Ne manquez aucun article de Valentin Aufrand

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Valentin Aufrand

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Les résultats de JP Morgan et Wells Fargo attendus

Les marchés actions continuent à consolider, Wall Street ayant connu une petite séance de baisse hier en attendant les résultats des banques américaines comme JP Morgan et Wells aujourd’hui. Les bénéfices du secteur bancaire sont prévus en hausse de seulement 1,8% contre 8,2% il y a six mois en raison de la détente des rendements obligataires dû au changement de cap de la politique monétaire de la Fed.

Début des négociations UE-US et Japon-US

Les dirigeants des 27 ont chacun donné leur accord pour débuter les négociations commerciales avec les Etats-Unis. En février, la commissaire européenne au commerce, Cecilia Malmstrom, a exprimé sa volonté de conclure un accord commercial restreint avec Washington d’ici octobre prochain et a souligné que la principale priorité de l’Europe était d’empêcher la mise en place de tarifs sur les voitures.

Toujours sur le front du commerce, les négociations commerciales entre les Etats-Unis et le Japon commenceront la semaine prochaine. Le Japon espère empêcher la mise en place de tarifs douaniers sur leurs voitures, tandis que Washington espère de son côté augmenter ses exportations agricoles pour réduire son déficit commercial de 60 milliards de dollars avec le Japon.

Sur le plan macroéconomique, les prix à la production ont enregistré leur plus forte augmentation en cinq mois aux Etats-Unis et les inscriptions aux allocations chômage sont tombées à leur niveau le plus faible en près de 50 ans.

Les exportations chinoises rebondissent plus que prévu

En Asie, les indices terminent une nouvelle fois dans un ordre dispersé. Le Nikkei s’adjuge 0,68% grâce aux bénéfices records attendus de Fast Retailing (Uniqlo) cette année. L’indice chinois CSI300 rebondit en fin de séance grâce à la forte hausse des exportations en mars (+14%) contre une hausse de seulement 7,3% attendue. Les importations sont quant à elles à nouveau en baisse pour le 4ème mois consécutif à -7,6%. Le CSI chinoise cède 0,46% à 08h33.

Sur le Forex, l’euro surperforme les majeures ce matin après avoir reculé face à des statistiques américaines solides la veille.

A SUIVRE CE VENDREDI

L’attention des investisseurs se portera sur les résultats de JP Morgan et Wells Fargo, la production industrielle de la zone euro et l’indice de confiance du Michigan.

Calendrier macroéconomique du 12 avril 2019 de DailyFX

calendrier macroéconomique du 12 avril 2019

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

EUR/CAD – USD/CAD : le dollar canadien recule face à l’euro et au dollar

Le dollar canadien perd du terrain face à l’euro. Le taux de change EUR/CAD tente de franchir une inversion de polarité à 1,5035 cad après avoir rebondi sur une droite de tendance haussière partant du creux du 3 octobre.

Brent : Quand la hausse des cours de pétrole peut-elle s’arrêter ?

Une grande partie de la hausse de 32% du cours du pétrole Brent depuis le début de l’année (et 42% pour le WTI !) s’explique par les efforts de l’OPEP+ de réduction de sa production, les sanctions de Washington contre les régimes vénézuélien et iranien, ainsi que les récents combats en Libye.