Ne manquez aucun article de Vincent Ganne

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Vincent Ganne

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Points-clés de l’article :

  • C’est une conjonction de facteurs fondamentaux qui « freine » considérablement la baisse du cours de l’euro dollar, alors que la BCE est à nouveau très accommodante.
  • La construction d’un indice devise équipondéré de la monnaie unique européenne (EURO INDEX) permet de bien visualiser la résilience du cours de l’euro sur le Forex.

Dollar US (DXY) : graphique TradingView en données journalières du dollar US face à un panier de devises majeures :

Le DXY en baisse sous ses sommets de 2018

C’est une conjonction de facteurs fondamentaux qui « freine » considérablement la baisse du cours de l’euro dollar, alors que la BCE est à nouveau très accommodante

La décision de politique monétaire de la Banque Centrale Européenne (BCE) du jeudi 07 mars reste en toile de fond en tant que facteur baissier pour le cours de l’euro dollar : la BCE a reporté à fin 2019 sa première hausse de taux. II paraît peu probable que les taux montent avant l’année 2020 au minimum, l’horizon s’éloigne pour l’engagement d’un cycle haussier des taux d’intérêt au sein de la Zone Euro, c’est le principal facteur de baisse du cours de l’euro dollar.

Et pourtant, depuis son point bas la semaine dernière à 1.1175$, le taux EUR/USD ne cesse de remonter vers 1.13$. C’est une combinaison de facteurs fondamentaux qui explique que la baisse de la monnaie unique européenne n’a pas duré au-delà de la seule séance de la BCE, entre « guerre des changes » et corrélation avec la Livre Sterling :

  1. Il est difficile d’imaginer le dollar US baisser au regard de la solidité de l’économie des Etats-Unis, en particulier vis-à-vis de la Zone Euro. Et pourtant, la nouvelle approche monétaire accommodante de la Réserve Fédérale (FED) maintient le dollar US sous ses sommets de l’année 2018. La FED a interrompu sa normalisation monétaire et ne devrait pas monter ses taux cette année, le dollar US face à un panier de devises est ainsi maintenue sous résistance.
  2. Un autre facteur de taille est la corrélation positive immédiate avec le cours du GBP/USD, dans une semaine décisive pour le BREXIT. Lors des toutes prochaines heures, le cours de l’euro dollar devrait suivre de près la tendance du câble. Techniquement, la résistance à 1.13$ pourrait produire un effet baissier. C’est le scénario d’un hard Brexit qui pourrait mettre les devises européennes (EUR, GBP et CHF) sous pression face à l’USD. Un report du Brexit pourrait au contraire entretenir la reprise haussière des taux GBP/USD et EUR/USD.

EURO INDEX :

Analyse du cours de l'euro

La construction d’un indice devise équipondéré de la monnaie unique européenne (EURO INDEX) permet de bien visualiser la résilience du cours de l’euro sur le Forex

Finalement, l’évolution de l’euro index équipondéré ci-dessus met en évidence la résilience du marché aux annonces décevantes macro et monétaire de la zone euro. Mis à part en cas d’une chute de l’économie allemande, il est difficile à imaginer comment l’euro pourrait passer sous ce support qui tient malgré le communiqué extrêmement dovish de la BCE jeudi 7 mars…

L’absence de breakout du support de cet indice euro donne donc un potentiel haussier de moyen terme et permet d’espérer un rebond des paires en euro dont l’EUR/USD jusqu’à 1,18$ voire 1,20$.

Suivez Vincent Ganne sur TradingView