Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
L’EUR/USD hésite avant l'inflation américaine

L’EUR/USD hésite avant l'inflation américaine

Joris Zanna, Analyste Marché

SUJETS ÉVOQUÉS DANS CETTE ANALYSE DE LA PAIRE EUR/USD

  • Le marché se focalise sur les prix à la consommation aux Etats-Unis
  • EUR/USD : un range à venir ou une reprise haussière ?

Le marché se focalise sur les prix à la consommation aux Etats-Unis

L'inflation dans la zone euro va "selon toute probabilité" ralentir dès 2022 mais la Banque centrale européenne est prête à réagir si ce n'est pas le cas, a déclaré lundi Isabel Schnabel, membre du directoire de l'institution.

La hausse des prix en zone euro s'est accélérée plus qu'attendu ces derniers mois. Néanmoins, la BCE continue de considérer cette évolution comme un phénomène temporaire lié à la hausse des matières premières ainsi qu'à des pénuries de certains composants industriels, comme les semi-conducteurs.

Par ailleurs, les investisseurs se tournent déjà sur l'indicateur de la semaine : l'indice des prix à la consommation (CPI) pour août aux Etats-Unis, qui sera publié mardi. Pour les acteurs du marché, il s'agit de savoir si l'inflation est suffisamment élevée pour inquiéter la banque centrale américaine et la pousser à avancer le calendrier du resserrement de sa politique monétaire.

Par la suite, les spéculations autour du « tapering » devraient monter à l'approche de la prochaine réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine, prévue les 21 et 22 septembre.

EUR/USD : un range à venir ou une reprise haussière ?

L’EUR/USD est tiraillé entre un range de consolidation et un début de reprise haussière. D’un côté, les prix consolidaient dans un élargissement descendant (en noir), ouvrant ainsi la voie à un redémarrage en direction des 1,20$. De l’autre, une phase de trading range entre les 1,1875$ et les 1,1670$.

Pour le moment, le marché tente de rebondir sur la moyenne mobile 50 périodes couplée à la borne haute de l’élargissement symétrique. Si ce niveau ne cède pas sous pas la pression vendeuse, alors l’euro pourrait une nouvelle fois retourner vers les 1,1875$. Bien entendu, la rupture des 1,1875$ est nécessaire afin de libérer le potentiel haussier à venir.

En revanche, une accélération baissière sous les 1,1755$ conduirait à un repli plus profond pour venir chercher la borne basse du range autour des 1,1670$.

Difficile d’affirmer quel scénario va se réaliser, le prochain catalyseur (l’inflation américaine) sera décisif pour l’évolution de l’EUR/USD et donnera des indications aux opérateurs sur un éventuel resserrement de la politique monétaire de la Fed.

GRAPHIQUE DE L’EUR/USD EN DONNÉES JOURNALIÈRES

Graphique de EUR/USD

Twitter @Joris Zanna

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.