Ne manquez aucun article de Vincent Boy

Inscrivez-vous pour recevoir des informations sur les prochaines publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de Daily FX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Vincent Boy

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Le retour des craintes concernant le pétrole non conventionnel Américain pourraient laisser le marché sous tensions.

  • Le pétrole US exporté au Moyen-Orient
  • Les fondamentaux restent solides
  • La force du dollar pourrait impacter négativement le WTI et le Brent

Bien que le marché du pétrole est évolué de manière positive sur le second semestre de l’année 2017, grâce notamment aux mesures misent en place par l’OPEP et ses partenaires, aux bonnes publications économiques des premières puissances mondiales ou encore aux relèvements des perspectives de croissance mondiales du FMI, les craintes concernant le pétrole Américain s’amplifient.

Les mesures de l’OPEP à nouveau menacées

Alors que l’interdiction d’exporter du pétrole Américain a été levé il y a seulement 2 ans, les producteurs US commencent à sérieusement concurrencer le pétrole de l’organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Un cargo contenant 700 000 barils de pétrole est parti des Etats-Unis pour rejoindre les Emirats Arabes Unis en décembre et bien que celui-ci soit le premier selon l’Administration Américaine de l’énergie, il pourrait être celui d’une longue série, à destination du Moyen-Orient ou d’autres régions du monde.

Consultez nos nouveaux guides de trading pour le T1 2018 et découvrez l’avis de nos analystes pour ce début d’année

A plus court terme le marché du pétrole reste impacté par le retour de la force du dollar, qui pourrait se poursuivre dans l’attente du prochain compte rendu de la Fed et du discours de son nouveau président Jerome Powell début mars. En effet la réserve fédérale devrait relever son taux principal d’un quart de point ce qui devrait avoir un impact positif sur le cours du dollar Américain et pourrait continuer de faire corriger le pétrole WTI et le Brent.

Cours du pétrole WTI en données journalières

Pétrole WTI/Brent : Le pétrole US acheté par des sociétés au Moyen-Orient montre la montée en puissance des Etats-Unis sur ce marché

Le cours du pétrole WTI poursuit sa correction initiée sur le plus haut niveau depuis décembre 2014 à 66,65 dollars le baril. Graphiquement la cassure du support situé à 63,61 pourrait conduire le cours du WTI vers le prochain, situé à 61,82$ et correspondant à la moyenne mobile 50 périodes, voire au contact du bas du canal à 61,38.

Suivez notre émission quotidienne le Market live IG pour une analyse macroéconomique et financière en direct

Cours du pétrole Brent en données journalières

Pétrole WTI/Brent : Le pétrole US acheté par des sociétés au Moyen-Orient montre la montée en puissance des Etats-Unis sur ce marché

La configuration est semblable au WTI sur le Brent qui corrige également sur le plus haut depuis décembre 2014 à 70,77$. Actuellement en train de casser le bas du canal le Brent évolue sur un niveau de support important définit par la moyenne mobile 50 à 66,80 et un support situé à 66,54 dollars.

Une cassure de ce dernier pourrait mener le cours du Brent vers le retracement de Fibonacci de 23,6% (hausse de juin 2017 à janvier 2018) à 64,60$.