Affecté depuis le week-end dernier par le vote du Senat américain en faveur de la réforme fiscale proposée par Donald Trump, la paire EUR/USD peine à relancer une impulsion haussière. Cette mesure budgétaire visant à favoriser l’économie américaine, laisse en effet penser une réaction belliciste, défavorable au taux de change EUR/USD, de la Réserve Fédérale des Etats-Unis. Alors qu’un relèvement de ses taux directeurs la semaine prochaine semble acté, la Fed devrait poursuivre son resserrement monétaire de manière plus marquée, à en croire les récentes déclarations de son prochain président Jerome Powell.

Retrouvez en direct mes stratégies de Trading chaque mardi, jeudi et vendredi à 14h30

De son côté, la monnaie unique ne réagit pas à la révision à la hausse du taux de croissance du PIB de la zone euro au trimestre précédent (2,6% vs 2,5%). En manque de clarté vis-à-vis des intentions de la BCE concernant l’échéance finale de son quantitative easing (prévue pour l’heure en septembre 2018), l’euro parait indécis sur le marché du Forex. Ainsi, la poussée du dollar américain pourrait sous pression la paire EUR/USD lors des prochaines séances. Sur le plan macro-économique, le marché EUR/USD sera influencé ce vendredi par la publication du rapportNFP et des chiffres de l’emploi aux Etats-Unis. Le taux de change EUR/USD se projette par ailleurs sur les interventions de la Fed et de la BCE prévues respectivement mercredi et jeudi prochains.

A lire aussi - Bitcoin – Ethereum : est-ce trop tard pour en acheter ?

L’analyse technique semble également mettre en évidence un risque baissier sur le cours EUR/USD. La paire n’a pas retrouvé le seuil à 1,20$, échouant sous la résistance à 1,1885$. S’enfonçant sous 1,18$, le taux de change EUR/USD pourrait casser son support à 1,1727$ après la parution du NFP.

Découvrez l’horaire auquel les traders particuliers sont le plus souvent gagnants

Taux de change EUR/USD en données journalières en bougies japonaises

EUR/USD avant rapport NFP

Graphique préparé par Yoav Nizard