Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Bourse : Apple et Amazon déçoivent – EUR/CHF : l’euro plonge face au franc suisse

Bourse : Apple et Amazon déçoivent – EUR/CHF : l’euro plonge face au franc suisse

Joris Zanna, Analyste Marché

SUJETS ÉVOQUÉS DANS CE BRIEFING DES MARCHÉS :

  • Les Bourses européennesreculent, l’inflation accélère
  • Apple et Amazon pénalisent Wall Street après la clôture
  • Graphique du jour –EUR/CHF : sur le fil du rasoir

Les Bourses européennes reculent, l’inflation accélère

Les Bourses européennes reculent en début de séance vendredi après les prévisions inférieures aux attentes d'Apple et d'Amazon, qui prennent le pas sur une nouvelle série de résultats solides en Europe et la bonne surprise de la croissance française au troisième trimestre.

Les déclarations de la présidente de l'institution, Christine Lagarde, n'ont manifestement pas suffi à rassurer les investisseurs sur le risque d'un relèvement des taux d'intérêt dès 2022 et les rendements obligataires sont repartis à la hausse.

Au cours du troisième trimestre 2021, le PIB corrigé des variations saisonnières a augmenté de 2,2% dans la zone euro et de 2,1% dans l’Union européenne, par rapport au trimestre précédent. En France, la croissance a dépassé les attentes sur la période juillet-septembre pour atteindre 3% par rapport au deuxième trimestre.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 4,1% en octobre 2021, contre 3,4% en septembre, selon une estimation rapide publiée par Eurostat. Il est supérieur au consensus Reuters s'élevant à 3,7%.

Apple et Amazon pénalisent Wall Street après la clôture

Wall Street a fini en hausse jeudi, le Nasdaq et le S&P 500 s'établissant à des records dans le sillage des gains d'Apple et d'Amazon avant la publication de leurs résultats trimestriels, tandis que les résultats solides d'autres firmes ont rassuré sur leur rentabilité malgré le ralentissement de la croissance économique.

Néanmoins, Apple et Amazon perdaient 3,4% et 4% respectivement dans les transactions hors séance après la clôture de Wall Street jeudi soir, en réaction à des trimestriels inférieurs aux attentes et des prévisions plombées par les problèmes d'approvisionnement, de logistique et de main-d’œuvre.

Globalement, les résultats trimestriels solides des entreprises américaines ont contribué à atténuer les effets de la publication d'un rapport du département américain du Commerce indiquant un net ralentissement de la croissance de l'économie américaine au troisième trimestre.

D'autres données communiquées dans la journée font état d'un recul des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis. Les investisseurs ont aussi gardé un oeil sur Washington, où le président américain Joe Biden a dit avoir obtenu un accord sur un nouveau plan d'investissement de 1.750 milliards de dollars.

Par conséquent, le Dow Jones a pris 0,68% à 35 727,63 points. Le Nasdaq a avancé de 1,39% et le S&P500 a gagné 0,98%.

Autrespoints sur l’actualité des marchés financiers

  • Pétrole :

Le marché pétrolier est hésitant et s'achemine vers sa première baisse hebdomadaire depuis le mois d'août, un repli d'environ 1% à ce stade, la semaine, ayant été dominée par l'augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis et l'annonce de la reprise des discussions directes entre l'Iran et l'Occident.

Calendrier économique du jour :

Calendrier economique du Jour

Retrouvez l’intégralité du calendrier économique pour connaître l’ensemble des évènements économiques à venir.

GRAPHIQUE DU JOUR –EUR/CHF : sur le fil du rasoir

Graphique du Jour EUR/CHF

La Banque nationale suisse a annoncé vendredi qu'elle a subi une perte au troisième trimestre, en raison du résultat négatif des positions en devises étrangères au cours de cette période.

La perte nette de la banque centrale suisse pour le trimestre clos le 30 septembre s'est élevée à 2,08 milliards de francs, contre un bénéfice net de 14,31 milliards de francs au trimestre précédent.

Côté graphique, l’euro s’enfonce face au franc suisse vendredi, alors que les craintes inflationnistes renforcent la devise helvétique. L’EUR/CHF évolue dans un canal baissier depuis mars 2021,ainsi les prix se dirigent vers la borne basse couplée au support horizontal vers 1,0610.

Techniquement, il s’agit du dernier rempart pour endiguer l’hémorragie et permettre un rebond du marché. Si ce niveau clé résiste à la pression vendeuse, alors l’euro pourrait reprendre des couleurs pour revenir tester les 1,0675. Toutefois, difficile d’envisager un véritable redémarrage haussier. Pour cela, il faudrait que la paire parvienne à reconquérir les 1,0725 puis à s’extraire par le haut du canal baissier.

Enfin, une incursion sous les 1,0600 ne serait pas de bon augure pour la suite. L’euro risquerait de poursuivre sa dégringolade en direction des 1,0510 ; son plus bas niveau depuis mai 2020.

Si vous êtes un trader débutant ou expérimenté, DailyFX met à votre disposition de nombreuses ressources pour vous aider :

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.