Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • V shape ? (Nasdaq 100 - 15 min chart) https://t.co/KEE3lhi9iC
  • Fed / Bullard toujours au sujet des taux Quelque chose qui ressemblerait à de la panique attirerait mon attention, mais ce n'est pas le cas
  • Fed / Bullard La taux 10 ans revient juste à son niveau des 6 mois qui ont précédé la pandémie, c'est toujours un niveau bas (still quite low level of yields)
  • Fed / Bullard au sujet de la tolérance sur les taux -nous ne pouvons pas parler d'un niveau spécifique sans contexte de données, donc il est difficile de définir une limite ("draw an line in the sand")
  • Selon Bloomberg, les Etats-Unis et l'Europe se sont mis d'accord sur une pause de 4 mois concernant les taxes commerciales
  • Le #Nasdaq100 évolue toujours sur des plus bas de 3 mois sous l'effet des taux Test en cours du haut de l'ancienne zone de consolidation Si incursion sous cette zone, pas grand chose avant 12000 voire l'oblique inférieure --> https://t.co/Xy2vuexoOp
  • 10 ans US / Retour à la case départ https://t.co/uoS20sIFBY
  • Les arrangements entre copains c'est cool, mais peut-être que le client final va commencer à élever la voix https://t.co/EkislFnT5Q
  • Pétrole #WTI au plus haut depuis avril 2019 La baisse liée à la crise totalement effacée et dépassée ça va vite, peut-être trop vite pour certains pays qui ne seraient pas d'accord pour payer ce prix en phase de reprise économique... https://t.co/cEleCsByPw
  • Si un "swoosh" doit se matérialiser sur l'argent, il ne doit plus tarder... Potentiellement préférable d'attendre retour > 28$ pour exploiter le mouvement s'il se (re)met en route #Silver #XAGUSD --> https://t.co/peVLC1yllF
EUR/USD : Signal baissier malgré le discours confiant de Mario Draghi au parlement européen

EUR/USD : Signal baissier malgré le discours confiant de Mario Draghi au parlement européen

Valentin Aufrand, Contributeur

L’analyse technique de l’EUR/USD émet un signal baissier qui pourrait contraindre l’euro de se replier jusqu’à 1,2223$

Dernières actualités de l’EUR/USD

  • Les indices PMI composite progressent en zone euro, Mario Draghi devant le parlement européen
  • Le nombre de spéculateurs professionnels à un nouveau plus haut
  • EUR/USD : Signal haussier sur le dollar, baissier sur l’euro

L’euro émet un fort signal baissier en divergeant avec son momentum. Malgré les très bons PMI composite en zone euro en janvier, l’analyse technique invite à privilégier une opinion baissière. En cas de repli, le premier support se situera à 1,2223$.

Les indices PMI composite progressent en zone euro, Mario Draghi devant le parlement européen

Ce matin, les indices PMI composite de la zone euro sont ressortis au-dessus des estimations flashs à 58,8 contre 58,6. Cette hausse de l’indice composite témoigne de la forte croissance du secteur privée qui est revenu à ses niveaux de juin 2006.

Cette amélioration du secteur privée se justifie par « de solides arrivées de nouvelles affaires, accompagnée par la plus forte création d'emplois depuis fin 2000 » précise le rapport.

De plus, la confiance des entreprises a atteint un sommet de huit mois. Les coûts moyens et les prix de vente ont tous les deux affiché les hausses mensuelles les plus importantes depuis la mi-2011. Enfin, l'activité des services a le plus progressé en dix ans sur l’ensemble des secteurs (PMI à 58 contre 57,6 en décembre), tandis que la croissance manufacturière s'est repliée par rapport à son record atteint en décembre (PMI à 59,6 contre 60,6 en décembre).

Parmi les économies les plus importantes de la zone euro, nous noterons une croissance qui s’est accélérée en Allemagne, en Italie et en Espagne. La France est resté stable.

A noter qu’un indice PMI supérieur à 50 indique une expansion économique (en dessous une récession).

Pour ce qui est du discours de Mario Draghi devant le parlement européen, le président de la banque centrale européenne s’est contenté de répéter ses propos de fin janvier. Il attend une "stabilisation de l'inflation proche, mais inférieure à 2% à moyen terme".

Susceptible de vous intéresser : le communiqué du FOMC voit une accélération de l’inflation.

Le nombre de spéculateurs professionnels à un nouveau plus haut

Le rapport du positionnement des traders non commerciaux, c’est-à-dire des hedges-funds, a indiqué un records de positions acheteuses sur l’euro. Le rapport publié tous les vendredis avant la clôture des marchés américains, indique 148000 positions spéculatives acheteuses sur l’euro au mardi 30 janvier. Ce nouveau record peut s’expliquer par les bons chiffres macro-économiques européens qui nourrissent la spéculation du marché quant à une hausse des taux de la BCE en début 2019.

Le nombre de positions spéculatives est à un nouveau plus haut

EUR/USD : Signal haussier sur le dollar, baissier sur l’euro

Malgré ces excellents chiffres PMI, l’analyse technique invite à réduire son exposition sur l’euro. L’EUR/USD commence à diverger à la baisse avec son momentum, à l’inverse du dollar index (DXY) qui est en train de diverger à la hausse dans sa zone de survente.

Une baisse de la monnaie unique me semble possible à court terme. L’accélération des rendements obligataires mondiaux commence à creuser le spread du 10 ans américain avec le Bund ou l’obligation d’état japonais. L’accord final du budget fédéral américain (prévu pour au plus tard jeudi) pourrait également être un catalyseur au bénéfice du dollar américain.

D’un point de vue de l’analyse technique, nous pouvons constater le MACD se croiser et le RSI diverger avec le cours. Actuellement sous une résistance psychologique, l’EUR/USD pourrait se replier jusqu’à son premier support à 1,2223$ cette semaine. La convergence de ces signaux (prix sous résistance et momentum baissier) m’invite à privilégier une opinion baissière sur l’euro face au dollar à court terme.

Vous débutez sur le Forex ? Téléchargez nos deux guides de trading qui vous permettront de bien commencer la négociation sur les devises. Notre guide de trading présentant les similitudes des comptes de trading gagnants des traders particuliers IG, ainsi que notre guide de trading pour apprendre à trader le Forex.

Graphique journalier de l’EUR/USD réalisé sur la plateforme ProRealTime

EUR/USD : Signal baissier malgré le discours confiant de Mario Draghi au parlement européen

Le RSI diverge avec le cours de l’EUR/USD

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.