l'impact des sanctions occidentales contre la Russie sur le système financier international. Dans l'ensemble, les actions ont souffert de l'aversion au risque, les opérateurs recherchant les valeurs refuges.

Autrespoints sur l’actualité des marchés financiers

Calendrier économique du jour :

Bourse : Bear Market – Brent : le pétrole flambe

Retrouvez l’intégralité du calendrier économique pour connaître l’ensemble des évènements économiques à venir.

GRAPHIQUE DU JOUR –Brent : le pétrole poursuit son envolée

Bourse : Bear Market – Brent : le pétrole flambe

Les prix du pétrole grimpent en flèche, atteignant leur plus haut niveau en près de 14 ans, après que le secrétaire d'Etat américain a déclaré dimanche que les Etats-Unis et leurs alliés européens ont discuté de la possibilité d'interdire les importations de pétrole russe.

Par conséquent, le Brent et le WTI ont tous deux atteint en séance leur plus haut niveau depuis juillet 2008 à respectivement 137,00 dollars et 130,50 dollars. Malgré un pic inédit autour des 137 dollars, le Brent se replie sous la résistance de 2011 / 2012 vers 127 dollars. Une clôture sous ce niveau permettrait de venir combler le gap hebdomadaire laissé ouvert à 119,80 dollars. Certes une correction de marché est envisageable après une hausse fulgurante en seulement quelques séances mais la dynamique reste fortement haussière.

Le pétrole pourrait commencer à se stabiliser dans les prochains jours entre 137 dollars et 115 dollars. Néanmoins, au vu du contexte, il ne faut pas exclure un nouveau record historique au-dessus des 150 dollars dans les semaines à venir si la situation en Ukraine s’envenime encore.

Si vous êtes un trader débutant ou expérimenté, DailyFX met à votre disposition de nombreuses ressources pour vous aider :

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.