Ne manquez aucun article de Vincent Boy

Inscrivez-vous pour recevoir des informations sur les prochaines publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Vincent Boy

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Les prochaines interventions des banquiers centraux pourraient être sous tension avec ces nouvelles craintes d’une inflation plus rapide qu’anticipée.

  • Les craintes inflationnistes font pression sur les marchés
  • Les publications d’inflation la semaine prochaine pourrait faire monter la volatilité
  • Le Shutdown évité semble moins préoccuper les investisseurs

Le spectre d’une hyperinflation refait surface depuis vendredi dernier après la publication d’une nouvelle hausse plus importante que prévue des salaires aux Etats-Unis. Les taux Américains étaient fortement montés et cela avait également provoqué une hausse importante de la volatilité, mesuré au travers du Vix, soit l’indice de volatilité calculé sur les options adossées à l’indice S&P500.

Les données de l'inflation publiées la semaine prochaine...

Lundi, l’indice Dow Jones 30 a perdu plus de 4% à la clôture signant ainsi sa plus forte correction depuis plusieurs années. Plus récemment c’est le gouverneur de la Banque d’Angleterre qui s’inquiétait de voir l’inflation accélérer plus vite que prévu alors qu’il présentait la politique monétaire de la BoE.

... pourraient fortement impacter la paire EUR/USD

Les publications de la semaine prochaine pourraient mettre les marchés sous pression et notamment la paire EUR/USD avec les publications des chiffres de l’inflation en zone Euro, aux Etats-Unis ou encore au Royaume-Uni.

En effet, bien qu’un accord ait été trouvé au sénat Américain concernant le budget et qu’un nouveau « shutdown » ait été évité, les investisseurs restent focalisés sur ces craintes inflationnistes. A noter par ailleurs qu’aussi bien la Fed que la BCE tenaient toujours un discours accommandant en pointant toutes deux la persistance d’une inflation faible lors de leurs précédentes réunions de politique monétaire.

Vous recherchez de nouvelles opportunités de trading ? Consultez tous nos guides de trading

Le discours de Mario Draghi et celui du nouveau président de la Fed Jerome Powell pourraient bien évoluer durant leur prochaine réunion respective et ils pourraient adopter un discours plus « Hawkish » que ce que à quoi les deux institutions nous ont habitué depuis plusieurs années.

Graphique du cours de l’EUR/USD en données journalières

EUR/USD : l’Euro-Dollar pourrait rester peu volatil dans l’attente des publications de l’inflation la semaine prochaine

Après plusieurs échecs à se maintenir au-delà des 1,2500 début février le cours de l’EUR/USD semble ralentir sa tendance baissière à l’approche du seuil des 1,2200. L’Euro-Dollar évolue depuis 2 séances sans réelle conviction et pourrait rester sur ce type de tendance dans l’attente des nombreuses publications de la semaine prochaine.

Ainsi nous pourrions observer une accélération de la tendance baissière sur la paire de devises qui pourrait franchir le seuil des 1,2200 et revenir sur des niveaux de mi-janvier. La cassure du plus bas récent à 1,2165 conduirait alors probablement l’EUR/USD vers la moyenne mobile 50 périodes située à 1,2119.